En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 8 heures 25 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 10 heures 17 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 14 heures 1 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 15 heures 25 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 16 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 17 heures 2 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 17 heures 37 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 9 heures 30 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 10 heures 48 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 12 heures 50 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 13 heures 43 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 14 heures 21 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 15 heures 52 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 18 heures 7 min
THE DAILY BEAST

Virginia Raggi renonce à la candidature de Rome pour les JO de 2024 (et Paris serait bien inspiré de s’intéresser à ses motivations)

Publié le 30 septembre 2016
Au vu des problèmes de la ville éternelle, il est logique que la nouvelle maire pense qu’il y a d’autres priorités que cette coûteuse candidature.
Barbie Latza Nadeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbie Latza Nadeau, est chef du bureau de Rome pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au vu des problèmes de la ville éternelle, il est logique que la nouvelle maire pense qu’il y a d’autres priorités que cette coûteuse candidature.

Copyright The Daily Beast – Barbie Latza Nadeau - Rome

Quand on arrive dans la ville éternelle, il suffit de 10 secondes pour comprendre que l’ancien centre du monde est proche du K.O. Entres les tas d’ordures, les graffitis, les transports publics inefficaces, et les luttes internes au sein de la nouvelle équipe municipale, on ne sait pas ce qui est le pire.

La nouvelle maire de la ville, Virginia Raggi, dont la victoire a été un succès majeur pour le Mouvement 5 Etoiles, ne cesse de rencontrer des difficultés depuis qu’elle a été élue en juin dernier, des difficultés qu’elle a elle-même aggravées en choisissant un patron qui n’a pas les mains très propres pour diriger le service de ramassage des ordures.

Mercredi, Virginia Raggi a fait quelque chose qui devrait finalement lui attirer plus de soutiens que d’ennemis. Elle a annoncé qu’elle ne soutiendrait pas la candidature de Rome pour les Jeux Olympiques d’été de 2024, qualifiant le budget nécessaire de 6 milliards d’euros "d’irresponsable, insoutenable, et inabordable".

"Cette ville est invivable, c’est de cela que nous devons nous occuper" a ajouté Virginia Raggi lorsqu’elle a annoncé sa décision après des semaines de rumeurs selon lesquelles elle ne soutiendrait pas cette candidature. 

"Compte tenu des éléments en notre possession, ces Jeux Olympiques ne seraient pas supportables, ils ne nous apporteraient que des dettes. Les Romains ne veulent plus payer pour construire des cathédrales dans le désert".

En clair, il n’y aura ni pain ni jeux du cirque, comme ceux organisés par les empereurs romains pour détourner l’attention des citoyens lorsque les choses allaient mal.

Virginia Raggi a cité une récente étude de l’université sur le rapport coût-efficacité de l’accueil des Jeux Olympiques, qui soulignait le fait que les Jeux d'été sont connus pour augmenter l’endettement des villes hôtes. "Les Jeux Olympiques ont le taux moyen de dépassement de budget le plus élevé de tout type de méga-projet. En outre, il y a systématiquement des dépassements de coûts, sans exception ; alors que ce n’est le cas pour aucun autre type de méga-projet".

Londres 2012 a coûté 15 milliards de dollars, plus de trois fois le budget initial. Rio 2016 a coûté beaucoup moins, mais se retrouve avec une dette de 4,6 milliards de dollars. Et les 11 milliards de dollars qu'Athènes a payés pour accueillir les jeux de 2004 sont toujours considérés comme l'un des facteurs qui a contribué à ce que la dette publique de la Grèce échappe à tout contrôle. La seule ville hôte qui a gagné de l’argent dans l’histoire récente, c’est Los Angeles en 1984 : 150 millions de dollars parce qu’il y a eu très peu d'installations sportives à construire.

Los Angeles est à nouveau en compétition pour 2024 contre Budapest et Paris, qui reste considérée comme la favorite en dépit des problèmes de sécurité actuels. Boston et Hambourg en Allemagne, ne sont plus candidats en raison d'un manque d'adhésion de la population, comme à Rome.

Le Premier ministre italien Matteo Renzi avait initialement signé pour soutenir la "candidature de retour" quand elle a été proposée, puis il décidé de ne pas participer à l’aventure. La mairie de Rome doit approuver officiellement le retrait de la candidature, dans les prochains jours. Cela ne signifie pas que le Comité olympique italien doive abandonner sa candidature mais le manque de soutien de la maire d'une ville candidate sonne certainement le glas de tout projet de ce genre.

Mme Raggi devait rencontrer le président du Comité olympique italien Giovanni Malago, qui avait fait pression sur elle et poussait la candidature de Rome malgré l’accumulation de problèmes. Mercredi 21 septembre, elle l’a fait attendre 45 minutes avant d’annuler officiellement la réunion. Pendant ce temps-là, elle a été vue en train de déjeuner avec certains de ses collègues dans une trattoria près la gare.

Giovanni Malago a affirmé que son pari de 6 milliards de dollars créerait des emplois et aiderait la ville à retrouver une partie de son ancienne gloire. Le plan comprenait l'utilisation d’installations pré-existantes pour environ 70 pour cent des sites, y compris des anciennes ruines romaines et même l'ancien Colisée romain pour des événements comme les cérémonies de remise des médailles. Mme Raggi, de son côté, répète que la ville paye encore pour rembourser la dette contractée pour organiser les Jeux de 1960.

Dans une conférence de presse organisée à la hâte, Giovanni Malago a critiqué Mme Raggi pour avoir laissé des considérations financières - sur la façon de payer pour les Jeux, - guider sa décision. "Ne parlez pas de choses que vous ne connaissez pas" a-t–il déclaré, notant qu’une bonne partie du budget de 27 millions de dollars a déjà été dépensée pour des opérations de promotion.

Virginia Raggi reste convaincue que la ville n’a pas les moyens de se payer les Jeux Olympiques. "Nous avons un projet beaucoup plus ambitieux pour Rome que celui des Jeux de 2024. Nous voulons améliorer les services, redonner aux citoyens une ville qui soit au niveau de n’importe quelle autre capitale européenne".

Pour les Romains qui supportent des gestions municipales inefficaces et subissent le scandale de la mafia depuis des années, une ville habitable est un bien plus un cadeau que n’importe quelle médaille d’or, même si cela paraît un projet à beaucoup plus long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hermet
- 30/09/2016 - 12:47
Non au JO
Oui au JO à LA
von straffenberg
- 24/09/2016 - 17:35
A t elle une émule ....?
Pour remplacer Hidalgo elle serait la bienvenue pour distiller un peu de bon sens dans les projets sans "fonds " de notre mairesse parisienne .
brennec
- 24/09/2016 - 14:36
La maire de rome est une louve!
Et elle a raison.