En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

05.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

06.

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

07.

Philippe Juvin: "Si la France s’en sort aujourd’hui, c’est uniquement grâce aux Français, pas à l’État"

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 17 min 23 sec
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 10 heures 55 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 13 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 15 heures 6 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 15 heures 44 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 17 heures 40 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 18 heures 57 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 21 heures 4 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 22 heures 15 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 46 min 7 sec
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 11 heures 10 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 14 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 15 heures 21 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 16 heures 48 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 18 heures 18 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 19 heures 37 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 21 heures 21 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 21 heures 50 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 22 heures 36 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Selon Donald Trump, les musulmans "représentent un problème pour nous, et ça, ça ne fait aucun doute"

Publié le 14 août 2016
Populiste, sexiste, xénophobe et vulgaire, le milliardaire Donald Trump est parvenu à s'imposer comme candidat inévitable à l'élection présidentielle américaine de 2016. Malgré ses outrances et ses provocations verbales, ou peut-être grâce à elles, le magnat de l'immobilier et des médias a déjoué les pronostics et éliminé tous ses rivaux républicains. Cet ouvrage rassemble les piques et répliques prononcées par "The Donald" au cours de sa déjà longue carrière. Extrait de "Petit Trump illustré", de François Durpaire et Kévin Picciau, aux éditions Nouveau Monde 2/2
François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.Il est président du mouvement...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Kévin Picciau est journaliste indépendant. Il suit de près l'actualité des Amériques et s'intéresse aux industries de la culture et des médias.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Durpaire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.Il est président du mouvement...
Voir la bio
Kévin Picciau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Kévin Picciau est journaliste indépendant. Il suit de près l'actualité des Amériques et s'intéresse aux industries de la culture et des médias.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Populiste, sexiste, xénophobe et vulgaire, le milliardaire Donald Trump est parvenu à s'imposer comme candidat inévitable à l'élection présidentielle américaine de 2016. Malgré ses outrances et ses provocations verbales, ou peut-être grâce à elles, le magnat de l'immobilier et des médias a déjoué les pronostics et éliminé tous ses rivaux républicains. Cet ouvrage rassemble les piques et répliques prononcées par "The Donald" au cours de sa déjà longue carrière. Extrait de "Petit Trump illustré", de François Durpaire et Kévin Picciau, aux éditions Nouveau Monde 2/2

L’histoire commençait pourtant bien…

« J’ai des amis qui sont musulmans. Ce sont des gens bien, des gens formidables. Et la plupart des musulmans – comme tout ce qui existe –, enfin, ceux-là, sont des gens fabuleux. Mais ils représentent un problème pour nous, et ça, ça ne fait aucun doute. »

Face à Jake Tapper dans l’émission State of the Union sur CNN, 20 septembre 2015

Le clan Trump est donc prêt à se priver (et à priver tous les Américains) de la présence de concitoyens exceptionnels, si tel est le mal à endurer pour régler « certains problèmes ».

« Donald J. Trump requiert la fermeture complète de toutes frontières pour les musulmans qui souhaiteraient entrer aux États-Unis, jusqu’à ce que nos représentants aient pu saisir la nature de ce qui est en train de se passer. »

Communiqué de presse signé Trump, 7 décembre 2015

Pour le présentateur Chris Matthews, qui a mené un long entretien avec Donald Trump, c’est là une posture de repli contre-productive : « Aujourd’hui, ils ont une certaine envie de combattre ce prétendu État islamique, mais ils en auront peut-être moins envie une fois qu’ils se diront : “Les Américains ne nous aiment même pas, alors… ?” » Réponse de notre matamore :

« Je ne sais pas, peut-être qu’ils seront un peu plus motivés pour combattre le prétendu État islamique. Peut-être qu’ils se diront : "Nous voulons rentrer en Amérique, nous devons résoudre ce problème." » 

Sur MSNBC, 30 mars 2016

 

« Pour moi, il y a deux types de public. Le vrai public, et puis, à part, il y a ce gros tas de merde qu’est la société new-yorkaise. Le vrai public a toujours aimé Donald Trump. Le vrai public est sensible à ce harcèlement auquel doit faire face Donal Trump. Maintenant, quand je sors dans la rue, n’y pensez même pas. La foule se jette sur moi. C’est la cohue. » 

Vanity Fair, portrait, septembre 1990 

« On n’est pas le meilleur quand on le croit, mais quand on le sait. » (Matrix)

 

Terme plus fréquent dans le vocabulaire Trump que l’expression « afro-américain ». Pour lui, le poids de la communauté noire aux États-Unis est un danger pour la justice électorale. En 2011, il s’approprie cet argument pour défendre Hillary Clinton, sortie perdante de l’investiture démocrate en 2008. Ou pour dénigrer Barack Obama, c’est selon.

