En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 32 min 14 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 1 heure 51 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 2 heures 13 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 3 heures 9 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 7 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 21 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 1 heure 59 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 2 heures 35 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 4 heures 13 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 5 heures 11 sec
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 6 heures 28 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 21 heures 46 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Pourquoi le catholicisme ne peut pas être considéré comme une minorité parmi d'autres

Publié le 31 juillet 2016
À l'échelle planétaire, et bientôt même en Occident, face aux intégrismes, la sécularisation recule. Celle-ci n'est qu'une hérésie chrétienne : empruntant à la foi "l'autonomie du temporel", qui est inconnue ailleurs, elle méconnaît l'altérité radicale de Dieu, qui révèle que la vraie liberté réside non dans la maîtrise, mais dans l'accueil et l'imitation de Celui qui se donne.C'est pourquoi le catholicisme ne peut s'installer dans un ghetto. Extrait de "Le catholicisme minoritaire ? Un oxymore à la mode" de Jean Duchesne, aux éditions Desclée de Brouwer 1/2
Jean Duchesne a enseigné l'anglais en khâgne et math spé. Cofondateur de la revue Communio, il est l'exécuteur littéraire du cardinal Lustiger et du théologien Louis Bouyer, dont il a été proche. Il est membre de l'Académie catholique de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Duchesne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Duchesne a enseigné l'anglais en khâgne et math spé. Cofondateur de la revue Communio, il est l'exécuteur littéraire du cardinal Lustiger et du théologien Louis Bouyer, dont il a été proche. Il est membre de l'Académie catholique de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À l'échelle planétaire, et bientôt même en Occident, face aux intégrismes, la sécularisation recule. Celle-ci n'est qu'une hérésie chrétienne : empruntant à la foi "l'autonomie du temporel", qui est inconnue ailleurs, elle méconnaît l'altérité radicale de Dieu, qui révèle que la vraie liberté réside non dans la maîtrise, mais dans l'accueil et l'imitation de Celui qui se donne.C'est pourquoi le catholicisme ne peut s'installer dans un ghetto. Extrait de "Le catholicisme minoritaire ? Un oxymore à la mode" de Jean Duchesne, aux éditions Desclée de Brouwer 1/2

Les débats contemporains portent sur des questions pratiques : faut-il autoriser, voire protéger le recours à telle ou telle technique ou comportement ? On n’utilise des arguments théoriques que si le calcul comparatif des avantages et des inconvénients ne suffit pas. Et on se contente du pouvoir incantatoire de mots comme égalité, justice, liberté, science, progrès, etc. Si l’on va chercher plus loin ou plus profond, on prend un risque, car on se rattache à une école soupçonnée de vouloir s’imposer. Et du coup, on se reconnaît minoritaire, même si l’on est persuadé d’avoir raison. On compte simplement qu’on finira bien par être reconnu créatif, c’est-à-dire qu’on aura été des pionniers, une avant-garde.

Dans cette perspective, il faut être net : les catholiques ne constituent pas une minorité. Ils n’ont pas une idéologie qui donne réponse à tout ni une solution toute faite à chaque problème. Si l’on regarde au niveau le plus spéculatif, l’Église n’a pas de philosophie spécifique ni unique : elle a reçu la pensée hébraïque, bien sûr ; mais elle a aussi emprunté aux Grecs (platonisme, aristotélisme, stoïcisme même), et la synthèse thomiste du Moyen Âge n’a pas empêché au XXe siècle l’ouverture à la phénoménologie.

Entretemps, on ne peut ignorer que Descartes, Kant, Hegel et bien d’autres ont élaboré des systèmes qui entendaient non pas substituer la « modernité » à la foi, mais l’y intégrer, conformément à ce que Newman a appelé le « pouvoir d’assimilation de la vérité ». Qu’ils n’aient pas réussi entièrement, et même que leur pensée ait pu être utilisée contre le christianisme, prouve seulement qu’ils en avaient négligé des aspects essentiels (notamment la chute et le salut). Cela ressemble fort à des hérésies, mais ce n’en est pas, puisque rien n’est contesté de la révélation, même si des pans entiers en sont oubliés. On est dans l’ordre de la pensée qu’elle stimule et libère sans pour autant la rendre infaillible. 

La foi dans son intégrité demeure donc une instance critique des développements spéculatifs aussi bien que pratiques qu’elle peut susciter. Ainsi, par exemple, « l’autonomie du temporel », c’est-à-dire du monde créé, s’avère une étroitesse de vue si, trop occupée d’elle-même, elle oublie et bientôt nie l’Autre qui la fonde et sans lequel elle n’est distincte et indépendante que par rapport à rien. Il en va de même dans le domaine des sciences, de la politique, de l’économie, etc. : il n’y a pas de science, de politique, ni d’économie catholique. On peut parler d’art ou de littérature catholique, dans la mesure où il s’agit d’y exprimer la foi. Mais celle-ci ne revendique aucun monopole ni de l’art ni de la littérature, et reconnaît sans difficulté la beauté de telle ou telle œuvre qui ne se réfère pas du tout à elle. C’est de même qu’elle ne conteste pas les découvertes scientifiques.

Le catholicisme ne peut donc pas se considérer comme une minorité parmi d’autres, tout en prétendant être plus créatif. Il convient de parler, plutôt que de créativité, d’originalité paradoxale. Celle-ci consiste non pas à tenir une position séparée proclamée meilleure, mais à être motivation de recherches et ouverture à celles qui, dans le cadre de l’autonomie du créé, n’ont pas besoin de relation explicite à Dieu. Et en même temps, elle donne de résister à toute systématisation totalitaire ou à courte vue. Un savoir peut en effet être tenté de régir absolument tout (c’est le cas des idéologies), et (comme on l’a vu) une compétence technique peut faire oublier ses présupposés et ses conséquences. Dieu donne la liberté, mais il vaut mieux rester branché sur lui (ou du moins ne pas l’exclure a priori) pour ne pas la perdre – ce qui arrive quand on s’enferme dans un système ou qu’on se laisse gouverner par les techniques disponibles.

Extrait de Le catholicisme minoritaire ? Un oxymore à la mode de Jean Duchesne, aux éditions Desclée de Brouwer. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cauchoise
- 01/08/2016 - 09:01
Chrétienté et Civilisation
Sans la chrétienté en France, pas de Siècle des Lumières, pas de Révolution, et donc pas de République dont on nous chante tout le temps les "valeurs". Pas de "Droits de l'Homme" non plus, mais tout le monde semble l'avoir oublié. La Chrétienté, malgré ses défauts, et elle en a eu de gros qu'on ne cesse encore de lui reprocher, a permis l'éclosion d'une civilisation où l'Homme est respectueux de son prochain. Et c'est bien la seule. Elle mérite d'être défendue !
lepaysan
- 01/08/2016 - 08:46
L'état dans les pays arabes, c'est le coran
Dans le monde musulman, l'état c'est le coran, il n'y a pas de séparation de l'état et des églises. C'est la raison de fond pour laquelle les musulmans ont tant de mal à s'adapter à l'occident.
donc ceux qui ne le comprennent pas doivent retourner dans un monde + adapté + a leur valeurs (Arabie saoudite, Quatar, etc )
lepaysan
- 01/08/2016 - 08:41
assumer les racines catholiques de la France
Comme c'est le cas en Angleterre , en Espagne et quelques autres pays de la CEE. wet mettre des règles aux immigrants musulmans mais également chinois, etc.