En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

07.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 38 min 21 sec
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 19 heures 7 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 19 heures 44 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 20 heures 58 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 21 heures 44 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 23 heures 45 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 58 min 37 sec
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 2 heures 12 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 2 heures 54 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 3 heures 29 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 13 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 19 heures 22 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 20 heures 10 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 21 heures 26 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 23 heures 6 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 23 heures 59 min
© Reuters
© Reuters
Aveuglement

Et si François Hollande, faute d'admettre qu'il a échoué, était en train de se prendre pour Allende ?

Publié le 31 août 2016
François Hollande fait face à de plus en plus de difficultés. Et malgré son incapacité à inverser la courbe du chômage, les frondes de la déchéance de nationalité et de la loi El Khomri, ou la démission d'Emmanuel Macron, il ne semble pourtant pas en mesure de voir son échec.
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande fait face à de plus en plus de difficultés. Et malgré son incapacité à inverser la courbe du chômage, les frondes de la déchéance de nationalité et de la loi El Khomri, ou la démission d'Emmanuel Macron, il ne semble pourtant pas en mesure de voir son échec.

Puisque la mode est de parler de déséquilibre à propos de tous ceux qui donnent dans l'excès, la tentation est grande d'appliquer ce mot à la crise d'hystérie que vient de nous faire la ministre de la Santé Marisol Touraine. Il lui arrive souvent d'avoir l'air allumé, mais cette fois elle a carrément pris feu, l'autre soir, à propos de ses adversaires politiques, qu'elles juge  racistes, xénophobes, anti-républicains etc, même dans le camp Sarkozy. On serait tenté d'ajouter, puisqu' Alain Finkielkraut, académicien, a popularisé l'expression un soir de visite à la République, "gna-gna-gna". 

Le gna-gna est en effet le registre naturel de Marisol Touraine. Elle se promène à travers les palais de la République avec ses petits dossiers roses sous le bras pour s'arrêter dès qu'il y a un micro et nous dire qu'on n'a rien compris. Elle fait du bon travail . Ses ennemis "font rien qu'à la dénigrer". En matière d'influence, et de relais des fantasmes gouvernementaux devant l'opinion, on peut dire qu'en effet elle vient de faire du bon travail au congrès socialiste. Elle nous explique en gros que la droite, avec une majuscule, extrême et modérée confondues, se livre en ce moment à un jeu dangereux en essayant d'identifier la menace qui plane sur notre pays. Les cours de biologie du Dr Touraine sont un peu loin mais elle oublie que l'une des lois fondamentales de la nature est que les créatures vivantes s'arrangent pour repérer leurs prédateurs et pour s'en défendre. Or elle nous explique, comme le ministre de l'Intérieur, qui ne veut même plus qu'on publie leur photo, que les prédateurs ne doivent plus être identifiés, que c'est mal, raciste, anticonstitutionnel, enfin que sais-je, et qu'en somme il faut arrêter de coller un faciès sur celui qui vous égorge, même si celui qui vous égorge a toujours le même. Au passage Marisol Touraine entretient cette confusion, que propagent les demeurés et les incultes, entre méfiance à l'égard d'une religion et méfiance à l'égard d'un groupe ethnique, ce qui signifie que dans sa bouche, n'aimer pas l'islam est raciste. Mais on énumèrerait en vain, pour les réfuter une à une, ses arguties et ses approximations, puisque l'essentiel n'est pas là.

Ah bon où est-il ? Eh bien cette ministre si dévouée à son président par l'outrance, par la vigueur artificielle de son argumentaire (attention vous empruntez le chemin dangereux de l'extrémisme, vous créez des sous-citoyens, etc) nous révèle en vérité le plan de sortie de François Hollande, tel que n'importe quel psychiatre pourrait l'imaginer, mais ils ne se bousculent pas pour nous l'expliquer, alors qu'on lit désormais dans l'âme noire et tortueuse du président presque à livre ouvert.

S'il est avéré que son cas relève de la perversion narcissique (et les indices sont nombreux et concordants) cette catégorie de personnages ne peut pas envisager d'admettre son échec. Il faut donc, à défaut de se donner les apparences de la réussite, trouver une explication au désastre qui permette d'en rejeter la responsabilité sur les autres. Avant de déposer le bilan piteusement, le pervers narcissique doit absolument convaincre tout le monde qu'il ne pouvait pas réussir, tant l'atmosphère de complot qui l'entourait, tant la duplicité de ses adversaires était grande. C'est le plan qui trotte dans la tête de François Hollande depuis de nombreux mois, depuis que la courbe du chômage ne peut plus lui permettre d'avoir raison sur le fil. Comment faire ? Il suffit d'asseoir, à coups de petites mises en garde, de solennités vallsiennes, d'indignations à la Touraine, l'idée que la menace de l'extrême droite compromet l'issue de son mandat, l'empêche d'accomplir sa noble tâche, etc. Ainsi n'est il pas impossible que l'on s'achemine vers une grosse manipulation de l'opinion, par exemple après les réactions que suscitera le prochain attentat, le big one, que tout le monde attend, mais auxquels seuls les Allemands se préparent. Plier bagage à trois mois de l'élection sous prétexte que le climat est devenu délétère et que cela vaut mieux pour le salut des institutions, c'est se prendre pour Allende, c'est passer pour une victime, c'est essayer d'asseoir devant l'histoire l'illusion que ses ennemis  ont cédé aux sirènes de la provocation fasciste, c'est essayer de sauver une vingtaine de députés socialistes qui vont nous jouer l'air du no pasaran, menés par le guérillero Manuel Valls. Du même coup, c'est faire courir au pays le risque d'un grave déséquilibre mais tous les psychiatres vous diront que les pervers narcissiques s'en fichent complètement, il leur suffit d'avoir retrouvé le leur. François Hollande nous a répété vingt fois lors de ses interviews : ce que je veux, c'est pouvoir me regarder dans la glace.

 Il faut briser le miroir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
von straffenberg
- 09/09/2016 - 09:55
Notre démocratie nos valeurs bafouées
Bonjour Vangog .Hollande a beaucoup de chance d'être encore rue Saint Honoré ce qui m’inquiète c'est qu'il continu à pervertir une partie de l'opinion certes minime. La démocratie est régulièrement égratignée . Nous voyons ici les limites de notre constitution lorsque le pouvoir est aux mains de sujet à l’ego démesuré ; cela relève de la psychiatrie .
vangog
- 01/09/2016 - 00:36
Il partira, c'est certain! Mais nous ne l'oublierions pas...
Nous, les patriotes, ferons un audit de la France à son départ, et cela ne sera pas du meme acabit que celui de Micron...chômage, désindustrialisation, islamisation, inversion des valeurs, laxisme judiciaire et déstructuration de l'éducation, on ne lui lâchera rien! Car ça commence à faire lourd pour un seul homme, un bilan aussi déplorable...
schmurtz
- 31/08/2016 - 22:09
faut pas pousser
L'Elysée n'est pas la Moneda, pas encore ? Teinture premier partira bientôt sans son coiffeur à 10,000 et sera très vite oublié. Un "accident de l'Histoire" en quelque sorte.