En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

03.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

04.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

05.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

Et si l’impact psychologique du COVID-19 nous exposait à un danger politique majeur

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 13 min 59 sec
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 50 min 53 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Vaincre l’ennemi intérieur

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment Emmanuel Macron, via ses réformes, attise la France inflammable

il y a 3 heures 4 min
décryptage > International
Mère de vertu

Patience et prudence, piliers de la réponse iranienne à l'agressivité américaine

il y a 3 heures 5 min
décryptage > International
Danger ?

Frédéric Encel : "L’usage cynique du Covid-19 par des régimes autoritaires et/ou expansionnistes et des mouvances religieuses pose problème"

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Santé
Effet indirect

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Politique
Démarche de réfléxion

Jean Leonetti : "Le gouvernement a montré les limites de l’ambiguïté du « en même temps »"

il y a 3 heures 9 min
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 19 heures 32 min
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 27 min 29 sec
pépites > Politique
Cote
Popularité : Macron en hausse, Castex en baisse
il y a 1 heure 12 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé
il y a 2 heures 16 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Liberté d’expression, fake news et post-vérité : un jeu de dupes

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : bobards pour une border !

il y a 3 heures 5 min
décryptage > High-tech
Piratage automne hiver 2020/21

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Science
Survivants

Pourquoi les oiseaux ont survécu aux impacts d'astéroïdes géants et pas les dinosaures

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Société
Agitateurs

Islamistes, décoloniaux, écolos zozo et autres dangers pour la démocratie : ce continent immergé qui prospère sur le web

il y a 3 heures 10 min
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 20 heures 15 min
Tabou

On n'a pas seulement assassiné un curé, on a égorgé un vieil homme: pourquoi le plafond de verre pourrait bien avoir volé en éclats à Saint-Etienne-du-Rouvray

Publié le 14 août 2016
Au delà de son habit et de sa vocation de prêtre, l'assassinat du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray a montré quelque chose de tout à fait effrayant : dans notre société, il n'y a plus de barrières morales qui protègent les personnes âgées.
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au delà de son habit et de sa vocation de prêtre, l'assassinat du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray a montré quelque chose de tout à fait effrayant : dans notre société, il n'y a plus de barrières morales qui protègent les personnes âgées.

Atlantico : Comment l'opinion française a t-elle digéré les deux principaux attentats de cet été ? Quelles traces sur l'imaginaire collectif ?

Christian Combaz : Pour le comprendre, il faut l'avoir vécu de loin, c'est-à-dire au coeur d'un village français. Jusqu'alors, à tort ou à raison, les gens qui vivaient dans ces univers provinciaux, ruraux, périphériques, voyaient à leur manière les deux cas de figure : en cas d'acte isolé, ils se disaient que c'était réservé à des zones de forte densité, où il n'y avait ni jour ni nuit, où il y avait des fous partout, et que leur monde social à eux, entre la pharmacie et l'épicerie, ne fabriquait pas ce genre de cinglés de proximité. Dans le cas d'un acte collectif comme à Paris au Bataclan, ils se disaient en somme qu'il suffisait de ne pas participer aux grands rassemblements plus ou moins déjantés, comme un concert de hard-rock ou une gay pride et ils étaient tranquilles. Ces certitudes se sont effondrées. L'assassinat d'un curé de province pendant la messe et la course d'un camion fou dans une soirée familiale ont énormément frappé les esprits chez les gens qui forment la France profonde. Ils ont compris que désormais leur mode de vie à eux était compromis aussi.


Avec l'égorgement d'un prêtre, a t-on fait sauter un tabou?

