En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 8 min 51 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 2 heures 41 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 3 heures 20 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 4 heures 50 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l’hydrogène : l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 5 heures 15 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 5 heures 34 min
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 17 heures 34 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 19 heures 51 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 29 min 23 sec
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 2 heures 52 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 4 heures 7 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 5 heures 9 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 5 heures 25 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 5 heures 46 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 18 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 20 heures 50 min
EDITORIAL

Pour gagner une présidentielle, rien ne vaut un grand parti

Publié le 02 février 2012
Avec Yves Derai
Jean-Pierre Chevènement a jeté l'éponge ce mercredi dans la course à la présidence. L'essentiel des "petits candidats" ne décolle toujours pas dans les sondages. Décidément, la présidentielle dépasse le simple cadre d'une rencontre entre un homme et un peuple.
Yves Derai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Chevènement a jeté l'éponge ce mercredi dans la course à la présidence. L'essentiel des "petits candidats" ne décolle toujours pas dans les sondages. Décidément, la présidentielle dépasse le simple cadre d'une rencontre entre un homme et un peuple.
Avec Yves Derai

En ce début février, on voit se dessiner, comme il est de tradition, ce qui risque de se passer fin avril. On sent bien que l’attention se cristallise sur les faits et gestes, paroles et propositions des deux principaux candidats, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Ce phénomène ne relève pas d’une sorte de fatalité électorale. Tous deux sont soutenus par de puissants partis politiques, riches de leurs militants, d’une expérience certaine en matière de campagne et d’une force de frappe financière que ne possèdent pas les candidats de « seconde division », tels que Marine Le Pen, François Bayrou ou Jean-Luc Mélenchon. Ne parlons pas des candidats de « CFA 2 », les Hervé Morin, Christine Boutin, Dominique de Villepin, Nicolas Dupont-Aignan, Frédéric Nihous, Nathalie Arthaud et quelques autres, qui n’existent déjà plus à ce stade de la compétition.

Pourtant, ils se bousculaient, les experts affirmant qu’à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, on pourrait tout à fait mener une campagne efficace sans moyens et sans troupes. Certains pensaient aussi, comme De Villepin par exemple, que les Français en ont assez de ces meetings où des militants décérébrés applaudissent bruyamment sur ordre de chauffeurs de salle, de ces déplacements de candidats obligés de se livrer à quelques pas de danse avec une mamie locale ou d’engloutir des tartines de pâté pour prouver leur proximité. Ces spécialistes se sont trompés.

Toutes les enquêtes montrent que François Hollande a marqué les esprits au Bourget. Le PS a inondé ce jour-là les écrans télé d’images parfaitement léchées, révélant à des millions de Français les qualités d’orateur du candidat socialiste Plus grand monde aujourd’hui ne lui dénie ce fameux charisme sans lequel, semble-t-il, il est impossible de gagner une élection présidentielle en France.

Même s’il n’a pas encore officialisé sa candidature, Nicolas Sarkozy peut d’ores et déjà compter sur une UMP mobilisée qui occupe l’espace en attendant l’arrivée de son champion. Ses jeunes « snipers » canardent Hollande et ses amis quotidiennement, ses ténors donnent de la voix sur les ondes, ses stratèges organisent en coulisse la future campagne. Du fait de la position actuelle, parfois inconfortable, de son Président-candidat, les efforts un peu désordonnés du parti ne portent pas totalement leurs fruits, si l’on en croit les sondages. La meilleure équipe du monde ne peut pas se passer de son capitaine, surtout si  c’est lui qui marque aussi les buts. Sans Lionel Messi,  le FC Barcelone ne brillerait pas du même éclat.

Nicolas Sarkozy compte faire son entrée sur le terrain au début du mois prochain. Là, le véritable match face à François Hollande pourra commencer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
castres81
- 04/02/2012 - 01:33
le Bourget e le charisme
Le charisme par le discours et l(éloquence n'est pas accessible à tous et Hollande y a réussi avec mention passable.Il n'y a qu'à le comparer à Melenchon qui est un orateur.
Le vrai charisme , celui de l'homme habité par ses idées et rayonnant dans l'action et l'impulsion n'est pas à sa portée, tout simplement.Comparez à qui vous voudrez qui était ou est dans ce cas comme Sarkozy.

En tout cas sut internet ou on s’exprime librement je ne vois personne vanter les qualités ou les idées de Hollande et à mon avis ses partisans espèrent plus de l'échec de Sarkozy à se relancer que de l'attrait de Hollande.
Claude D
- 03/02/2012 - 16:51
Quel est le plus grand parti politique français?
Je suis certain de ne pas faire plaisir à beaucoup ! Au 31 décembre dernier, le PS annonçait quelque 170000 adhérents à jour de leur cotisation et l'UMP 260000 soit la bagatelle de 50% de plus. Je n'ai pas l'information mais je suis sûr que des internautes la possède: tout porte à croire qu'en additionnant tous les adhérents, à jour de leur cotisation, des partis politiques qui appellent à ne pas voter pour M. Sarkosy, il y en moins qu'à l'UMP.
Mérovingien
- 03/02/2012 - 04:47
ET POURTANT
Si MLP n'a pas ses 500 signatures, Bayrou sera boosté et atterira en finale. Il est peut être le prochain président. Quand au mangeur de truffes (non pas le violeur milliardaire, l'autre) les françéais ne lui pardonneront pas l'image qu'il vient de donner d'une méduse déjeunant richement avec le lobby financier déguisé en redresseur de tort ! BHL quelle ordure.