En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

04.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 11 heures 31 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 12 heures 27 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 13 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 14 heures 52 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 17 heures 57 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 18 heures 34 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 8 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 11 heures 50 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 12 heures 55 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 14 heures 24 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 15 heures 30 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 17 heures 50 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 18 heures 3 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 18 heures 21 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 18 heures 33 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 18 heures 34 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 8 heures
Edito

En matière fiscale, c’est toujours la politique de la pétaudière

Publié le 26 août 2016
Le manque de courage de la politique gouvernementale conduit à encourager le repli sur soi plutôt que l’audace de l’investissement. Elle favorise la rente au détriment de l’initiative créatrice.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le manque de courage de la politique gouvernementale conduit à encourager le repli sur soi plutôt que l’audace de l’investissement. Elle favorise la rente au détriment de l’initiative créatrice.

Dans le domaine fiscal comme partout, on ne peut distribuer que ce que l’on a. Cette maxime empruntée au bon sens populaire est toujours ignorée des politiques. Au fur et à mesure que les échéances électorales se rapprochent, les promesses d’alléger les charges des citoyens se multiplient. On assiste même à une course de vitesse entre la droite et la gauche pour laisser entrevoir des lendemains mirifiques, alors qu’aujourd’hui la France figure parmi les champions des prélèvements. François Hollande est le premier à la manœuvre en multipliant les cadeaux, en tentant d’acheter à crédit les votes des électeurs, puisque les factures arriveront après la fin de son mandat et qu’il n’aura plus dès lors à en assumer la responsabilité. Et la tentation est grande dans l’opposition de suivre dans la voie de la facilité, même si certains comme Nicolas Sarkozy ont le courage de proposer du sang et des larmes, en réduisant le nombre des fonctionnaires ou en retardant l’âge de la retraite, au risque de détourner de lui une partie des électeurs.

Pour corriger cette maladie bien française de la dépense publique, il faudrait parallèlement organiser les réformes structurelles indispensables pour ramener le pays au niveau de ses voisins. Celles-ci sont connues et continuent de s’empiler dans des rapports au fil du temps, les débats interminables comme ceux de la loi Travail montrant l’incapacité de les aborder réellement en face pour se contenter d’aménagements dérisoires du système en vigueur. Pour contourner cet insoluble problème, il existe une échappatoire : accélérer le rythme de la croissance de l’économie. C’est ce qu’avait espéré le chef de l’Etat. Mais là aussi c’est l’impasse. L’économie française est encalaminée sous le poids de ses charges et de l’insuffisance de compétitivité qui en résulte. Elle fait du surplace depuis quelques mois, au point que plus personne ne croit à une augmentation de 1,7% du produit intérieur brut cette année, qui aurait permis de diminuer l’impôt sur le revenu sans risque de dérapage selon la version officielle.

Cette hypothèse étant désormais abandonnée, le premier ministre Manuel Valls entend malgré tout maintenir une nouvelle réduction de l’impôt, bien que l’on ne soit même pas certain de réaliser l’objectif de croissance de 1,5% cette année, en raison des perspectives plutôt pessimistes du deuxième semestre : chute de la production agricole de fruits et légumes, érosion du tourisme, recul de l’activité industrielle, liée à l’insuffisance de productivité générée par des charges plus lourdes que nos concurrents étrangers. Dans ce contexte, où la confiance est toujours la grande absente, les entreprises demeurent frileuses, hésitent à investir, d’autant que les conditions plus favorables qu’on ne cesse de leur faire miroiter sont généralement assorties de contraintes telles que le bénéfice qu’elles pourraient en retirer est bien loin de ce qu’on leur annonce. De leur côté les particuliers sont tentés d’accroître une épargne de précaution, comme en témoigne la hausse spectaculaire de l’assurance vie en juillet avec un montant de 3,4 milliards d’euros.

Le manque de courage de la politique gouvernementale conduit à encourager le repli sur soi plutôt que l’audace de l’investissement. Elle favorise la rente au détriment de l’initiative créatrice. Et, au lieu de tenter une mobilisation en faveur d’un véritable pacte d’avenir pour sortir le pays de l’immobilisme dans lequel il est vautré, on assiste à des débats dérisoires sans fin, capables d’atteindre un certain niveau de violence, qui divisent même le gouvernement et dont se gausse la presse étrangère, sur la manière de se vêtir des femmes, comme si le pays restait incapable de se gouverner sur des thèmes qui conditionnent pourtant son avenir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
crobard007
- 26/08/2016 - 22:18
Règle d'or :
Si tu a un concept ou une innovation géniale en poche, que tu est courageux travailleur et que tu comptes créer des emplois et de la richesse, il faut absolument quitter ce pays, ou les politiciens n'ayant pour la plupart jamais travaillé dans le privé (travaillé tout court?) considéreront les fruit de tes efforts comme leur caisse à démagogie, au prix de ta spoliation tu engraissera ainsi des gens plus préoccupés de leur melon personnel que de l'intérêt du pays, et ces gougnaffiers, bobos, profiteurs culturels, hauts fonctionnaires, journalistes, syndicalistes... te traineront dans la boue. La France te manque? Reviens y pour les vacances, et la tu pourra dire "J'adore la France!"
D'AMATO
- 26/08/2016 - 14:47
Bien fait pour vos figures d'idiots....
....personne, entendez-vous? ...Personne ne peut gagner contre celui qui entend épargner....Vous pouvez baisser les taux du Livret "A", "B" ou "C"....vous n'y arriverez jamais.....Tel est pris celui qui voulait"CAPTER" les économies de toute une vie des gens.... Vous avez dit PATRIOTISME FISCAL ???
Mon ... ! Et vous ajoutez immigration MASSIVE???.... Les faits sont têtus et les gens aussi.....Ah les hyper-intelligents !!!! Vous êtes des idiots ou alors vous êtes tombés sur la tête....
zouk
- 26/08/2016 - 14:15
Politique fiscale
Demi mesures, succession incessantes de modifications sur les taux, les modalités de perception, dont le projet absurde de prélever l'impôt à la source. Notre système fiscal si compliqué avec tant d'exceptions, "niches"et le fait que moins de la moitié des ménages paient l'IRPP, d'où des taux décourageants pour les autres... rend l'idée parfaitement absurde. Commençons par simplifier le système, le prélèvement à la source sera parfaitement compris donc accepté.