Du point de vue religieux, oui, mais pas plus qu'à la Révolution, et surtout pas seulement. Le choc psychologique principal à mon avis, même pour des gens qui ne croient en rien ou qui ne vont pas à l'église, le témoignage de barbarie suprême, c'est d'abord l'âge de la victime, d'autant que cet âge était très visible. Pour l'assassin, comme pour tous les barbares, la vieillesse n'existe pas. D'ailleurs dans notre société, elle existe de moins en moins en tant que digne de respect. A ce titre, je vous rappelle qu'une manifestante de 74 ans a été plaquée au sol il y a six mois par un CRS de 25 ans, car pour lui c'était un élément à neutraliser, rien de plus.  Ce que je voudrais souligner, et qui a été très peu dit, c'est le caractère symbolique, physiquement, de ce prêtre de 84 ans qu'on a tué, qui n'était pas un vieillard en forme, un octogénaire aux larges épaules, qui n'était pas un "nouveau vieux" en baskets, qui ne ressemblait pas au pape François taillé comme un athlète. C'était au contraire, par son visage ascétique, sa calvitie, la fragilité apparente de sa stature, un vieillard archétypique, l'image même du vieillard de Rembrandt plein de sagesse. L'atteinte physique, la violence suprême infligées à un homme de cette fragile dignité ne peuvent que rendre le crime encore plus odieux à l'opinion, qui finit par comprendre à qui elle a affaire. Déjà, elle aurait pu se souvenir que le directeur du musée de Palmyre, à 82 ans, a été torturé, avant d'être tué, par le même genre de jeunes défoncés en baskets Nike, mais l'épisode français s'est fortement imprimé dans les esprits . Au comptoir de mon village où normalement on hausse les épaules, en pensant que ce sont là des folies de Parisiens, on a changé d'avis.
 

Dans un pays dont la population est vieillissante, quel impact politique peut avoir ce changement anthropologique ?

Il peut avoir un impact considérable. La figure du vieux prêtre et ses mains noueuses en couverture des magazines ont fait comprendre à tous ceux qui lui ressemblent, et à tous ceux qui vivent avec quelqu'un du même âge, que nous avons entièrement changé d'époque. Si les barrières ont été enfoncées par les assassins de manière aussi cruelle et résolue, un pourcentage considérable de Français a compris qu'il fallait faire sauter d'autres barrières, psychologiques, qui nous séparent de la solution. Pour parler clair, tout le monde comprend que face aux tortionnaires d'octogénaires, face aux gens qui font griller leurs ennemis dans une cage, face à ceux qui menacent de faire sauter des entrepôts chimiques ou de répandre un produit radioactif à Paris, les lâchetés, les arguties, les laideurs de la justice actuelle (qui dans les manuels du futur restera à jamais celle du Mur des cons), les libertés conditionnelles, les cellules équipées de Canal Plus, les bracelets électroniques aussi efficaces qu'une smartwatch, tout cela doit finir rapidement.

Et puis il y a aussi ce fameux plafond de verre, dont on nous dit qu'il est constitué principalement par "le vote retraité". Eh bien à mon sens, le plafond a volé en éclats. Quand vous écoutez "les vrais gens" depuis un mois, on peut dire qu'il y a du verre partout. Et je suis stupéfait que les politiques n'aient pas encore compris que le basculement viendra des vieux. Il est déjà là. Les cheveux blancs désormais sont persuadés d'être gouvernés par des lâches. Et de surcroît aux cheveux teints ,ce qui est perçu par les électeurs âgés comme une lâcheté supplémentaire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 15/08/2016 - 08:07
Tous des poltrons....
biberonnes au gauchisme et aux sans cesse augmentation de salaire et de prestations eduques dans la bienpensance, de surcroit garnis d assurance vie! Que voulez vous qu'ils bougent, ils baisseront leur pantalon et s'enduirons de vaseline!
POLITQ
- 14/08/2016 - 23:00
PLAFOND DE VERRE.....
Mais non . La moitié de la population vote à ?....à?.... GAUCHE!... Rappelez-vous!!! Donc ce sont des gens qui ne veulent pas détruire nos ennemis mais surtout oeuvrer avec eux à la déconstruction de la civilisation en acceptant un mode de vie moyennageux QUI - N'A- PAS-E-VO-LU-E depuis 1300 ans !!!! Qu'est-ce qu'UN SEUL PAYS MUSUL peut montrer comme société hors du Moyen-âge?.... Quelle avancée sociale? scientifique? technique? (Le zéro, Averroes (je crois...) la torture, la décapitation, l'esclavage toujours pratiqué) ..... J'attends.....
clint
- 14/08/2016 - 21:52
Philippot est un énarque ancré gauche !
Il est vrai que je ne le supporte pas car il respire le "faux-cul" : c'est dit !