En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

07.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 3 heures 46 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 5 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 7 heures 11 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 7 heures 39 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 9 heures 39 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 12 heures 38 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 13 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 3 heures 33 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 4 heures 13 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 6 heures 46 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 7 heures 29 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 7 heures 59 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 10 heures 47 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 12 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 13 heures 3 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 13 heures 18 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Une autre lecture

Baisse du taux de chômage selon les chiffres de l’Insee : mais quelle est la réalité de la situation de l’emploi en France depuis le début du quinquennat Hollande ?

Publié le 19 août 2016
Pour la première fois en quatre ans, le taux de chômage en France est passé sous la barre des 10% pour s'établir à 9,9% au deuxième trimestre 2016. Malgré cette baisse, certains indicateurs révèlent des difficultés persistantes sur le marché de l'emploi, notamment pour les personnes souhaitant travailler plus.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la première fois en quatre ans, le taux de chômage en France est passé sous la barre des 10% pour s'établir à 9,9% au deuxième trimestre 2016. Malgré cette baisse, certains indicateurs révèlent des difficultés persistantes sur le marché de l'emploi, notamment pour les personnes souhaitant travailler plus.

Atlantico : Ce jeudi, l'Insee a annoncé une baisse du chômage pour le deuxième trimestre 2016 de 0,3 point par rapport au premier trimestre. Comment interpréter cette baisse ? S'explique-t-elle par la seule reprise d'activités ou bien par d'autres facteurs ? Si oui, lesquels ? 

Jean-Paul Betbeze : Avec 9,9% de taux de chômage au sens du BIT (Bureau international du Travail), la France enregistre une baisse significative depuis un an par rapport au maximum de mi-2015 à 10,5%. Sur un trimestre, la baisse est de 0,3 point, soit 74 000 personnes.

Elle s’explique par deux raisons : la première, c’est l’augmentation de l’emploi marchand. C’est la bonne raison, mais pour 24 000 emplois seulement, en liaison avec la reprise de l’activité. La deuxième raison, qui est effectivement moins bonne, c’est la baisse du taux d’activité. Il s’établit à 71,6%, soit 0,1 point de moins qu’en début d’année. Cette baisse correspond à des salariés qui ne cherchent plus effectivement d’emploi. Au fond, la baisse du taux de chômage s’explique presque autant par les créations d’emploi que par des salariés temporairement découragés. On comprend donc qu’il faut travailler sur ces deux domaines : pousser à l’emploi et réduire le découragement, notamment par la formation.

Le taux de chômage n'est pas le seul indicateur permettant de juger de la situation de l'emploi en France. Quels sont les autres éléments à prendre en considération pour se faire une image fidèle de la situation de l'emploi et des salariés en France ? 

Le taux de chômage, que l’on mesure par le BIT, est la meilleure photographie disponible, mais c’est une photographie. C’est d’abord la meilleure photographie disponible, suite à une enquête faite auprès de 100 000 personnes et qui permet des comparaisons internationales. Pour être chômeur au sens du BIT, il faut être sans emploi (c’est-à-dire ne pas avoir travaillé au moins une heure durant la semaine de référence), être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours, et avoir cherché activement un emploi dans le mois précédent (ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de 3 mois).

Les statistiques de Pôle Emploi comptent les chômeurs recensés à ses guichets en fonction de différentes catégories, dont la catégorie A qui est la plus importante. Mais il peut toujours y avoir des chômeurs qui oublient de s’inscrire, d’autres qui oublient de prévenir qu’ils ont trouvé un emploi, plus des bugs, plus des changements de catégories, notamment de A vers D, en liaison avec la politique des pouvoirs publics qui pousse les chômeurs à s’inscrire en formation. Pas de surprise donc si les chiffres de Pôle Emploi sont techniquement instables et se prêtent à des lectures politiques. Il n’empêche que la diminution en cours des chômeurs, en particulier des jeunes, vient de l’amélioration de l’activité, mais aussi des politiques de formation, évidemment nécessaires.

Ensuite, plus profondément, pour aller au-delà de la photographie, il faut regarder les intentions d’emploi des entrepreneurs. Elles viennent elles-mêmes des idées qu’ils se font de la croissance future et de leurs marges. Le climat des affaires joue un rôle extrêmement important dans la psychologie, autrement dit dans l’idée du profit futur, base des embauches qui sont, toujours, des investissements risqués.

