En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 9 heures 41 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 14 heures 19 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 15 heures 8 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 15 heures 45 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 16 heures 23 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 17 heures 50 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 17 heures 29 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 18 heures 9 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 18 heures 30 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 18 heures 56 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 12 heures 40 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 14 heures 33 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 15 heures 30 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 16 heures 2 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 16 heures 37 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 18 heures 27 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 18 heures 36 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 18 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
SERIE

Nus face au terrorisme : comment l’Europe pourrait se réarmer moralement et idéologiquement : la réponse de Bertrand Vergely

Publié le 28 juillet 2016
Atlantico a demandé à plusieurs personnalités quelles étaient les raisons du désarmement idéologique européen actuel. Ils nous ont expliqué le lien entre le pacifisme originel de l'après-guerre et le sentiment d'impuissance actuel. Deuxième numéro de cette série avec Bertrand Vergely.
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico a demandé à plusieurs personnalités quelles étaient les raisons du désarmement idéologique européen actuel. Ils nous ont expliqué le lien entre le pacifisme originel de l'après-guerre et le sentiment d'impuissance actuel. Deuxième numéro de cette série avec Bertrand Vergely.

Atlantico : Après l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray qui a vu deux islamistes mettre à mort un prêtre, n’est-il pas tentant de dire que l’on est en présence d’une guerre de civilisations ?

Bertrand Vergely : Je pense que face aux terribles événements auxquels nous sommes confrontés en ce mois de Juillet 2016 il faut se méfier de deux extrêmes.

1) Premier extrême : dire que nous ne sommes pas en guerre. Nous sommes en guerre. Quand des tueurs via des organisations terroristes internationales financées par des États viennent sur le sol d’un pays commettre des meurtres et ce à répétition, il s’agit d’un acte de guerre. Rappelons que, par le passé, des pays ont fait la guerre pour moins que ça. Donc, arrêtons de dire que l’on n’est pas en guerre. L’intervention récente de la France au Mali et l’envoi d’un porte-avions près des côtes syriennes en sont la preuve.

2) Deuxième extrême : se tromper au sujet de cette guerre. Cette guerre n’est pas une guerre. C’est plus qu’une guerre. C’est une tentative ouverte et déclarée de génocide. Il faut être clair, les islamistes qui tuent des civils et des innocents comme à Nice ou un prêtre comme à Saint-Étienne-du-Rouvray veulent notre peau et sont prêts à faire un maximum de morts. Leur haine de l’Europe et de la France est viscérale.

Daech, qui est l’un de leurs commanditaires, nous a prévenus : "Nous allons installer l’enfer en Europe et nous ne vous laisserons aucun répit". Dans l’islam, il y a des réactions partagées face à cette logique. Il y a des musulmans, la grande majorité, qui ne soutiennent nullement cette logique d’holocauste et qui essaient de concilier les apports du mode de vie européen avec l’islam qu’ils pratiquent. D’autres sont plus mitigés. Certains souhaitent la victoire planétaire de l’islam au nom de la "vraie religion" et de la lutte contre les infidèles (les Européens), tandis que d’autres encore sont fiers de voir les terroristes faire souffrir les Européens. Il faut savoir que si les Européens ne se sentent pas en guerre contre eux, eux se sentent en guerre contre les Européens. Guerre de civilisation donc entre l’Europe et l’islam, l’islam et l’Europe ? Non. Les intérêts entre eux sont trop imbriqués pour que cela se produise jamais. En revanche, explosion du communautarisme musulman et choc avec le mode d’être démocratique et libéral européen et occidental, assurément. Libéralisme face au communautarisme religieux radicalisé. Je pense que ce doublet donne une assez juste idée de ce qui se passe en évitant des clichés réducteurs parce que trop exagérés.

>>>> A lire aussi : Nus face au terrorisme : comment l’Europe pourrait se réarmer moralement et idéologiquement : la réponse de Gilles-William Goldnadel

Pourquoi est-ce que l’Europe échoue à faire aujourd’hui respecter la paix qu’elle s’était jurée de faire régner en 1945 à la fin de la Seconde Guerre Mondiale ?

