En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

06.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

07.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 16 sec
décryptage > High-tech
12 cyber-menaces

Nous avons peur que le Coronavirus fasse dérailler les prochaines élections mais personne ne soucie vraiment des cyber-menaces sur la démocratie qui sont pourtant bien plus graves

il y a 56 min 30 sec
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 2 heures 35 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 18 heures 54 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 21 heures 25 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 23 heures 27 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 39 min 17 sec
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 1 heure 8 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 1 heure 42 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 2 heures 8 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 3 heures 5 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 19 heures 21 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 23 heures 12 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 1 jour 47 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
THE DAILY BEAST

Voyage dans une secte catholique d’extrême-droite en Espagne

Publié le 20 août 2016
Avec Ixtu Diaz
Son ex-leader dit que cette église crypto-fasciste (qui avait sanctifié Franco) n’avait d’autre but que d’apporter du sexe et de l’argent à ses animateurs.
Ixtu Diaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ixtu Diaz est journaliste pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Son ex-leader dit que cette église crypto-fasciste (qui avait sanctifié Franco) n’avait d’autre but que d’apporter du sexe et de l’argent à ses animateurs.
Avec Ixtu Diaz

Copyright The Daily Beast. Auteur Ixtu Diaz

Elle s'appelait Nieves, et lui, Gregorio. Ils sont tombés amoureux dans la très romantique Andalousie. Elle pensait à lui, dit-on, depuis leur adolescence, et elle était novice dans un couvent. Maintenant elle a 56 ans, et peut avouer en public leur mutuelle adoration. Cela pourrait être l’une de ces belles histoires d’amour comme on en voit à la télévision, rien de plus, si Nieves n’avait été mêlée à certains scandales entourant l'église palmarienne, et si Gregorio n’était pas Gregorio XVIII, considéré par les quelques milliers de membres de cette secte schismatique comme le vrai pape catholique.

Depuis mai, il a été remplacé par un nouveau "pape", Pierre III, dans le prétendu "Vatican espagnol", parce que Gregoire XVIII "a perdu sa foi" et s’est enfui avec Nieves. Elle aurait découvert des complots contre lui selon diverses sources. Ensuite, ayant tout quitté, Nieves a décidé de raconter tout ce qu’elle sait (et elle en sait beaucoup) sur cette secte et les millions de dollars de dons qu’elle a reçus chaque année.

Si vous n’en aviez jamais entendu parler, vous êtes pardonnés.

L’ex-pape Gregoire XVIII, maintenant appellé Gines Jesus Hernandez, déclare à la presse que "depuis le début", quand l’église a été fondée en 1974, "tout était une farce" qui n’avait pour but que de satisfaire ses leaders financièrement et sexuellement.

Cela a bien sûr été un choc pour les 5 000 fidèles de ce culte secret, qui étaient accoutumés à entendre Grégoire tenir des discours enflammés contre les communistes, les francs-maçons, le Concile Vatican II, etc., "qui dirigent le monde". Selon lui, l’Antéchrist était parmi nous : "Prière et pénitence, prière et pénitence, obéissance à la hiérarchie", demandait-il. Il était porté sur les épaules des croyants, dans un trône papal au milieu de nuages d’encens, accompagné de musique d’orgue, dans leur cathédrale de Palmar, tout en demandant à ses fidèles d’être humbles.

El Palmar est une petite ville du sud de l’Espagne, située à environ 50 km de Séville. Elle compte 2 400 habitants, et personne n’en a vraiment entendu parler avant les années 1960, lorsque quatre adolescents ont dit avoir vu la Vierge Marie leur apparaître. Des dizaines de visionnaires se sont manifestés, en essayant de s’enrichir grâce à des visions que l’Eglise catholique de Rome n’a jamais reconnues.

L’un des visionnaires était Clemente Dominguez, qui déclara en 1969 avoir vu la Vierge à Palmar de Troya. Il s’y est installé, et avec son ami Manuel Alonso, a célébré des rites au cours desquels ils transportaient un portrait de Jésus qu’ils appelaient la Sainte Face, tout en tombant en transe. En 1970, l’Eglise de Rome dénonça publiquement les mensonges de Dominguez, ses pseudo-visions, et les stigmates qui seraient apparus miraculeusement sur son corps.

