En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 26 min 43 sec
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 3 heures 28 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 4 heures 19 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 5 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 7 heures 36 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 10 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 10 heures 57 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 11 heures 31 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 51 min 28 sec
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 3 heures 53 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 5 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 7 heures 21 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 9 heures 20 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 9 heures 56 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 10 heures 53 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 11 heures 49 min
Duel

La montée au filet de Nicolas Sarkozy pourra-t-elle se transformer en coup gagnant ?

Publié le 30 janvier 2012
Les dimanches se suivent et se ressemblent en cette période préélectorale. Dimanche dernier, meeting au Bourget avec François Hollande et ce dimanche interview télévisée de Nicolas Sarkozy.
Philippe David
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe David est cadre dirigeant, travaillant à l'international.Il a écrit trois livres politiques : "Il va falloir tout reconstruire", ouvrage qui expliquait le pourquoi du 21 avril,  "Journal intime d'une année de rupture", sorti en 2009 aux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les dimanches se suivent et se ressemblent en cette période préélectorale. Dimanche dernier, meeting au Bourget avec François Hollande et ce dimanche interview télévisée de Nicolas Sarkozy.

Dimanche dernier, c’était la "double faute" de François Hollande qui partageait la scène avec Yannick Noah. Ce dimanche, on a assisté à la montée à contretemps de Nicolas Sarkozy avec ses propositions d’augmenter la TVA au 1er octobre et d’instaurer une taxe sur les transactions financières au 1er août.

Cette hausse de la TVA destinée à compenser une baisse des charges patronales est purement et simplement une "mini TVA sociale" qui ne dit pas son nom. Les Allemands l’ont instaurée le 1er janvier 2007 en passant leur TVA de 16 à 19% et il faut bien reconnaître que leur industrie et leur commerce extérieur se portent bien mieux que les nôtres qui sont, il est vrai, encore plombés par les 35 heures que personne n’a jamais eu le courage de supprimer alors qu’elles coûtent encore 12 milliards d’euros par an aux contribuables (somme que l’Etat verse à la Sécurité sociale en compensation des allègements de cotisations sociales).

Cependant, on reste pantois en voyant le président de la République nous annoncer deux mesures censées voir le jour après les prochaines échéances présidentielles et législatives. En effet, comment annoncer des mesures fiscales que l'on n’est pas certain de pouvoir mettre en œuvre, la réélection de Nicolas Sarkozy étant loin d’être acquise. Ce constat vaut également pour l’équivalent de la "taxe Tobin" qui devrait, au contraire de la TVA sociale, recevoir les hourras de la gauche et de l’extrême gauche si celles-ci sont cohérentes avec elles-mêmes (la taxe Tobin est une demande des alter-mondialistes depuis des années).

L’intérêt de ces annonces pour Nicolas Sarkozy est qu’il est sûr de ne pas se voir accuser de faire des promesses électoralistes. Annoncer des augmentations d’impôts n’a jamais été un argument électoral surtout quand on a affirmé, comme lui, "qu’il n’avait pas été élu pour les augmenter". L’opposition pourra par contre lui reprocher de les avoir augmentés (ce qui arrivera en juillet 2012 quel que soit le vainqueur des élections) et, surtout, de frapper le pouvoir d’achat des Français avec la hausse de la TVA alors qu’il voulait être "le président du pouvoir d’achat". La pièce a donc réellement deux faces.

Ce qui interpelle le plus est le timing de ces annonces. Pourquoi annoncer ces mesures à moins de trois mois du premier tour alors que la TVA sociale ne pourra avoir aucun effet avant les élections, sa mise en route étant prévue à l’automne ?

Cela prouve à quel point le début du quinquennat a été marqué par le "rendez-vous manqué" de la mise en œuvre de cette mesure, lorsque Jean-Louis Borloo capitula face à un anathème de Laurent Fabius sur un plateau de télévision entre les deux tours des législatives (ce qui en dit long tant sur le courage politique et l’envergure d’homme d’état de Borloo que sur la mauvaise foi de Fabius qui, après avoir exonéré les œuvres d’art de l’ISF sous Mitterrand et allégé la fiscalité des stock-options sous Jospin, n’était pas la personne la mieux placée pour parler de "TVA antisociale").

Ainsi donc après la "double faute" de François Hollande dimanche dernier, on a eu la montée à contretemps de Nicolas Sarkozy ce dimanche, la "montée à contretemps" étant au tennis, une montée au filet au moment où l’adversaire va frapper la balle contrairement à une montée normale qui se fait en suivant un coup d’attaque.

La montée à contretemps peut surprendre l’adversaire mais, si celui-ci vous voit venir, il y a 9 chances sur 10 qu’il vous crucifie d’un passing shot sur lequel vous ne pourrez rien faire. En général c’est le type de montée qu’on fait soit parce qu’on mène largement au score et qu’on veut "se faire plaisir" soit parce qu’on ne sait plus quoi faire et qu’on n’a plus que ça à tenter, tout le reste ayant échoué.

L’avenir nous dira si cette prise de risque se transformera en coup gagnant mais ce qui est sur c’est que la prise de risque est énorme et que, comme Djokovic et Nadal hier à Melbourne, les deux favoris des sondages vont se rendre coup pour coup.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 30/01/2012 - 23:13
La frustration de Flamby le Réac fait peine à voir
depuis qu'il a reperdu la main et la domination médiatique, lui qui s'est vu, l'espace d'une petite semaine, gambader au milieu des champs Elyséens. Si un tel personnage était élu, cela nous promettrait des petites revanches aigres douces, et de grosses mesures réactionnaires contre les efforts de Sarko. Mais les Français seraient-ils des veaux...
Vincennes
- 30/01/2012 - 22:46
Pour terminer : il semble vous avoir échappé que the GUARDIAN
repris par le Monde écri qu'Outre Manche, les Diplomates, les Politiciens, les Economistes etc ne comprennent absolument pas l'attitude des Français et des Médias envers Sarko le trouvant digne de CHURCHILL......excusez du peu!! pour sa vivacité d'esprit, sa combativité, sa maitrise des éléments clefs des dossiers et à désamorcer les conflits avec une conclusion : un véritable HOMME D'ETAT.....mais, bien sur vous pouvez rester dans vos à priori
Vincennes
- 30/01/2012 - 22:38
@Olivierguy.........vous devriez mieux vous renseigner
car cela n'a échappé à personne que 95% des Journalistes sont à gauche. Aussi, si Sarko demandait les questions comme le faisait Mitterand et aujourd'hui Hollande, cela se saurait.
Malheureusement pour vous, tous les Journalistes s'accordent à dire le même chose y compris celui qui était chauve (excusez j'ai oublié son nom) pour l'interview d'hier.
Vous devriez, également, mieux lire les commentaires....En efffet, je n'ai pas écri que je comparais Sarko au Gal mais que sa façon de faire d'hier soir était comparable, soit : à prendre ou à laisser car, pour lui également : ça passe ou ça casse.
Quant à dire que Sarko est la honte de la France c'est franchement "pissif" car, si malheur Hollande passait, je ne lui donne pas les 2 ans que Mitterand à mis pour mener la France à la débacle mais vous ne semblez pas le savoir!! alors renseignez vous également.