En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

04.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

05.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

07.

Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 2 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 5 heures 7 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 6 heures 58 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 14 heures 8 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 20 heures 32 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 7 heures 5 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 7 heures 54 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 8 heures 15 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 13 heures 45 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 19 heures 25 min
pépites > Santé
"Le combat ne fait que commencer"
Retrouvez les principales annonces d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran sur le Covid-19
il y a 22 heures 25 min
© La Croix (capture)
Malika Bellaribi Le Moal
© La Croix (capture)
Malika Bellaribi Le Moal
Sans voiles

Malika, Fathia, Nadia… Filles arabes, on vous aime

Publié le 14 juillet 2016
On ne parle pas beaucoup d'elles. Emmanuel Macron l'a fait. Il a eu raison.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On ne parle pas beaucoup d'elles. Emmanuel Macron l'a fait. Il a eu raison.

Quand le ministre de l'Économie a évoqué le prénom de Malika, la salle debout lui a offert une standing ovation. Il y a quelques semaines, Macron l'avait décorée de la Légion d'honneur pour son activité artistique dans les quartiers dits "sensibles". "Que dois-je dire sur vous ?", lui avait demandé le ministre. "Que je suis française", avait répondu Malika. Des comme elles, il y en a des milliers en France. Courageuses, ambitieuses, battantes, déterminées. Elles ont la rage de vivre. Une rage qui les rend belles dans tous les sens de ce terme. Un prénom arabe assez répandu, Djamila, ne veut-il pas dire "belle de corps et d'esprit" ? Cette rage, elles l'ont car il la leur faut pour vivre et survivre dans un environnement culturel, religieux et sociologique qui s'emploie à les réduire à la fonction d'objet. Et leur courage est en stricte corrélation avec les "pute", "salope" qui fusent dès qu'elles s'habillent "comme les Françaises"…

Des Malika, nous en connaissons tous. Ou alors, il ne tient qu'à nous d'en connaître. La mienne s'appelle Fathia, 20 ans. J'ai déjà raconté son histoire. Mais aujourd'hui et ici, elle a de nouveau toute sa place. Fathia était en primaire avec mon fils. Famille modeste, pour ne pas dire pauvre. Mère seule. Elle était travailleuse et surdouée. On lui a fait sauter une classe.

Fathia est donc allée au collège un an avant ses copains et copines. Là, elle a de nouveau été première. Ce qui lui a valu d'être houspillée, verbalement martyrisée, par une dizaine d'élèves de la même origine qu'elle. Pensez donc, une Arabe qui faisait sa Française ! Jours après jours, on la traita d'"Arabe blonde". Fathia fit une dépression. Sa mère la retira du collège et la scolarisa dans un établissement catholique où elle continua, paisiblement cette fois-ci, à être première de la classe.

Fathia est connue de moi. Nadia Remadna est connue d'un peu plus de monde. Elle anime la Brigade des mères qui arpente les banlieues pour lutter contre un islamisme de plus en plus conquérant. Elle est, autant que faire se peut, protégée par la police. Parfois, des filles en hijab viennent devant son domicile pour la traiter de "kouffar" et de "salope". Sur les réseaux sociaux, ses filles sont régulièrement promises au viol. Et son fils a été violemment tabassé.

Elles sont nombreuses, toutes ces Malika, ces Fathia, ces Nadia. Plus courageuses que les hommes car nécessairement plus motivées. Elles ne veulent pas pour elles-mêmes, pour leurs filles, que certains coins de France deviennent des petites répliques d'Arabie Saoudite ou du Yémen. Elles savent toutes ce que le voile représente. Assurément pas un inoffensif petit bout de tissu, marqueur innocent d'une appartenance religieuse… Tel est pourtant l'argument de celles qui le portent. Et alors ? La Boétie a tout dit sur la servitude volontaire.

Ces femmes, ces filles arabes savent exactement à quoi correspond le port du voile. Le signe que la voilée n'appartiendra (si ce n'est déjà fait) qu'à un seul homme. Qu'elle se gardera intacte pour lui. Mais lui sera libre d'avoir de nombreuses femmes, de multiples relations amoureuses. La femme au moment du mariage aura à prouver sa virginité. Et si par malheur elle a fauté, sa famille la fera recoudre. Il y a des cliniques, très coûteuses, pour cela. Mais aux yeux de certains, un hymen ça n'a pas de prix…

En écoutant le discours de Macron à la Mutualité, la plupart des commentateurs n'ont pas prêté attention à Malika. Ils ont retenu que le ministre de l'Économie n'était ni de gauche ni de droite. Ou peut-être et de gauche et de droite. Pas de quoi casser trois pattes à un canard. Le discours d'un bon gars, utile pour servir de l'eau bénite aux paroissiennes. Moi, je lui dis juste merci pour Malika.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

04.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

05.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

07.

Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Borgowrio
- 14/07/2016 - 18:01
@ Benvoyons
Oui, vous avez raison , mais c'est pour simplifier et ne pas faire un billet trop long . L'histoire du chauffeur de bus .... Avec moi pas de noirs pas de blancs , nous sommes tous bleus ... Les bleus clairs devant , les bleus foncés derrière
cloette
- 14/07/2016 - 16:50
Les femmes sont toujours mieux que les hommes .
Que ce soit en Afrique , en Chine . En Inde etc ...
arcole 34
- 14/07/2016 - 14:57
LES DEMAGOS NE SONT PAS CEUX QUE L'ON CROIT
Petit rappel d' histoire en 1960 dans le gouvernement du Gal de Gaulle, il y avait une secrétaire d'état qui s'appelait Mme Nafissa Sid Cara et qui était secrétaire d'état aux affaires algériennes. Cette ministre musulmane avait appelée ses compatriotes à ne plus porter le voile qui était un signe de soumission et de régression mais elle ne fût malheureusement pas entendue. Car l'islam était instrumentalisé en tant que vecteur de renaissance identitaire et politique en raison que si les algériens ne pouvaient pas accéder à la nationalité française et bénéficier des mêmes droits que leurs compatriotes de la métropole , cela créait de facto une nation algérienne musulmane face à des colonisateurs Chrétiens. Déjà en 1960 il y avait une volonté des femmes musulmanes de s'affranchir, volonté qui fût aussitôt écrasée par le nouveau pouvoir algérien issu de l'indépendance, ce n'est pas nouveau. Après Monsieur Rayski a raison de faire une piqure de rappel comme il est nécessaire de rappeler notre histoire et Nafissa Side Cara fût littéralement oublié injustement pour ne pas dire jeter dans les poubelles de l'histoire nationale. C'est pour cela qu'un certain contributeur devrait se censurer