En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

04.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

05.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 2 heures 35 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 3 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 10 heures 22 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 12 heures 44 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 3 heures
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 2 heures 57 min
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 3 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 6 heures 14 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 9 heures 30 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 10 heures 38 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 3 heures
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 4 heures
THE DAILY BEAST

Au secours, mon manoir est devenu un parc d’attraction Harry Potter !

Publié le 27 novembre 2016
Avec Tom Sykes
Les films de la saga Harry Potter, ainsi que certaines scènes de la série "Downtown Abbey", ont été tournés dans le château d’Alnwick. Le malheureux Ralph Percy, 12ème Duc de Northumberland, est devenu prisonnier de sa propre demeure.
Tom Sykes est écrivain et journaliste, auteur du blog "The Royalist" pour The Daily Beast. Il a collaboré à de nombreuses publications, et a fait un passage au New York Post comme reporter nighlife et éditorialiste people. Il a écrit plusieurs livres,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tom Sykes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tom Sykes est écrivain et journaliste, auteur du blog "The Royalist" pour The Daily Beast. Il a collaboré à de nombreuses publications, et a fait un passage au New York Post comme reporter nighlife et éditorialiste people. Il a écrit plusieurs livres,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les films de la saga Harry Potter, ainsi que certaines scènes de la série "Downtown Abbey", ont été tournés dans le château d’Alnwick. Le malheureux Ralph Percy, 12ème Duc de Northumberland, est devenu prisonnier de sa propre demeure.
Avec Tom Sykes

Tom Sykes, The Daily Beast

Laisser la populace entrer chez soi ou pas, telle est la question que les aristocrates britanniques ont arrêté de se poser depuis longtemps. C’est avec regret que la plupart reconnaissent que si vous ne voulez pas que votre baraque soit rachetée par un oligarque étranger, il vous faudra faire payer une entrée, ouvrir votre maison et vos jardins au public, les laisser s’extasier sur vos biens aussi longtemps qu’ils le souhaitent, et conclure la visite en les faisant passer par le salon de thé - dans lequel ils dépenseront un peu (voire beaucoup) d’argent.

Cette source de revenus est bien utile, mais c’est de plus une combine qui permet de bénéficier d’avantages fiscaux. Si vous êtes en mesure de prouver que votre demeure d’époque est un gagne-pain, vous pouvez déduire une grosse partie de votre budget maintenance et jardinage de vos bénéfices avant impôts.

Malgré tout, dans le petit monde de l’aristocratie britannique, on compatit au sort de Ralph Percy, le 12ème Duc de Northumberland, et l’un des plus gros propriétaires terriens du Nord de l’Angleterre. Il a expliqué à Tatler magazine que depuis que son domaine a servi de lieu de tournage pour Harry Potter et certaines scènes de la série Downtown Abbey, il était devenu prisonnier de sa propre demeure, le château d’Alnwick. Son château, c’est Poudlard dans les deux premiers Harry Potter, et dans la série Downtown Abbey, il a été rebaptisé château de Brancaster en 2014 ainsi qu’en 2015, pour l’épisode diffusé à Noël.

Parmi les scènes tournées à Alnwick (qui se prononce "Annick"), il y a l’atterrissage forcé de la Ford Anglia volante et le premier cours de quidditch de Harry. Il va sans dire que voir son énorme demeure envahie de hordes de touristes (qui, au passage, contribuent à la maintenance des lieux à hauteur de 5 millions de dollars par an) est un problème que l’on ne rencontre typiquement que dans un certain monde. Le 12ème duc, ancien étudiant d’Eton et d’Oxford, ne s’attendait pas à hériter de cette demeure - le deuxième plus grand château du Royaume Uni, celui de Windsor étant le premier - il y a plus de 20 ans de cela, quand son frère, premier du nom, a fait une overdose d’amphétamines.

Aujourd’hui, son château attire jusqu’à 600 000 visiteurs par an. C’est pourquoi il a décidé de se réfugier à Burncastle, son domaine en Écosse, durant les mois de l’été. Dans le numéro de Tatler à paraître en septembre, il explique que "nous n’arrivions juste plus à vivre dans notre demeure l’été, nous ne pouvions plus aller nulle part sans tomber sur des hordes de visiteurs. Et dans les environs du donjon dans lequel nous vivons, il n’y a pas de jardin fermé, ce qui fait que les enfants ne sortaient plus jamais".

La fortune du Duc est évaluée à 350 millions de livres, et ses enfants sont amis avec ceux de la famille royale. Bien qu’il "déteste parler d’argent", il a expliqué au magazine que l’entretien de la maison et de ses terres coûtait 1,8 million de livres par an. Cela fait longtemps que le château accueille des célébrités. Sa première apparition télévisée remonte à 1964, dans le film Becket avec Peter O’Toole. Le propriétaire d’un manoir de renom qui attire 100 000 visiteurs par an en Irlande nous a confié ce qu’il en pensait : "En réalité, on aime beaucoup l’idée d’ouvrir notre maison et nos jardins au public, mais c’est difficile de trouver son équilibre, et de faire en sorte que sa demeure reste un endroit agréable à vivre, quand il faut impérativement gagner suffisamment d’argent pour entretenir ces chateaux sur le long terme. Ces deux objectifs entrent immanquablement en conflit". 

"Nous fermons durant les mois de l’hiver, ce qui aide, et le reste du temps nous fermons à 18 heures pour avoir nos soirées. Commercialement parlant, ce n’est pas du tout logique, mais si vous ne prenez pas de décisions de ce genre, votre maison finira par plus ressembler à une attraction touristique qu’autre chose. Et à ce stade, autant vendre le tout à une chaîne d’hôtels américaine".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

04.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

05.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires