En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Accusations
Jean-Luc Mélenchon dénonce les pratiques de Quotidien devant le tribunal
il y a 6 heures 42 min
light > Culture
Bonheur des fans
Un nouvel album posthume de Johnny Hallyday va sortir le 25 octobre
il y a 7 heures 26 min
pépites > International
Idéologie
Chine : les journalistes des médias d'Etat vont être soumis à un test de fidélité envers le président Xi Jinping
il y a 8 heures 32 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
L'avenir de la Syrie au cœur de la réunion tripartite entre l'Iran, la Turquie et la Russie
il y a 10 heures 10 min
décryptage > Santé
Santé

Vers de nouveaux médicaments capables d’atténuer les douleurs liées au vieillissement

il y a 10 heures 45 min
pépites > Politique
"Macron's Moment"
Emmanuel Macron dresse le bilan de son mandat et de la crise des Gilets jaunes dans le magazine Time
il y a 12 heures 8 min
décryptage > Politique
Réformes

Cet obstacle qui bloquera toute véritable simplification administrative aussi longtemps qu’il ne sera pas levé

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Environnement
Mobilisation

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Politique
Grand oral

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

il y a 15 heures 28 min
décryptage > Environnement
Solutions

Pourquoi la taxe carbone ferait plus de mal que de bien

il y a 15 heures 48 min
light > Culture
Principe de précaution
Les Journées du patrimoine menacées par la mobilisation des Gilets jaunes
il y a 7 heures 7 min
pépites > France
Sécurité
Manifestation des Gilets jaunes : dispositif sécuritaire renforcé à Paris ce samedi 21 septembre
il y a 7 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "Les Dictateurs" de Jacques Bainville

il y a 9 heures 51 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les aiguilles se décentrent et quand les couleurs se concentrent : c’est l’actualité des montres quand vient l’automne
il y a 10 heures 26 min
pépites > Justice
LFI
Trois mois de prison avec sursis requis contre Jean-Luc Mélenchon
il y a 10 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Calendrier
Xavier Bertrand "pense" à la présidentielle de 2022
il y a 12 heures 48 min
décryptage > France
Un vrai café
Financement

SOS, le groupe associatif capable de rassembler 200 millions d’euros pour sauver les cafés de nos campagnes (oui, mais les sauver de quoi au juste...?)

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Religion
Dieu reconnaîtra les siens

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Politique
Droite sociale et régalienne

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

il y a 15 heures 44 min
décryptage > France
Prévisions

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

il y a 16 heures 3 min
info atlantico
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Rapport paradoxal

Peut-on avoir confiance dans les ostéopathes malgré les "doutes" de la médecine officielle ?

Publié le 08 juillet 2016
Selon un sondage de l'IFOP commandé par l'association Ostéopathes de France, publié en exclusivité par Atlantico, 91% des Français ont une bonne image de cette profession. Pourtant et s'ils sont de plus en plus nombreux à s'installer, le statut d'ostéopathe fait toujours débat. Voici comment bien choisir le vôtre si votre dos vous fait souffrir.
Bernard Morand est médecin rhumatologue et président du syndicat national des médecins rhumatologues et ostéopathe.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Blanc est président de l'association des Ostéopathes de France
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Morand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Morand est médecin rhumatologue et président du syndicat national des médecins rhumatologues et ostéopathe.
Voir la bio
Dominique Blanc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Blanc est président de l'association des Ostéopathes de France
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage de l'IFOP commandé par l'association Ostéopathes de France, publié en exclusivité par Atlantico, 91% des Français ont une bonne image de cette profession. Pourtant et s'ils sont de plus en plus nombreux à s'installer, le statut d'ostéopathe fait toujours débat. Voici comment bien choisir le vôtre si votre dos vous fait souffrir.

Atlantico : Selon le sondage Ifop, plus d'un tiers des consultations d'ostéopathes font suite au conseil d'une personne de l'entourage et 74% des Français n'ayant jamais consulté un ostéopathe sont prêts à le faire. Sommes-nous suffisamment informés sur cette profession ?

Bernard Morand : C'est compliqué de s'y retrouver, car il existe en France actuellement trois sortes d’ostéopathes :

- Les premiers sont des médecins, qui ont suivi une formation de médecine, puis qui ont suivi une formation à l’ostéopathie (on en compte 1500 actuellement en France).

