En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 10 heures 57 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 11 heures 40 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 13 heures 12 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 16 heures 5 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 17 heures 26 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 17 heures 49 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 18 heures 26 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 19 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 19 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 10 heures 38 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 11 heures 13 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 12 heures 9 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 14 heures 25 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 18 heures 50 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 20 heures 27 min
© Reuters
© Reuters
Malaise

Le “kouffarisme”, cette initiative sémantique de NKM tant moquée alors qu'elle décrit une réalité pourtant très concrète

Publié le 16 septembre 2016
Mécréant en français, le terme "kouffar" est notamment utilisé pour prôner une rupture entre ceux qui pratiquent la religion musulmane et les autres. Un phénomène qui s'est développé à mesure que la République a reculé.
Zohra Bitan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Membre fondatrice de La Transition, Zohra Bitan est cadre de la fonction publique territoriale depuis 1989, ancienne conseillère municipale PS de l'opposition àThiais (94), et était porte-parole de Manuel Valls pendant la primaire socialiste de 2011...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mécréant en français, le terme "kouffar" est notamment utilisé pour prôner une rupture entre ceux qui pratiquent la religion musulmane et les autres. Un phénomène qui s'est développé à mesure que la République a reculé.

Atlantico : Dans une pétition lancée il y a deux mois sur son site de campagne, Nathalie Kosciusko-Morizet écrit vouloir s'attaquer au fondamentalisme religieux : "Le terrorisme qui frappe avec horreur notre France depuis des mois, prospère sur un terreau fertile : les idéologies salafistes radicales telles que le kouffarisme, le wahhabisme, le takfirisme ou le djihadisme".  Qu'en pensez-vous ? Est-il pertinent selon vous d'identifier ce phénomène comme étant une idéologie dangereuse pour la société ? 

Zohra Bitan : Le "kouffarisme" est bien sûr une invention sémantique de Nathalie Kosciusko-Morizet. Ce mot peut se voir comme un terme générique qui permet de désigner ceux qui nourrissent une haine à l'égard des "kouffars", c'est-à-dire des mécréants. Je pense qu'effectivement, il n'est pas si ridicule que cela de mettre en avant ce type de position. Nathalie Kosciusko-Morizet met le doigt sur une fracture à la fois entre une ancienne génération de "Français musulmans" et une récente, mais aussi entre les "bons musulmans" et le reste de la société française. En effet, ce terme n'était pas utilisé par nos parents, par ceux des années 1960 alors qu'il l'est beaucoup au sein de la 3ème et 4ème génération "française musulmane". Le deuxième fossé est celui entre un "eux" et un "nous", la "oumma" et les "kouffars", soit une rupture dans la communauté nationale, rupture intrinsèquement liée à la pratique de l'islam. Il y a dans ce terme le camp des bons et ceux des mauvais, les croyants et les mécréants. Et cela est très grave. Ce n'est plus ni la République ni le sentiment d'appartenance à une nation qui unit. Nos parents n'étaient pas intégrés dans la société française, mais ils avaient intégré la société française comme un destin pour leurs enfants. C'est toute la différence. 

Comment analysez-vous les causes qui ont amené progressivement à faire naître ce sentiment de rejet au sein des nouvelles générations issues de l'immigration musulmane ?

Nous avons en France une jeunesse qui ne s'est pas attachée à la nation, à la République ou à des valeurs communes. Ce phénomène est causé notamment par une certaine idéologie post-soixante-huitarde, qui a défendu l'idée d'un "citoyen du monde", qui pronaît le délaissement du patriotisme au profit de substituts comme l'islam. La religion est donc devenue une identité à part entière. À travers elle sont nommées toutes les oppositions et les différences. La rupture est donc consommée : il y a bien un "eux" et un "nous".

J'ai écrit un livre, "Cette gauche qui nous désintègre" où j'explique comment la gauche croyant bien faire, a tout cédé sous couvert d'antiracisme. C'était pourtant la dernière chose qu'il fallait faire car on n'intègre pas en donnant tout mais plutôt en apprenant à l'autre tout. À partir du moment où des ghettos ont produit ce qu'ils ont produit, la religion s'est substituée à l'éducatif. Énormément d'élus, voyant les tensions dans les banlieues, ont fait appel au religieux. Ils ont par ces pratiques validé l'importance du religieux et se sont effacés au profit de celui-ci.

Quelle doit être la réponse de la part des pouvoirs publics selon vous ?

Nous, musulmans, sommes pris en tenaille entre d'une part les pratiquants du déni et d'autre part ceux de l'islamophobie. Il y a ceux, une bonne partie de la gauche, qui ne veulent pas voir ce phénomène ni sa gravité, et en face les identitaires qui mettent le feu dès qu'ils le peuvent. La réponse politique actuelle est religieuse, nous l'avons vu avec la récente Fondation pour l'islam de France ou encore avec l'élaboration d'une formation du fait religieux en entreprise... Pourtant la question est sociale, liée au logement, aux ghettos... Il faut reprendre l'intégration à la base, en étant moins laxiste, moins paternaliste et proposer aux populations exclues les valeurs que nous avons en commun comme la République. Mais encore faudrait-il que la République soit juste, qu'elle amorce la destruction des ghettos... Si nous continuons à avoir une réponse religieuse, au lieu d'apporter plus de République, d'éducation, de culture, d'égalité, de fermeté, d'exigence... Nous allons dans le mur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Winter
- 15/09/2016 - 20:40
Zohra Bitan est toujours
Zohra Bitan est toujours pertinente.
Liberdom
- 15/09/2016 - 15:32
Article issu de l'immigration...
sans commentaire
moneo
- 15/09/2016 - 11:55
@deudeuche
il est vrai que l'histoire européenne n'a rien à voir avec les guerres de religion...
c'est curieux cette manie de penser vous n'êtes pas religieux donc vous êtes responsable de méfaits du communisme du fascisme etc.. quant aux idéaux nationalistes reconnais beaucoup catholique qui le sont