« Je vais vous dire les choses comme elles sont. On entend des journalistes politiques dire et insister sur le fait que tout ça [les résultats de l’investiture] n’a rien à voir avec la race. Mais comment [Hillary Clinton] a-t-elle pu récolter si peu de voix auprès d’eux [les Afro-Américains] ? Je vais vous dire, c’est bien triste. »

Ce qui n’altère en rien ses sentiments (envers les Noirs, pas envers Hillary) :

« J’ai un très bon rapport avec les Noirs. J’ai toujours eu un très bon rapport avec les Noirs. Mais, malheureusement, les chiffres que vous donnez sont très effrayants. »

Face à Fred Dicker sur la chaîne de radio Talk1300, 2011

Au début de cet entretien, Donald Trump confiait sa peur de ne pas voir son amour rémunéré à sa juste valeur, en ne recevant pas le soutien qu’il mérite de la part de la communauté afro-américaine.

Dans une émission diffusée sur MSNBC, le présentateur Chris Matthews livre un combat sans merci pour faire parler le candidat à la présidence. Plus exactement pour lui faire répéter clairement ce qu’il a déjà laissé entendre :

« Pouvez-vous dire clairement que vous n’utiliserez pas l’arme nucléaire au Moyen-Orient ?

– Je ne dirai jamais ça. Je garderai toutes mes cartes en main.

– Dites-le pour l’Europe alors : nous n’utiliserons pas l’arme nucléaire en Europe.

– Je… je garderai toutes mes cartes en main. […] Si quelqu’un vous attaquait avec un couteau, vous ne vous défendriez pas ? »

Deux poids, deux mesures. Le va-t-en-guerre poursuit :

« D’accord, on ne parle pas du nucléaire. Mais n’y a-t-il pas un moment où il serait possible d’y avoir recours, juste possible ?

– OK. Le problème, c’est que quand vous avez dit ça, tout le monde vous a entendu. David Cameron en Grande-Bretagne vous a entendu. Les Japonais, que nous avons bombardés en 1945, ont entendu eux aussi. Les gens entendent parler d’un type qui se présente pour être élu président des États-Unis et qui parle d’utiliser l’arme nucléaire. Personne ne veut entendre un président américain dire ça.

– Alors pourquoi est-ce qu’on les fabrique ? Pourquoi on les fabrique ? »

Sur MSNBC, 30 mars 2016

« Quand vous parlez du bouton nucléaire, ceux qui m’inquiètent ce sont ceux qui sont de l’autre côté et qui ont l’arme nucléaire. Mais pas la peine de vous inquiéter en ce qui me concerne… »

Dans l’émission Hannity sur Fox News, 17 juin 2015

On ne demande qu’à le croire…

 

Extrait du Petit Trump illustré, de François Durpaire et Kévin Picciau, aux éditions Nouveau Monde. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Arbannais
- 15/08/2016 - 09:17
Juste pour mémoire...
Rappelez-moi, la France socialiste a toujours l'arme nucléaire, elle ne l'a toujours pas détruite, si je ne m'abuse ?
Piwai
- 15/08/2016 - 07:05
C'est terrible de ne plus
C'est terrible de ne plus pouvoir faire remarquer que les valeurs portees par l'islam sont incompatibles avec la culture occidentale sens se faire taxer de racisme... cela va forcement engendrer de plus en plus de racisme.
vangog
- 15/08/2016 - 02:40
La médiocrité gauchiste à l'œuvre...
Inutile de commenter cet article, car il se commente tout seul...mais ce qui est déplorable, c'est l'omniprésence, dans les medias français, de ces journaleux affligeants de médiocrité, et prosternés devant le pouvoir gauchiste. Avant socialisme, il y avait beaucoup de gauchistes dans les Medias, mais ils étaient vite zappétat, car les Medias préservaient un certain pluralisme. Aujourd'hui, c'est médiocrité et propagande...un vrai défi pour le prochain gouvernement de la France, lorsque celle-ci aura été libérée...