En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

04.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 40 min 40 sec
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 3 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 4 heures 28 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 5 heures 35 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 6 heures 39 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 7 heures 32 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 8 heures 36 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 9 heures 41 sec
décryptage > Environnement
On tremble

Un nouveau délit va être créé : celui "d'écocide"

il y a 9 heures 8 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 1 heure 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 5 heures 14 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 5 heures 50 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 7 heures 19 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 7 heures 46 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 8 heures 30 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Economie
Espoir dans la lutte contre le virus

Vaccins contre Covid-19

il y a 9 heures 13 min
Les grenouilles sautent la Manche

Plus grave que les polémiques sur l'immigration, la question de l'émigration des Français

Publié le 07 février 2012
Le nombre de Français partis vivre à l'étranger est en hausse vertigineuse. Lettre ouverte de Gaspard Koenig, lui-même installé à Londres et candidat aux législatives dans une circonscription des Français de l’étranger.
Gaspard Koenig
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaspard Koenig a fondé en 2013 le think-tank libéral GenerationLibre. Il enseigne la philosophie à Sciences Po Paris. Il a travaillé précédemment au cabinet de Christine Lagarde à Bercy, et à la BERD à Londres. Il est l’auteur de romans et d’essais, et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le nombre de Français partis vivre à l'étranger est en hausse vertigineuse. Lettre ouverte de Gaspard Koenig, lui-même installé à Londres et candidat aux législatives dans une circonscription des Français de l’étranger.

Une révolution silencieuse est en cours. A l’heure où l’on s’intéresse tant aux électeurs, j’aimerais vous parler de ceux qui ont déjà voté – avec leurs pieds. A l’heure où l’on parle beaucoup des dangers de l’immigration, j’aimerais vous parler d’un symptôme bien plus grave : l’émigration.

Le nombre de Français partis vivre à l’étranger est en hausse vertigineuse. En dix ans, il a augmenté de 50 % ; en 2011 seulement, de 6 % - un record. Officiellement, 1,6 million de Français résident hors de France, chiffre qu’il faut au moins multiplier par deux pour prendre en compte tous les Français non-inscrits sur les registres des consulats.

Parmi ces émigrés, les Londoniens, estimés à plus de 300 000, occupent de loin la première place. Ils sont accueillis à bras ouverts. Boris Johnson, le fougueux maire de Londres, s’est ainsi immédiatement saisi du débat sur la taxe Tobin pour inviter les banquiers français à émigrer (encore davantage) de l’autre côté de la Manche. « Si votre propre Président ne veut pas des emplois des opportunités et de la croissance économique que vous créez, nous, nous les prenons », a-t-il déclaré la semaine dernière.

Moi-même, je suis arrivé à Londres il y a près de trois ans. La plupart des compatriotes que je croise pensaient vivre une expérience de quelques mois, et sont finalement restés cinq, dix, vingt ans.Le

Pourquoi cet exil, qui est en train de prendre les proportions de pays en développement où les jeunes les plus dynamiques, les professionnels les plus brillants ne voient de salut que dans la fuite ?

Cessons d’abord de croire que les émigrés sont mus par la seule obsession d’échapper à l’impôt. Contrairement à la rengaine encore lue dans Le Monde daté de ce mardi, « l’exil fiscal » ne touche qu’une poignée d’ultrariches dotés de coûteux avocats fiscalites, qui ne valent guère la peine qu’on s’intéresse à eux. Au Royaume-Uni, pour les 99% de Français qui travaillent, l’imposition est, bon an, mal an, la même qu’en France - voire encore plus sévère, car la tranche supérieure d’imposition y est aujourd’hui plus élevée. 

 

 

Tous ces débats sur l’exil fiscal ne servent qu’à masquer une réalité bien plus embarrassante pour notre pays. Car ce que les Français, de tous les milieux et de tous les secteurs viennent chercher à Londres, c’est la liberté. La liberté d’entreprendre, la liberté de tenter sa chance. L’Angleterre, malgré tous ses défauts, est un pays où les entrepreneurs ne croulent pas sous la paperasse, où les business angels sont encouragés, où la concurrence est libre (les minicabs rigolent bien du monopole des taxis parisiens !). Un pays où le marché du travail, flexible, permet à chacun de se lancer quel que soit son diplôme ou son accent, où les serveurs peuvent rapidement devenir managers et les agrégés d’histoire travailler dans la finance. Un pays ouvert sur le monde, où les étudiants étrangers ne sont pas renvoyés dans leur pays, où la « démondialisation » ferait sourire.

Nicolas Sarkozy avait compris, en 2007, cet état d’esprit conquérant, cette envie de prendre des risques, de créer des opportunités nouvelles. En venant prononcer un mémorable discours de campagne à Londres, il avait su trouver les mots pour décrire la « société bloquée » à laquelle nous, Français de Londres, cherchons à échapper. « Revenez ! » nous avait-il lancé.

Nous ne sommes pas revenus. Et il n’osera sans doute pas revenir non plus, car il nous a trahi. Après quelques tentatives de libéralisation vite avortées (comme la Commission Attali), il a rendu la France à sa tradition de dépense publique, de gabegie administrative, de repli sur soi. Il a rendu la politique aux politiciens.

Aujourd’hui, les Français de Londres ont une voix à faire entendre que ni la gauche ni la droite ne sont en mesure de porter. C’est pourquoi j’ai décidé de me lancer dans la campagne législative de la troisième circonscription des Français de l’étranger (Europe du Nord). Je souhaite que dans le concert de réformettes sociales-démocrates que la campagne présidentielle nous promet, l’on entende l’indignation et les regrets de ceux qui sont partis, parce qu’ils n’acceptent pas un système sclérosé, parce qu’ils voudraient tant que notre pays, riche de son histoire, de ses ressources, de ses hommes exceptionnels, puisse retrouver la place qui n’aurait jamais dû cesser d’être la sienne.

 

NB :  le site de campagne de Gaspard Koenig : cliquer sur ce lien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (65)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Gégé Foufou
- 12/02/2012 - 16:40
MOI JE RESTE
C'est du pipeau ces français qui vont faire les boys scout à Londres , les diplomés font traders, les nanas serveuses, et tous les autres chauffeurs, boniches ou larbins. Je ne les envie pas à bouffer anglais, à causer toute la journée en english, à prendre la flotte sur la tête 10 mois par an, à faire les glandus dans ce pays qui a toujours été notre ennemi historique et dont les habitants nous considères comme des m.....Vive notre beau pays aussi pourri soit il par ses habitants débiles mais franchouillards.
Nanard10
- 10/02/2012 - 16:31
Bravo arbat , et
félicitation pour ton honnêteté >>> http://ecofrance.free.fr/SIVECA/
arbat
- 09/02/2012 - 15:15
retour de manivelle
je suis immigré en France depuis 40ans et j y travaille avec acharnement depuis .depuis tout ce temps je vous entends cracher sur les immigrés les accusant de tous les mots et ca de plus en plus fort .mais que je sache les politiciens qui nous prennent tous pour des cons et qui ont mis le pays par terre ce sont vos votes qui les ont placés a leurs places .de plus l incurie qui dévaste le pays vous en êtes partie prenante de par votre mentalité de petits magouilleurs .vous avez usé et abusé détourné des sistemes mis en place pour la solidarité pour le bien de tous .le résultat c est que vous aussi vous en êtes réduits a émigrer . alors heureux!!!!!?????