En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 15 min 8 sec
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 1 heure 42 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 11 heures 15 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 12 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 16 heures 11 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 17 heures 50 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 20 heures 37 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 22 heures 6 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 23 heures 6 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 23 heures 57 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 1 heure 17 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 10 heures 41 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 11 heures 56 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 13 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 16 heures 21 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 18 heures 31 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 21 heures 33 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 22 heures 30 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 23 heures 24 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 1 jour 14 min
L’ampleur des dégâts… Un premier calcul fait état d’un manque de 700 euros par hectare pour solder 2016 et entamer 2017. Il doit bien sûr être affiné et ne concerne pas tous les céréaliers de la même manière.
L’ampleur des dégâts… Un premier calcul fait état d’un manque de 700 euros par hectare pour solder 2016 et entamer 2017. Il doit bien sûr être affiné et ne concerne pas tous les céréaliers de la même manière.
Manque de nuages mais ciel noir

L'économie française pourrait sérieusement pâtir de la crise des céréales

Publié le 12 août 2016
La récolte désastreuse de blé cette année touche un fleuron de l'économie et devrait être très prise au sérieux, si l'on veut éviter une crise agricole très importante dans les mois à venir.
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La récolte désastreuse de blé cette année touche un fleuron de l'économie et devrait être très prise au sérieux, si l'on veut éviter une crise agricole très importante dans les mois à venir.

Atlantico : Qu'est-ce qui explique que ces récoltes céréalières soient désastreuses ? Quelle est l'ampleur des dégâts aujourd'hui ?

Antoine Jeandey : Les conditions climatiques rencontrées cette année ont été particulières, dans le sens où il n’y a pas eu d’hiver (pratiquement pas de gel), d’où la non disparition habituelle et naturelle de certains parasites, et surtout il y a eu des pluies torrentielles début juin, moment où la plante a au contraire besoin de soleil pour prendre du volume. Pour autant, si dès juin on pouvait pressentir une mauvaise année, l’ampleur du désastre ne pouvait être constatée qu’à la moisson, puisque les épis semblaient aussi vigoureux que d’habitude… sauf qu’ils étaient vides, ou presque. Nous avons diffusé sur WikiAgri une vidéo réalisée par un agriculteur pendant sa moisson qui explique très bien cela.

 

L’ampleur des dégâts… Un premier calcul fait état d’un manque de 700 euros par hectare pour solder 2016 et entamer 2017. Il doit bien sûr être affiné et ne concerne pas tous les céréaliers de la même manière.

On parle d'une production céréalière plus importante en Allemagne qu'en France cette année : faut-il craindre la concurrence de plus en plus importante de nos voisins dans ce domaine de l'agriculture ou est-ce que malgré tout les céréales restent un domaine plus protégé que d'autres aujourd'hui ?

Pour l’instant, nous n’en sommes qu’à une seule mauvaise année. Bien sûr, elle fait mal, mais pour inverser des tendances dans le commerce mondial des céréales, il faudrait plusieurs résultats négatifs d’affilée. Et 2015 était en revanche une année record, donc des stocks ont été constitués. Les marchés à l’export moins fournis cette année pourront être reconquis l’année prochaine.

La filière céréalière française est très bien organisée, avec notamment un organisme, France Export Céréales, qui a fait ses preuves depuis de nombreux années dans des marchés à l’international. L’an dernier, l’excédent commercial dû aux céréales rapportait à la France l’équivalent de la vente de 80 Rafales. C’est énorme, d’où la réaction rapide, fin juillet, du gouvernement pour annoncer un plan d’urgence.

Quelle sont les solutions pour sortir de ce mauvais coup du sort ? Quels pourraient être les dégâts si l'on ne fait rien pour soutenir cette filière cette année ?

Si, vous l’avez compris, il convient de relativiser la mauvaise année sur une période plus longue, pour ceux qui la subissent, l’effet est immédiat. Pour retrouver au plus vite la faculté de produire qualité, quantité et rendements, les céréaliers doivent bénéficier de trésoreries saines. D’autant que derrière, plusieurs filières économiques dépendent de ces résultats céréaliers, de l’agroéquipement (machines, tracteurs…) en amont jusqu’à l’agroalimentaire en aval.

Un autre aspect, moins médiatisé, mérite l’attention : tous les rendements céréaliers sont mauvais, y compris fourragers. Or, pour ceux qui sont en polyculture élevage, c’est-à-dire qui nourrissent leurs animaux avec leurs propres cultures, les problèmes sont multiples : ils ne pourront plus, cette année en tout cas, faire fi de la crise de l’élevage grâce à leur autonomie en nutrition animale, puisque les récoltes insuffisantes pourraient la leur faire perdre. Avec un bémol, selon les régions, toutes n’étant pas touchées de la même façon.

C'est un nouveau coup du sort pour l'agriculture, touchée désormais dans presque tous les domaines. Quel sera le principal enjeu politique lors de la période de campagne électorale qui arrive ?

Le 1er septembre doit avoir lieu une réunion qui fait déjà grand bruit : un CAF (conseil de l’agriculture française, avec la Fnsea, les JA, les chambres d’agriculture, la coopération, le mutualisme… Bref, tout ce que le monde agricole compte de décisionnaires, ministère excepté) a ainsi pour objet d’annoncer le plan voulu par la profession pour contrer la crise. Ce plan comprend aussi une assistance pour ceux qui veulent quitter le métier.

Cet aspect est déjà très commenté, y compris politiquement. Philippe Loiseau, céréalier et député européen FN, a adressé un tweet assassin :

Après l'échec de sa politique euro-libérale, X. Beulin propose reconversions et préretraites.. Donc d'accélérer la disparition des paysans !

— Philippe Loiseau (@ph_loiseau) 8 août 2016

Eviter la mort du paysan pour les uns, redonner de la compétitivité à l’agriculture dans son ensemble pour d’autres (programme agricole d’Alain Juppé notamment), on voit déjà se profiler les divergences à travers le sujet agricole. A noter que François Fillon divulguera son programme agricole lors du Space (salon de l’élevage) à Rennes mi septembre. Il ne devrait pas être le seul parmi les candidats à la primaire de droite.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
f86
- 11/08/2016 - 23:36
CAF
On vœux noter que les décisionnaires de ce CAF sont tous- je dis bien tous - adhérents de la FNSEA
Pour citer Einstein: ceux qui sont responsables dû désastres ne peuvent être ceux qui apportent les solutions à ce désastre ...
Les "décisionnaires" depuis 40 ans de la politique agricole ne peuvent évidemment pas apporter de solution si ce n'est de mendier une fois de plus auprès de l'état.