Selon les chiffres de l'Insee, le sous-emploi (soit les personnes à temps partiel qui souhaiteraient travailler davantage) a augmenté de 0,3% au deuxième trimestre 2016. A cela s'ajoute une augmentation du nombre de personnes souhaitant travailler davantage sans être considérées comme étant au chômage (+ 29 000). Comment expliquer ce phénomène des Français et Françaises qui ne parviennent pas à travailler plus ? Peut-on établir une relation entre ces chiffres et la hausse du taux d'emploi en CDD ou intérim au deuxième trimestre 2016 (+0,1 point) ? 

Le chômage au sens du BIT mesure les chômeurs disponibles qui cherchent effectivement un emploi à temps plein. Il ne prend pas en compte le chômage subi, autrement dit à temps partiel, pour des personnes qui cherchent un emploi à plein temps et des chômeurs découragés que l’on retrouve dans ce qu’on appelle le "halo autour du chômage". Ce dernier représente actuellement 1,5 millions de personnes et vient augmenter de 29 000 sur le dernier trimestre. C’est toujours le même double processus que l’on retrouve : d’un côté les entrepreneurs qui cherchent, plus ou moins intensément,  certains types de qualification, et d’un autre les chômeurs, qui cherchent, plus ou moins intensément, à les proposer. L’intérim est un ajustement temporaire entre ces deux mouvements. On comprend qu’il est indispensable pour que l’emploi se consolide. 

Alors que le quinquennat Hollande touche à sa fin, comment juger l'action de l'exécutif depuis son arrivée au pouvoir en termes d'emploi ? Quelles sont les raisons réelles de l'amélioration de la situation au cours des derniers mois ? L’exécutif peut-il réellement en revendiquer la paternité ?

Améliorer l’emploi est l’objectif de tous les hommes politiques, encore faut-il savoir de quels emplois il s’agit et comment l’objectif est atteint. En termes économiques, on comprend que l’emploi recherché est plutôt celui qui se développe dans le secteur privé, avec peu ou pas de subventions. Ce n’est pas le cas des emplois aidés et de ceux du secteur public. Le quinquennat actuel a, au bout d’un an et demi, mis l’accent sur la réduction du coût salarial en réduisant les charges des entreprises (CICE). On en mesure aujourd’hui les effets bénéfiques, à poursuivre et consolider, de même qu’on en connaît le coût : plus de 30 milliards d’euros. Ceci prouve bien que l’emploi privé passe par la profitabilité privée.

A côté de cela, les mesures de formation sont évidemment positives, mais on ne peut oublier le fait que les seules vraies mesures pour soutenir l’emploi dans la durée viennent de la formation permanente. 

Pour savoir si l’exécutif peut revendiquer la paternité des chiffres actuels, ce serait lui demander de reconnaître que les impôts antérieurs étaient trop élevés et les formations pas assez adaptées. Ce qui se passe actuellement est donc la preuve que des corrections sont en cours, mais nous sommes loin du compte comme le montrent les difficultés d’acceptation de la loi El Khomri.

Il ne s’agit pas de "flexibilité" mais d’adaptation des emplois et des qualifications, au plus proche des souhaits des clients, donc au plus proche des entreprises.  C’est cette meilleure satisfaction de la demande, française et étrangère, qui permettra de faire passer le taux de chômage de 9,9% à la moitié, comme au Royaume-Uni ou en Allemagne. Nous n’y sommes pas encore, en prenant compte de l’arrêt de la croissance au deuxième trimestre et les inquiétudes qui montent partout ! Attention au risque de rechute. Il faut donc redoubler d’efforts, avec les entreprises, si l'on veut continuer dans le même (bon) sens !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
28furka
- 20/08/2016 - 01:25
le principal
c est que patapouf premier dit savamieux puisse se presenter , les chiffres on s en fout.
AvecNS
- 19/08/2016 - 19:39
Je rajoute
Filoche mettait dans le même sac les statistiques du BIT et de l'INSEE...
AvecNS
- 19/08/2016 - 19:37
Les statistiques du BIT
basées sur des enquêtes.... C'est Filoche qui en parle le mieux ; "Je sais comment ça se passe !". Lui préfère les chiffres de Pôle Emploi, plus parlants... Aurait-il des doutes sur la fiabilité des enquêtes du BIT ?