L’Europe échoue-t-elle à faire régner la paix ? Pas sûr.

Pour l’heure, l’Europe reste l’un des endroits du monde où il fait bon vivre. À part la guerre dans l’ex-Yougoslavie, l’Europe n’a quand même pas connu de guerre sur son sol depuis soixante-dix ans. Ce qui ne s’était jamais vu. Je pense toutefois que l’on a raison de dire que l’Europe n’est pas en paix. Pour des raisons qui ne sont pas tant militaires que morales et spirituelles. L’Europe a beau être extérieurement en paix, intérieurement ce n’est pas le cas. La paix est un état intérieur. C’est l’état de l’âme quand elle se trouve. L’Europe a beau être riche, elle n’a pas la paix de l’âme. D’où les problèmes auxquelles elle est confrontée. La délinquance. La montée des incivilités. La drogue. Les suicides et les tentatives de suicide. La dépression. Le manque de sens. Le chaos en ce qui concerne les valeurs, le chaos étant revendiqué comme figure de la liberté et de la libération. L’islam connaît aujourd’hui le terrorisme. N’oublions pas que nous l’avons connu dans un passé pas si lointain à travers la bande à Baader en Allemagne, les Brigades rouges en Italie, Action directe en France. Il s’agissait alors de détruire le capitalisme sur un mode un peu comparable à celui des islamistes dans leur volonté de détruire l’Europe et la France. Les groupes terroristes d’hier n’existent plus, mais le terrorisme intellectuel n’est pas mort. C’est lui qui fait que l’Europe n’est pas en paix. La volonté latente d’en finir avec la civilisation décrite par Freud dans Malaise dans la civilisation est sourdement présente.

Que faut-il faire pour redonner aujourd’hui à l’Europe une identité viable et protectrice ?

L’identité est ce qu’il y a de plus profond dans un être, en étant son noyau harmonieux en relation avec l’harmonie créatrice présente partout. Ce noyau se révèle lors de deux occasions dans la vie : face à l’extrême danger quand la vie est menacée et lors d’un extrême bonheur quand la vie se révèle dans sa beauté et dans sa profondeur. Entre les deux, il y a les êtres humains que nous sommes et qui sont équilibrés quand ils savent ce qu’ils veulent et ce qu’ils ne veulent pas ; à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’Europe a su pendant un temps ce qu’elle ne voulait pas : la barbarie nazie. Malheureusement, elle n’a pas exploité cette prise de conscience pour aller dans son noyau d’être, ne se préoccupant que de procurer un bien-être collectif aux Européens. Aujourd’hui, elle se retrouve dans une position pour le moins inconfortable consistant à avoir pour unique préoccupation la préservation de son bien-être sur fond d‘antinazisme. Ce qui fait qu’elle manque de courage et de lucidité. De courage parce que le bien-être, pour agréable qu’il soit, n’est tout de même pas un idéal exaltant. De lucidité parce que le danger aujourd’hui ne réside pas dans le nazisme mais dans le terrorisme islamiste, qui n’est pas nazi. Il faut que l’Europe retrouve la paix intérieure qui lui manque. Elle retrouvera alors courage et lucidité. Pour cela, il faut quelle aille au fond d’elle-même. Si elle le fait, sachant ce qu’elle veut, elle se fera respecter et elle apportera de la paix pour elle-même et pour les autres.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 28/07/2016 - 21:08
La Yougoslavie est justement le modèle importé par l' Europe !
Et je dirais même pire car dans l' ex Yougoslavie les minorités étaient territorialisées, nous on a réussi à les mettre partout !
Pig
- 28/07/2016 - 16:28
haine
Même les socialistes-nationaux estimaient la France, et l'envahir c'était pour profiter de son mode de vie. Les islamistes, eux, nous haïssent et méprisent, veulent changer le mode de vie ici, et ne laisser aucun de nous vivant. Ils veulent faire de la France ce que les nazis ont fait de la Pologne.
l'enclume
- 28/07/2016 - 16:19
A chacun ses références
"La ou il y a la haine, que je mette l'amour" Personnellement je me réfère à l'Epitre de Paul aux Corinthiens - "1 Corinthiens - chapitre 13."