En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

07.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 9 heures 18 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 11 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 12 heures 51 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 12 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 14 heures 54 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 15 heures 8 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 16 heures 16 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 26 sec
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 12 heures 36 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 16 heures 4 sec
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 19 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
Rythme à deux vitesses

Zone euro : France et Italie à la traîne, Roumanie, Slovaquie et Bulgarie au devant du traîneau Europe : les pays leaders en matière de croissance venaient de l'Est

Publié le 13 août 2016
Après un très bon premier trimestre 2016, la croissance européenne a à nouveau ralenti à 0,3%. Ce résultat masque de fortes disparités entre les pays et peut inquiéter sur la solidité de la zone euro.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un très bon premier trimestre 2016, la croissance européenne a à nouveau ralenti à 0,3%. Ce résultat masque de fortes disparités entre les pays et peut inquiéter sur la solidité de la zone euro.

Atlantico : Selon les dernières estimations d'Eurostats, le PIB de la zone euro a augmenté de 0,3% au deuxième trimestre 2016, contre 0,6% au premier trimestre. A quoi est dû ce ralentissement ?

Philippe Crevel : Après un premier trimestre de vivre croissance, ce ralentissement était prévu, mais d'intensité moindre. Il est principalement dû au ralentissement des pays émergents, qui s'est confirmé, et à la remontée des prix pétroliers. En 2015-2016, nous avons fortement bénéficié de la baisse des prix du baril. Les  craintes autour du Brexit ont également découragé les investisseurs, ce qui a un peu pesé sur la croissance. Même si le référendum s'est déroulé le 23 juin, les débats ont démarré en mai. Cela a plus pesé sur l'Europe continentale qu'au Royaume-Uni, dont la croissance a accéléré lors de ce deuxième trimestre.

La croissance a également ralenti outre-Rhin, passant de +0,7% à +0,4% au cours de cette même période. Comment expliquer ce ralentissement malgré le fait que le pays reste la locomotive économique européenne ? Quels autres pays tirent la croissance de la zone euro vers le haut ? Quels sont qui, au contraire, fragilisent cette croissance ?

La croissance allemande a diminué à cause de la baisse des importations des pays émergents. Les importations chinoises se contractent mois après moi, ce qui signifie moins de ventes machines-outils, moins de ventes de biens d'équipement et également moins de ventes de voitures de luxe. Cela pèse sur la croissance allemande, même si la consommation intérieure progresse légèrement avec les migrants.

L'Espagne, qui malgré l'absence de gouvernement enchaîne trimestre après trimestres de très bons résultats (0,7% après 0,8%), figure parmi les locomotives. Ils sont sur une base de croissance annuelle de 3,2%. Les pays d'Europe de l'est et d'Europe centrale connaissent des croissances relativement fortes. C'est le cas de la Roumanie (5,9% en croissance annuelle), de la Slovaquie (3,7%) et de la Bulgarie (3%).

A l'opposé, la France et l'Italie stagnent. Le recul de l'investissement français pèsera sur l'activité. L'économie italienne  est atone depuis un moment. Par ailleurs, la Grèce est sortie au dernier trimestre de la récession, mais reste en rythme annuel dans le négatif. Les deux principaux pays qui tirent la croissance vers le bas sont la France et l'Italie.

Ce ralentissement est-il temporaire ou bien devons-nous nous attendre à une persistance du phénomène ? Une nouvelle crise économique européenne est-elle à craindre ?

Il y a un certain nombre d'incertitudes qui pèsent sur la croissance européenne et mondiale. Certains estiment que le pire est passé et qu'il y aura une amélioration des pays émergents. Cela vaut pour le Brésil et la Russie, et nous pouvons espérer que le point bas a été atteint en Chine. Concernant le prix du pétrole, le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie indique qu'il n'y a aucune tension sur les prix. L'incertitude la plus préoccupante est évidemment le Brexit. Les Britanniques ont gagné du temps. Nous avons un peu mis le problème derrière nous, mais un nouveau conflit entre Européens et Britanniques pourrait éclater. Mais chacun a intérêt à trouver une solution. Nous pouvons estimer que le risque de récession européenne est plutôt faible. Pour la France, nous prévoyons entre 0,2% et 0,3% de croissance pour les prochains trimestres. Ce n'est pas exceptionnel, certes. Toutefois, cela confirmerait une croissance lente, mais réel du PIB français.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

07.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 14/08/2016 - 04:31
Sans réformes structurelles pas de croissance durable.
La France, pays socialiste, obtient les résultats d'un pays très socialiste. Dans une compétition mondiale, il n'y a pas place pour ceux qui ont un modèle où la redistribution est la seule préoccupation de la classe politique. Le modèle social à la Française coule le pays. Sans une remise en cause fondamentale de ce système, la France continuera à cumuler les handicaps et à s'enfoncer dans la décadence et le déclin.
vangog
- 13/08/2016 - 14:09
@clint "sortir de l'Euro et de Schengen", pas de l'europe...
beaucoup de pays sont hors Euro, et hors Schengen, et s'en portent nettement mieux: la Bulgarie, la République Tchèque, le Danemark, la Croatie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie, la Suède et le Royaume-Uni sont hors Euro et affichent une croissance double, parfois triple à ceux de la zone Euro. sans même parler de l'enfer-Schengen, il y a quand-même un problème, là, non?
clint
- 13/08/2016 - 11:26
Et dire que l'économie va être l'oubliée de la présidentielle !
Le FN ne veut pas parler des conséquences dramatiques de son programme avec abandon de l'euro et sortie de l' Europe, création de sa monnaie de singe, programme social très marqué par l'extrême-gauche , fermeture des frontières pour les produits et services, retraite remis à 60 ans, etc, etc ... La gauche a un bilan tellement catastrophique en la matière qu'elle ne va focaliser que sur les droits démocratiques en cas de retour de la droite en espérant de plus que tout ce qu'elle dira fera grimper le FN vs la droite ! Et la droite on lui agitera de suite le drapeau du "libéralisme débridé", de l' anti France, du suivi des US, etc, etc ! Tout ça fait que la sortie de la France du marasme économique où elle s'est mise continuera, continuera !