- Les seconds sont des professionnels de santé (kinésithérapeute, podologue, sage-femme), reconnus comme tels par l'Etat, qui ont suivi une formation spécifique à leur métier et, à côté, une formation à l’ostéopathie (la France compte par exemple 9000 kinés-ostéopathes).

- Enfin, les troisièmes ne sont pas reconnus comme professionnels de santé par l'Etat, car ils n'ont suivi qu'une seule formation à l’ostéopathie, via une école de cinq ans. Ce sont de loin les plus nombreux (la France en compte actuellement 15 000).

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

A quels critères devrions-nous être attentifs dans le choix d'un ostéopathe, lorsque nous estimons avoir besoin des soins qu'il propose ?

Dominique Blanc : Comme c'est une profession qui est jeune, il faut plutôt se fier au bouche-à-oreille.

Bernard Morand : En vérifiant que l’ostéopathe a suivi à la fois une formation à l’ostéopathie mais aussi une formation médicale.

Toujours selon le même sondage Ifop, 67% des Français déclarent connaître le type de soins prodigués par un ostéopathe, 90% ont jugé ces soins efficaces et 91% ont une bonne image de cette profession. Pourtant, de nombreux ostéopathes ne peuvent exercer leur métier dans un certain nombre de structures telles que les maisons de santé, les hôpitaux, les maisons de retraites ou encore les fédérations sportives. Comment s'explique cet état de fait ?

Dominique Blanc : Le principal problème est que l’ostéopathie est une discipline qui est jeune : elle a été légalisée en 2002, puis règlementée par décret une première fois en 2007 et une seconde fois en 2014. Le décret de 2014 a défini un nouveau métier, avec une formation en cinq ans et des critères d'agrément nettement majorés par rapport au premier texte de 2007.

Malgré tout, même si les mentalités sont peu à peu en train d'évoluer, cette discipline souffre du corporatisme de certains médecins et professionnels de santé qui rechignent à intégrer une nouvelle discipline aux sein des maisons de santé, des hôpitaux, maisons de retraites ou encore des fédérations sportives.

Bernard Morand : Le principal problème est que les ostéopathes qui n'ont pas suivi de formation médicale ne sont pas reconnus par l'Etat comme des professionnels de santé. C'est d'ailleurs pour cela que leurs consultations ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. A partir de là, et même si leur formation s'est rallongée, il n'existe aucun contrôle de leur pratique et de leur savoir-faire, hormis les avis des patients. Ils n'ont pas d'Ordre en charge de cette fonction, comme l'ont les pharmaciens, les médecins ou les kinés, ce qui est quand même ennuyeux.

Aux Etats-Unis par exemple, constatant le succès de la discipline, les autorités sanitaires ont mis en place un rapprochement entre les études d'ostéopathie et les formations médicales classiques, pour sécuriser la profession.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Quels organismes encadrent et réglementent cette profession, en particulier pour les ostéopathes qui ne sont pas médecins et n'ont aucune autre formation ?

Dominique Blanc : Le ministère de la Santé et les Agences Régionales de Santé.

Bernard Morand : Si le ministère de la Santé et les Agences Régionales de Santé contrôlent et valident la formation, il n'existe aucun contrôle de leur pratique une fois qu'ils sont installés.


 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 05/07/2016 - 19:12
Craquement
Oui le chiropracteur fait craquer la vertèbre , J'ai eu un torticolis pendant des années , que seul son coup sur une vertèbre de ma nuque a fait définitivement passer ( mais attention un coup sur la nuque évidemment cela peut être dangereux )
California
- 05/07/2016 - 16:48
suite
de plus l'ostéopathie se fait tout en douceur, quand vous avez un bon ostéo, il ne doit rien fait "craquer" ; par contre, pas adepte du tout de la chiropractie beaucoup plus violente dans les mouvements (jai pu comparer aux USA et n'ai pas du tout apprécier)
California
- 05/07/2016 - 16:45
vive l'ostéopathie
je consulte deux ou trois fois par an un ostéo, qui m'évite pas mal de séances kiné pour un mal de dos récurrent et j'en suis pleinement satisfaite et je fais faire des économies à la S.S..
Le problème c'est l'opposition des médecins, pour reconnaître l'ostéopathie : il y a plusieurs disciplines dans l'ostéo : le cranien, le musculaire et le viscéral.
Bien souvent, les kinés deviennent ostéopathes (en reprenant leurs études). Par contre, j'ai beaucoup moins confiance dans les médecins pratiquant l'ostéo (sont moins performants sur l'anatomie).
Bref, encore un mauvais procès pour cette discipline pourtant très efficace