En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

06.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 9 heures 46 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 10 heures 26 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 11 heures 52 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 17 heures 50 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 17 heures 53 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 10 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 11 heures 37 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 12 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 13 heures 56 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 17 heures 50 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 17 heures 50 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 17 heures 53 min
Meilleur ennemi

Drogue, cigarettes et autres denrées… Ces trafics vers l’Europe sur lesquels l’Etat islamique se repose pour continuer la guerre

Publié le 28 septembre 2016
Alors que les différentes frappes militaires ont permis de diminuer les revenus liés au pétrole pour l'Etat islamique, l'organisation terroriste peut toujours compter sur de lucratifs trafics pour financer son fonctionnement.
Frédéric Encel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Encel est Docteur HDR en géopolitique, maître de conférences à Sciences-Po Paris, Grand prix de la Société de Géographie et membre du Comité de rédaction d'Hérodote, l'auteur a fondé et anime chaque année les Rencontres internationales...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les différentes frappes militaires ont permis de diminuer les revenus liés au pétrole pour l'Etat islamique, l'organisation terroriste peut toujours compter sur de lucratifs trafics pour financer son fonctionnement.

Atlantico : Les différentes interventions militaires en Irak et en Syrie ont permis de diminuer les possibilités de production et d'exportation de pétrole par l'Etat islamique. Qu'en est-il des différents trafics ? Combien cette voie de financement pourrait-elle rapporter à l'organisation terroriste ?

Frédéric Encel : Grâce notamment à la pression de la France après le massacre islamiste du Bataclan en novembre 2015, Américains et Russes ont en effet frappé davantage le "nerf de la guerre" de l'Etat califal islamique, à savoir les convois routiers de transports de brut vers la Turquie duplice. Du coup, les barbares de Daesh, comme le font tous les régimes criminels, ont multiplié les trafics, y compris en encourageant la fabrication locale de produits de contrebande : cigarettes, produits alimentaires, coton, et - bien entendu - armes et drogues.

Il est extrêmement difficile de savoir combien cela a déjà rapporté à Daesh et à leurs complices, mais on est dans l'ordre des centaines de millions de dollars au bas mot. Autant de gagné pour les terroristes, autant de perdu pour nos économies...

Comment la France et l'Europe pourraient-ils contrer l'Etat islamique dans ce domaine ? Les autorités ont-elles conscience de ce phénomène ?

Deux réponses possibles et sans doute complémentaires.

D'abord, agir bien entendu en amont, sur le terrain, en traquant les filières d'approvisionnement chez nos alliés réels ou prétendus ; réels (bien que pas toujours efficaces) avec les États d'Europe centrale et orientale et même des pays arabes amis tel que le Maroc, prétendus s'agissant d'une Turquie depuis plusieurs années complaisante avec les groupes islamistes radicaux de Syrie et d'Irak. Sur ce dernier point, je renvoie au scandale du trafic du pétrole brut de contrebande de Daesh en 2014 et 2015.

Ensuite, en aval, c'est-à-dire chez nous, les autorités doivent, me semble-t-il, redoubler de vigilance et de fermeté ; après tout, non seulement ces trafics en provenance du Proche-Orient ou de Libye coûtent très cher à l'économie française, mais ils menacent directement la vie des Français. Pensez que pour le seul département de la Seine-Saint-Denis, les revenus des trafics (de cigarettes en particulier) atteignent 350 millions d'euros ! C'est absolument considérable en termes de manque à gagner pour nos entreprises. Et quand je parle de menaces sur nos vies, je pense naturellement - au mieux - à l'accroissement de l'insécurité liée aux "petits" trafics et autres ventes à la sauvette dans Paris par exemple, et - au pire - à l'approvisionnement en argent noir qui permettrait de financer des terroristes.

Par ailleurs, cela pourrait-il suffire à assécher les revenus de l'Etat Islamique ? Quelles sont les autres perspectives possibles ?

A la fin des fins, c'est par la confiscation par la force militaire de sa zone d'activité criminelle qu'on assèchera Daesh. Problème : l'hydre a déjà établi d'autres points d'attache, en Libye, au Sahel, et peut-être dans le Caucase. Et dans chaque cas, c'est par les trafics et la contrebande (en plus des pillages, extorsions et spoliations bien sûr), que les djihadistes chercheront à monter en force. 

Si vous voulez, je dirais c'est un peu la face cachée et mal connue de la guerre, mais nous devons pour autant la combattre avec force et vigueur. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires