En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

05.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

06.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 6 heures 30 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 7 heures 26 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 8 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 9 heures 51 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 13 heures 33 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 3 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 6 heures 48 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 7 heures 54 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 9 heures 22 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 10 heures 29 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 12 heures 49 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 13 heures 2 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 13 heures 31 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 13 heures 33 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 3 heures
© Capture d'écran Youtube
© Capture d'écran Youtube
THE DAILY BEAST

La malédiction des fleurs de pavot : mais pourquoi ce tableau de Van Gogh est-il volé régulièrement ?

Publié le 01 janvier 2017
Un musée égyptien a subi l'ignominie de voir une toile de Vincent Van Gogh volée non pas une, mais deux fois. Les "Fleurs de pavot" (1887) restent encore introuvables à ce jour.
Allison McNearney
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Allison McNearney est journaliste pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un musée égyptien a subi l'ignominie de voir une toile de Vincent Van Gogh volée non pas une, mais deux fois. Les "Fleurs de pavot" (1887) restent encore introuvables à ce jour.

Copyright The Daily Beast - Par Allison McNearney

 

Depuis sa mort il y a plus d'un siècle, Vincent Van Gogh est devenu l'archétype de l'artiste maudit. Sa vie fut tourmentée et tragique, la maladie mentale et l’angoisse le menèrent à une crise de folie désormais célèbre : se couper l'oreille et l'envoyer en cadeau à une dame (mal)chanceuse.

Ces tourments ont aussi nourri son immense talent artistique. “Plus je deviens dissipé, malade, une cruche cassée, et plus je deviens un artiste créatif dans cette période de grande renaissance de l'art," écrivait-il à son frère Théo.  Mais après sa mort à 37 ans (suicide ou meurtre, la question est toujours en suspens et le pistolet utilisé est toujours resté introuvable), son génie a finalement commencé à recevoir la reconnaissance qu'il méritait. Bientôt, ce fut au tour des presque neuf cent toiles qu'il a peintes au cours de sa vie de recevoir cette reconnaissance (un tour de force époustouflant étant donné qu'il commença à peindre à l'âge de 27 ans). 

Ses œuvres ont été honorées par le son du marteau des salles de vente aux enchères, scellant des prix atteignant des dizaines de millions de dollars.  Reste que certaines choses sont trop convoitées. Au lieu de mener des vies paisibles dans des cadres luxueux, accrochées dans des musées célèbres ou des demeures royales, plusieurs œuvres de Van Gogh ont été la cible de voleurs, prouvant que la malédiction de la beauté est bien réelle. 

La liste des musées victimes de voleurs amateurs d'art est longue et élégante. Mais un musée en Egypte a subi la honte de voir la même œuvre de Van Gogh volée non pas une mais deux fois. La toile reste encore introuvable à ce jour.  Van Gogh a peint les “Fleurs de pavot”, tableau aussi connu sous le nom de “Vase et fleurs”, en 1887, trois ans avant sa mort.

Ce n'est pas son œuvre la plus célèbre, mais c'est un Van Gogh caractéristique, un chef d'oeuvre post-impressionniste représentant des fleurs jaune vif (et trois fleurs rouges) dans un vase de couleur sombre sur un arrière-plan sombre également.  De 1886 à 1890, Van Gogh essaya de capturer dans ses huiles la vivacité des coquelicots qui fleurissent dans les champs du sud de la France chaque année à la fin du printemps. Il commença à peindre des natures mortes à Paris, avant d'évoluer vers les paysages de champs fleuris quand il prit résidence dans la campagne provençale. La peinture en question fait partie de la première période.

C'est une nature morte que l'artiste a peint alors qu'il vivait avec son frère à Montmartre. Quelques temps après la mort de l'artiste, “Fleurs de pavot” fit son chemin de Paris au Caire, où la toile fut installée comme morceau de choix dans l'impressionnante collection du Musée Mohamed Khalil. C'est ici que le destin des pavots a pris un mauvais tournant.  Le 4 juillet 1977, “Fleurs de pavot” disparaît. Il est impossible de savoir ce qui s'est réellement passé étant donné que le gouvernement égyptien n'a jamais révélé les détails de l'affaire, mais on pense que la peinture a disparu lors du déménagement du musée, entre deux palais. Le gouvernement est resté silencieux jusqu'à aujourd'hui alors que les coupables présumés seraient un trio d’Égyptiens. Peu importe qui étaient ces bandits, la toile fut finalement retrouvée et récupérée dans un lieu non révélé au Koweït. 

