En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

07.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 6 heures 8 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 8 heures 24 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 9 heures 57 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 11 heures 40 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 14 heures 2 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 14 heures 23 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 14 heures 46 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 15 heures 10 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 15 heures 26 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 15 heures 48 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 7 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 9 heures 23 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 11 heures 9 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 14 heures 12 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 14 heures 27 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 14 heures 50 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 15 heures 12 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 15 heures 45 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 16 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Pourquoi le catholicisme ne peut pas être considéré comme une minorité parmi d'autres

Publié le 31 juillet 2016
À l'échelle planétaire, et bientôt même en Occident, face aux intégrismes, la sécularisation recule. Celle-ci n'est qu'une hérésie chrétienne : empruntant à la foi "l'autonomie du temporel", qui est inconnue ailleurs, elle méconnaît l'altérité radicale de Dieu, qui révèle que la vraie liberté réside non dans la maîtrise, mais dans l'accueil et l'imitation de Celui qui se donne.C'est pourquoi le catholicisme ne peut s'installer dans un ghetto. Extrait de "Le catholicisme minoritaire ? Un oxymore à la mode" de Jean Duchesne, aux éditions Desclée de Brouwer 1/2
Jean Duchesne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Duchesne a enseigné l'anglais en khâgne et math spé. Cofondateur de la revue Communio, il est l'exécuteur littéraire du cardinal Lustiger et du théologien Louis Bouyer, dont il a été proche. Il est membre de l'Académie catholique de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À l'échelle planétaire, et bientôt même en Occident, face aux intégrismes, la sécularisation recule. Celle-ci n'est qu'une hérésie chrétienne : empruntant à la foi "l'autonomie du temporel", qui est inconnue ailleurs, elle méconnaît l'altérité radicale de Dieu, qui révèle que la vraie liberté réside non dans la maîtrise, mais dans l'accueil et l'imitation de Celui qui se donne.C'est pourquoi le catholicisme ne peut s'installer dans un ghetto. Extrait de "Le catholicisme minoritaire ? Un oxymore à la mode" de Jean Duchesne, aux éditions Desclée de Brouwer 1/2

Les débats contemporains portent sur des questions pratiques : faut-il autoriser, voire protéger le recours à telle ou telle technique ou comportement ? On n’utilise des arguments théoriques que si le calcul comparatif des avantages et des inconvénients ne suffit pas. Et on se contente du pouvoir incantatoire de mots comme égalité, justice, liberté, science, progrès, etc. Si l’on va chercher plus loin ou plus profond, on prend un risque, car on se rattache à une école soupçonnée de vouloir s’imposer. Et du coup, on se reconnaît minoritaire, même si l’on est persuadé d’avoir raison. On compte simplement qu’on finira bien par être reconnu créatif, c’est-à-dire qu’on aura été des pionniers, une avant-garde.

Dans cette perspective, il faut être net : les catholiques ne constituent pas une minorité. Ils n’ont pas une idéologie qui donne réponse à tout ni une solution toute faite à chaque problème. Si l’on regarde au niveau le plus spéculatif, l’Église n’a pas de philosophie spécifique ni unique : elle a reçu la pensée hébraïque, bien sûr ; mais elle a aussi emprunté aux Grecs (platonisme, aristotélisme, stoïcisme même), et la synthèse thomiste du Moyen Âge n’a pas empêché au XXe siècle l’ouverture à la phénoménologie.

Entretemps, on ne peut ignorer que Descartes, Kant, Hegel et bien d’autres ont élaboré des systèmes qui entendaient non pas substituer la « modernité » à la foi, mais l’y intégrer, conformément à ce que Newman a appelé le « pouvoir d’assimilation de la vérité ». Qu’ils n’aient pas réussi entièrement, et même que leur pensée ait pu être utilisée contre le christianisme, prouve seulement qu’ils en avaient négligé des aspects essentiels (notamment la chute et le salut). Cela ressemble fort à des hérésies, mais ce n’en est pas, puisque rien n’est contesté de la révélation, même si des pans entiers en sont oubliés. On est dans l’ordre de la pensée qu’elle stimule et libère sans pour autant la rendre infaillible. 

La foi dans son intégrité demeure donc une instance critique des développements spéculatifs aussi bien que pratiques qu’elle peut susciter. Ainsi, par exemple, « l’autonomie du temporel », c’est-à-dire du monde créé, s’avère une étroitesse de vue si, trop occupée d’elle-même, elle oublie et bientôt nie l’Autre qui la fonde et sans lequel elle n’est distincte et indépendante que par rapport à rien. Il en va de même dans le domaine des sciences, de la politique, de l’économie, etc. : il n’y a pas de science, de politique, ni d’économie catholique. On peut parler d’art ou de littérature catholique, dans la mesure où il s’agit d’y exprimer la foi. Mais celle-ci ne revendique aucun monopole ni de l’art ni de la littérature, et reconnaît sans difficulté la beauté de telle ou telle œuvre qui ne se réfère pas du tout à elle. C’est de même qu’elle ne conteste pas les découvertes scientifiques.

Le catholicisme ne peut donc pas se considérer comme une minorité parmi d’autres, tout en prétendant être plus créatif. Il convient de parler, plutôt que de créativité, d’originalité paradoxale. Celle-ci consiste non pas à tenir une position séparée proclamée meilleure, mais à être motivation de recherches et ouverture à celles qui, dans le cadre de l’autonomie du créé, n’ont pas besoin de relation explicite à Dieu. Et en même temps, elle donne de résister à toute systématisation totalitaire ou à courte vue. Un savoir peut en effet être tenté de régir absolument tout (c’est le cas des idéologies), et (comme on l’a vu) une compétence technique peut faire oublier ses présupposés et ses conséquences. Dieu donne la liberté, mais il vaut mieux rester branché sur lui (ou du moins ne pas l’exclure a priori) pour ne pas la perdre – ce qui arrive quand on s’enferme dans un système ou qu’on se laisse gouverner par les techniques disponibles.

Extrait de Le catholicisme minoritaire ? Un oxymore à la mode de Jean Duchesne, aux éditions Desclée de Brouwer. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cauchoise
- 01/08/2016 - 09:01
Chrétienté et Civilisation
Sans la chrétienté en France, pas de Siècle des Lumières, pas de Révolution, et donc pas de République dont on nous chante tout le temps les "valeurs". Pas de "Droits de l'Homme" non plus, mais tout le monde semble l'avoir oublié. La Chrétienté, malgré ses défauts, et elle en a eu de gros qu'on ne cesse encore de lui reprocher, a permis l'éclosion d'une civilisation où l'Homme est respectueux de son prochain. Et c'est bien la seule. Elle mérite d'être défendue !
lepaysan
- 01/08/2016 - 08:46
L'état dans les pays arabes, c'est le coran
Dans le monde musulman, l'état c'est le coran, il n'y a pas de séparation de l'état et des églises. C'est la raison de fond pour laquelle les musulmans ont tant de mal à s'adapter à l'occident.
donc ceux qui ne le comprennent pas doivent retourner dans un monde + adapté + a leur valeurs (Arabie saoudite, Quatar, etc )
lepaysan
- 01/08/2016 - 08:41
assumer les racines catholiques de la France
Comme c'est le cas en Angleterre , en Espagne et quelques autres pays de la CEE. wet mettre des règles aux immigrants musulmans mais également chinois, etc.