En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 3 heures 59 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 4 heures 46 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 7 heures 31 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 8 heures 46 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 10 heures 8 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 10 heures 52 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 12 heures 19 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 12 heures 54 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 13 heures 14 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 4 heures 27 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 5 heures 2 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 6 heures 41 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 7 heures 39 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 13 heures 1 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 3 heures
Papandré-Ou La La !

Lorsque la Grèce est entrée dans la zone euro, on savait déjà qu'elle était déficitaire

Publié le 28 janvier 2012
Un accord visant à réduire la dette de la Grèce devrait intervenir probablement ce week-end, a affirmé, ce vendredi, à Davos le commissaire européen aux affaires économiques, Olli Rehn. Michel Aglietta ouvre le débat : pouvions-nous prévoir cette situation ? Extraits de "Zone euro : éclatement ou fédération" (1/2).
Michel Aglietta est professeur de sciences économiques à l'université de Paris Ouest Nanterre et conseiller scientifique au CEPII et à Groupama-Asset management.Il est le co-auteur avec Guo Bai de La voie chinoise (Odile Jacob, 2012) et de nombreux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Aglietta
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Aglietta est professeur de sciences économiques à l'université de Paris Ouest Nanterre et conseiller scientifique au CEPII et à Groupama-Asset management.Il est le co-auteur avec Guo Bai de La voie chinoise (Odile Jacob, 2012) et de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un accord visant à réduire la dette de la Grèce devrait intervenir probablement ce week-end, a affirmé, ce vendredi, à Davos le commissaire européen aux affaires économiques, Olli Rehn. Michel Aglietta ouvre le débat : pouvions-nous prévoir cette situation ? Extraits de "Zone euro : éclatement ou fédération" (1/2).

Lorsque la Grèce est entrée dans la zone euro, les investisseurs européens ont accueilli l’événement comme pour les autres pays deux ans auparavant. Les taux d’intérêt sur la dette publique grecque sont descendus au niveau des taux allemands ! Les agences de notation, ces soi-disant boussoles des marchés, ont confirmé la qualité de la dette grecque. Pourtant, pendant que les marchés et leurs informateurs se mystifiaient eux-mêmes dans leur aveuglement, les indicateurs macroéconomiques étaient parlants. La balance courante de la Grèce, qui était déficitaire déjà de l’ordre de 7 % du PIB au moment de l’entrée du pays dans l’euro, s’est effondrée à partir de 2004, atteignant 15 % du PIB en 2007.

Cela veut dire que la dette privée et la dette publique ont augmenté vertigineusement de concert, rendant le pays de plus en plus dépendant des créanciers étrangers, et ceci dans l’indifférence totale des fameux marchés censés discipliner les débiteurs.

Le plus savoureux de l’affaire est qu’en 2004 déjà un audit avait été produit, qui montrait que les comptes publics étaient sans rapport avec les comptes officiels et cela grâce à Goldman Sachs qui avait aidé le gouvernement grec à camoufler des dettes par des swaps permettant de les sortir de la comptabilité publique. Cela n’est guère surprenant puisque la crise des subprimes a montré que Goldman Sachs a été dans tous les coups tordus, avec l’aide des agences de notation, pour gruger les investisseurs qui ont acheté des crédits structurés sciemment conçus pour avoir des risques de défaut très élevés. Quoi qu’il en soit, l’audit montra qu’en 2001 le déficit public de la Grèce n’était pas de 1,4 % mais de 3,7 %, et qu’en 2004 il n’était pas de 1,2 % mais de 5,3 %.

Le plus inouï est que l’audit de 2004 n’a rien changé. Les fraudes et les dissimulations ont continué de plus belle pour arriver au gouffre béant révélé à l’automne 2009, à la faveur d’un changement de majorité. En octobre 2009, le gouvernement Papandreou révéla ce dont on commençait à se douter fortement : les comptes grecs étaient maquillés. La surprise vint de l’ampleur de la dissimulation : on constatait ainsi un déficit de 8 à 9 %, et non 3 %. Cette révélation provoqua un choc de marché, et les banques publiques grecques furent les premières touchées. En effet, la dette publique grecque détenue par les banques grecques atteint 55 milliards d’euros. Ces banques ont été un relais puissant de transmission de la crise à l’ensemble de l’Europe.

Alors les marchés sont sortis de leur aveuglement. Le feu qui couvait dans le mégot a enflammé les broussailles environnantes, puis s’est propagé à toute la forêt des dettes européennes devant les pompiers impuissants. Il faut dire que les pompiers européens ont ceci de particulier qu’ils ne coopèrent pas. Ils n’ont pas les mêmes idées sur la manière de maîtriser le feu. Ils pensent qu’il revient aux habitants les plus directement menacés par l’incendie de faire la preuve qu’ils peuvent éteindre le feu eux-mêmes. Ils se contentent de fournir du matériel le plus chichement possible. C’est ainsi que la crise des dettes publiques européennes s’est propagée de pays à pays.

On voit alors, comme ailleurs, se développer une double crise, affectant à la fois le secteur bancaire (et donc l’économie privée) et les finances publiques. Dès janvier 2010 on assiste à une divergence des spreads (les écarts de taux obligataires) avec l’Allemagne, qui fait figure de référence dans la zone euro.

À partir de là se développe le processus auto réalisateur : la dette publique étant considérée comme douteuse, la probabilité d’un défaut augmente, et on entre donc dans un nouveau régime de dette, avec une augmentation rapide du loyer de l’argent – ce qui alourdit considérablement la charge de la dette et, selon un cercle vicieux, contribue à augmenter le volume de dette tout en limitant fortement la capacité de l’État à soutenir l’économie.

___________________________________

Extraits de Zone Euro : éclatement ou fédération, MICHALON (12 janvier 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jean-Francois Morf
- 28/01/2012 - 20:31
Qu'est ce qu'on attend pour faire payer toute cette cacophonie!
...à Goldman Sachs, qui a certifié la Grèce conforme à Maastricht?
Et qui a aussi, et sciemment, vendu des produits empoisonnés à toutes les autres banques, pour les "shorter" immédiatement et se faire des milliard en faisant chuter ses propres produit à zéro, en 2008!
Mérovingien
- 28/01/2012 - 15:22
UNE LUNE DE HAUT FONCTIONNAIRE
On ne peut pas faire voler un canard et une autruche en même temps. C'est le constat d'échec de l'Outremer français et de la Grèce. Hollande recommence. La croissance ne se décrète pas surtout de la part de ceux qui veulent que la France se détache due la culture européenne pour embrasser la culture islamo africaine.