On peut imaginer le soupir de soulagement des conservateurs du musée Mohamed Khalil lorsque leur Van Gogh fut réinstallé à sa place. Mais il semble qu'ils aient été un peu trop laxistes depuis le retour de leur peinture-prodige. Un samedi d'août 2010, “Fleurs de Pavot” fut volé une nouvelle fois, cette fois-ci en plein jour. Première d'une série de révélations spectaculaires sur le vol :  le suspect (ou les suspects, on l'ignore encore), aurait poussé un canapé contre le mur pour découper la toile et l'ôter de son cadre et aurait ensuite tranquillement quitté le musée. 

Rien de tout cela n'aurait apparemment attiré l'attention du personnel du musée, ni déclenché la moindre alarme. Etant donné l'importance de certaines pièces de la collection du musée – on y trouve des œuvres de Monet, Renoir et Degas – une faille de sécurité aussi magistrale parait impossible. Les négligences sont encore pires. D'après les autorités égyptiennes, au moment du vol, seules sept des quarante-trois caméras de sécurité du musée fonctionnaient, et aucune des alarmes de sécurité du musée n'était activée. 

Abdel Meguid Mahmud, un procureur égyptien, a résumé la situation en décrivant un musée qui offrait uniquement une sécurité "de façade". De plus, la liste des suspects possibles est courte puisque dix personnes seulement se sont inscrites pour visiter le musée le jour en question.  Dès que le cadre et son trou béant furent découverts, l'Egypte se mit en branle.

Le ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, ordonna aux aéroports et aux ports d'être en alerte maximale pendant que les responsables du musée était oficiellement interrogés sur la situation désastreuse de la sécurité, tandis que plusieurs personnes connues furent arrêtées.  Peu après la révélation du vol, les autorités annoncèrent que deux Italiens, qui allaient embarquer dans un vol vers l'Italie, avaient été arrêtés. Les Italiens avaient visité le musée avec un groupe et avait éveillé les soupçons - après coup - des responsables. Quelqu'un se souvenait les avoir vus entrer aux toilettes avant de rapidement quitter le bâtiment. Farouk Hosni annonça officiellement que la peinture avait été retrouvée. Il fut d'autant plus gêné de devoir se rétracter quand cette information se révéla fausse. 

Les jours suivants, l'affaire provoqua une frénésie générale puis les Italiens disparurent rapidement des actualités (on suppose qu'ils ont finalement été autorisés à rentrer chez eux).  On ignore s'il existe encore des pistes sérieuses mais un mois après cette fatidique journée d'août, le ministre de l'Intérieur égyptien, Habib Al-Adly, déclara au Daily News d'Egypte que le scénario le plus probable pour le vol du Van Gogh impliquait une complicité en interne. “De nombreux éléments entourant le vol des 'Fleurs de pavot' indiquent qu'un employé du musée a participé au vol ou l'a même volé lui-même", a déclaré Habib Al-Adly. “Le lieu et sa localisation dans le musée le confirment.” 

Peu importe qui possède le Van Gogh, il a fait de ce bien mal acquis un secret bien gardé, ce qui doit être difficile – encore plus difficile que le vol lui-même – étant donné que l'œuvre est estimée à 50 millions de dollars.  Chaque année, les coquelicots continuent de fleurir dans le sud de la France, tout comme ils le faisaient lorsque Van Gogh les capturait sur ses toiles il y a plus d'un siècle. Mais depuis six ans, ses "Fleurs de pavot" sont restées silencieuses et ont disparu sans laisser de traces. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 01/01/2017 - 15:47
Il n'y a plus de journalistes français en France?
Obligés de faire appel au Daily-Beast gauchiste et à des journalistes étrangers pour commenter un peintre français? Quelle dérision!...