En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 9 heures 28 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 10 heures 1 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 11 heures 4 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 11 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 12 heures 46 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 15 heures 55 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 16 heures 44 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 9 heures 43 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 10 heures 27 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 11 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 12 heures 42 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 51 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 15 heures 48 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 16 heures 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 16 heures 44 min
© Reuters
© Reuters
Malaise

Le “kouffarisme”, cette initiative sémantique de NKM tant moquée alors qu'elle décrit une réalité pourtant très concrète

Publié le 16 septembre 2016
Mécréant en français, le terme "kouffar" est notamment utilisé pour prôner une rupture entre ceux qui pratiquent la religion musulmane et les autres. Un phénomène qui s'est développé à mesure que la République a reculé.
Membre fondatrice de La Transition, Zohra Bitan est cadre de la fonction publique territoriale depuis 1989, ancienne conseillère municipale PS de l'opposition àThiais (94), et était porte-parole de Manuel Valls pendant la primaire socialiste de 2011...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Zohra Bitan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Membre fondatrice de La Transition, Zohra Bitan est cadre de la fonction publique territoriale depuis 1989, ancienne conseillère municipale PS de l'opposition àThiais (94), et était porte-parole de Manuel Valls pendant la primaire socialiste de 2011...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mécréant en français, le terme "kouffar" est notamment utilisé pour prôner une rupture entre ceux qui pratiquent la religion musulmane et les autres. Un phénomène qui s'est développé à mesure que la République a reculé.

Atlantico : Dans une pétition lancée il y a deux mois sur son site de campagne, Nathalie Kosciusko-Morizet écrit vouloir s'attaquer au fondamentalisme religieux : "Le terrorisme qui frappe avec horreur notre France depuis des mois, prospère sur un terreau fertile : les idéologies salafistes radicales telles que le kouffarisme, le wahhabisme, le takfirisme ou le djihadisme".  Qu'en pensez-vous ? Est-il pertinent selon vous d'identifier ce phénomène comme étant une idéologie dangereuse pour la société ? 

Zohra Bitan : Le "kouffarisme" est bien sûr une invention sémantique de Nathalie Kosciusko-Morizet. Ce mot peut se voir comme un terme générique qui permet de désigner ceux qui nourrissent une haine à l'égard des "kouffars", c'est-à-dire des mécréants. Je pense qu'effectivement, il n'est pas si ridicule que cela de mettre en avant ce type de position. Nathalie Kosciusko-Morizet met le doigt sur une fracture à la fois entre une ancienne génération de "Français musulmans" et une récente, mais aussi entre les "bons musulmans" et le reste de la société française. En effet, ce terme n'était pas utilisé par nos parents, par ceux des années 1960 alors qu'il l'est beaucoup au sein de la 3ème et 4ème génération "française musulmane". Le deuxième fossé est celui entre un "eux" et un "nous", la "oumma" et les "kouffars", soit une rupture dans la communauté nationale, rupture intrinsèquement liée à la pratique de l'islam. Il y a dans ce terme le camp des bons et ceux des mauvais, les croyants et les mécréants. Et cela est très grave. Ce n'est plus ni la République ni le sentiment d'appartenance à une nation qui unit. Nos parents n'étaient pas intégrés dans la société française, mais ils avaient intégré la société française comme un destin pour leurs enfants. C'est toute la différence. 

Comment analysez-vous les causes qui ont amené progressivement à faire naître ce sentiment de rejet au sein des nouvelles générations issues de l'immigration musulmane ?

Nous avons en France une jeunesse qui ne s'est pas attachée à la nation, à la République ou à des valeurs communes. Ce phénomène est causé notamment par une certaine idéologie post-soixante-huitarde, qui a défendu l'idée d'un "citoyen du monde", qui pronaît le délaissement du patriotisme au profit de substituts comme l'islam. La religion est donc devenue une identité à part entière. À travers elle sont nommées toutes les oppositions et les différences. La rupture est donc consommée : il y a bien un "eux" et un "nous".

J'ai écrit un livre, "Cette gauche qui nous désintègre" où j'explique comment la gauche croyant bien faire, a tout cédé sous couvert d'antiracisme. C'était pourtant la dernière chose qu'il fallait faire car on n'intègre pas en donnant tout mais plutôt en apprenant à l'autre tout. À partir du moment où des ghettos ont produit ce qu'ils ont produit, la religion s'est substituée à l'éducatif. Énormément d'élus, voyant les tensions dans les banlieues, ont fait appel au religieux. Ils ont par ces pratiques validé l'importance du religieux et se sont effacés au profit de celui-ci.

Quelle doit être la réponse de la part des pouvoirs publics selon vous ?

Nous, musulmans, sommes pris en tenaille entre d'une part les pratiquants du déni et d'autre part ceux de l'islamophobie. Il y a ceux, une bonne partie de la gauche, qui ne veulent pas voir ce phénomène ni sa gravité, et en face les identitaires qui mettent le feu dès qu'ils le peuvent. La réponse politique actuelle est religieuse, nous l'avons vu avec la récente Fondation pour l'islam de France ou encore avec l'élaboration d'une formation du fait religieux en entreprise... Pourtant la question est sociale, liée au logement, aux ghettos... Il faut reprendre l'intégration à la base, en étant moins laxiste, moins paternaliste et proposer aux populations exclues les valeurs que nous avons en commun comme la République. Mais encore faudrait-il que la République soit juste, qu'elle amorce la destruction des ghettos... Si nous continuons à avoir une réponse religieuse, au lieu d'apporter plus de République, d'éducation, de culture, d'égalité, de fermeté, d'exigence... Nous allons dans le mur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Winter
- 15/09/2016 - 20:40
Zohra Bitan est toujours
Zohra Bitan est toujours pertinente.
Liberdom
- 15/09/2016 - 15:32
Article issu de l'immigration...
sans commentaire
moneo
- 15/09/2016 - 11:55
@deudeuche
il est vrai que l'histoire européenne n'a rien à voir avec les guerres de religion...
c'est curieux cette manie de penser vous n'êtes pas religieux donc vous êtes responsable de méfaits du communisme du fascisme etc.. quant aux idéaux nationalistes reconnais beaucoup catholique qui le sont