Mais Dominguez n’en a pas moins fondé son propre ordre religieux sans rompre avec Rome. Un archevêque vietnamien l’a même consacré évêque en 1976. La même année, Dominguez perd la vue dans un accident de voiture, et continue à dire qu’il a des visions.

En 1978, Dominguez apprend la mort du pape Paul VI en Colombie où il est en voyage. Il rentre à Séville, et se proclame pape sous le nom de Grégoire XVII, ajoutant que son église est la seule vraie. Il ordonne à ses fidèles de ne pas porter de jeans, de ne pas regarder la télévision, de ne pas lire de journaux, tout en n'ayant aucun contact avec les anciens membres de son église. Le non-respect de ces régles entraînait l’excommunication de cette petite église.

Mais c’est cette église palmarienne qui est finalement excommuniée par Rome.

On peut se demander d’où vient ce pape auto-proclamé.

Dans les années 1980, l’église palmarienne a fait la Une de la presse en Espagne avec une histoire de bandeau-calice qui aurait endommagé ses yeux, avant que ses visions n'atteignent un sommet.

L’église de Dominguez est anti-marxiste, et anti-maçonnique. Elle a canonisé le défunt dictateur Francisco Franco, ainsi que Christophe Colomb. Des millions de dollars de dons sont arrivés, avec des fidèles, moines et autres bonnes sœurs de cette église, ce qui a permis de construire une basilique à Palmar de Troya.

Si c’est une comédie, elle a été couronnée par la fuite du pape Gregoire XVIII avec sa bien-aimée.

Plusieurs anciens membres de la secte disent avoir été séparés de leur famille, ou avoir été jetés hors de chez eux. Tous témoignent que l’aspect le plus dur de la secte était la manière dont les enfants étaient élevés, avec une interdiction de parler aux autres écoliers s’ils n’étaient pas membres de la secte.

Personne ne savait ce qui se passait dans la basilique d’El Palmar. Seuls les membres étaient autorisés à y entrer.

"Les jeunes, quand ils en sortent, sont complètement perdus, avec des problèmes d’identité, et une peur panique de Satan", a déclaré au quotidien El Pais le psychologue Miguel Perlado, qui a soigné sept anciens membres.

Au cours des dernières années, des accusations de blanchiment d’argent sale et de prélèvement de taxes sont devenues un gros problème pour cette secte, ce qui a provoqué des schismes. Des luttes internes pour le pouvoir ont éclaté lorsque l’ex-pape Grégoire XVIII a, tout d’un coup, perdu la foi.

Ce n’est pas pour rien qu’il a envoyé une lettre à la direction de la secte quand il l’a quittée, pour prévenir : "Tant qu’ils ne s’en prennent pas à moi, je ne parlerai pas de Palmar".

Mais finalement, il n’a pas attendu et s’est lancé dans un combat contre les dirigeants actuels et passés, alors que beaucoup d’argent sont en jeu.

Les membres les plus aisés de la secte ne sont pas de Palmar, mais des Etats-Unis, de Suisse ou d’Allemagne, c’est leur soutien qui a donné du pouvoir à cette église. Cela n’a pas empêché les scandales, les accusations de privation de liberté, les confessions d’abus sexuels par l’ancien pape, et toutes les annonces prophétiques qui ne se sont jamais concrétisées.

Personne n’a jamais vu l’Antéchrist qui devait arriver sur terre en 2012. Mais cela n’empêche pas certains fidèles de continuer à croire en cette secte. Une seule chose a changé. Depuis cet été, leur ancien pape Gregoire XVIII n’est plus des leurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paul Emiste
- 21/08/2016 - 11:26
Mais bon sang!
Laissez les gens croire ce qu´ils veulent et financer qui ils veulent. Vous avez la vérité absolue pour décider qui est qui?!
vangog
- 21/08/2016 - 09:14
Si, si! On a vu l'antechrist qui devait arriver en 2012...
Il fait tout à l'inverse des autres, il persécute les catholiques, et il est arrivé sur terre en scooter volant, avec trois ou quatre diablesses à l'arrière ( un très long scooter!)
clint
- 20/08/2016 - 17:14
N'y aurait il pas aussi des "horreurs" chez les catholiques ?!
Un article qui tombe à pic ! Et je suppose aussi que les femmes de cette "église" portent en permanence une mantille noire, de la tête au pied, qui leur cache le visage !!