En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

06.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 5 heures 30 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 9 heures 56 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 11 heures 25 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 13 heures 57 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 16 heures 45 sec
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 16 heures 28 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 17 heures 11 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 17 heures 29 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 5 heures 3 sec
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 6 heures 30 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 11 heures 5 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 12 heures 54 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 15 heures 53 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 16 heures 20 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 17 heures 5 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 17 heures 24 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 17 heures 38 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 17 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
Haine ordinaire

Après Orlando, une Gay Pride parisienne sous haute sécurité : mais au fait, à quelles agressions sont confrontés les homosexuels français à l’heure actuelle ?

Publié le 02 juillet 2016
Depuis le vote de la loi sur le Mariage pour tous, l'homophobie latente de la société française s'est de nouveau réveillée. A cette homophobie s'ajoute la menace terroriste qui cible la communauté homosexuelle comme un moyen de toucher les fondements libéraux de nos sociétés.
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le vote de la loi sur le Mariage pour tous, l'homophobie latente de la société française s'est de nouveau réveillée. A cette homophobie s'ajoute la menace terroriste qui cible la communauté homosexuelle comme un moyen de toucher les fondements libéraux de nos sociétés.

Atlantico : La Gay Pride, qui a lieu aujourd'hui à Paris, suivra cette année un parcours inhabituel pour des raisons de sécurité. Les autorités ont effet dû tenir compte de la tuerie d'Orlando et des menaces qui pèsent actuellement sur la communauté homosexuelle. De quels éléments dispose-t-on aujourd'hui, en France, pour évaluer la réalité des menaces physiques qui pèsent sur les personnes homosexuelles, qu'elles participent ou non à la Marche des fiertés d'aujourd'hui ?

Christian Combaz : L'un des premiers indices concerne la fréquentation par Abdelslam de boîtes gays de Bruxelles, peu de temps avant l'attentat parisien. Voilà ce que j'écrivais dix jours après , le 1er décembre, dans le blog d'accompagnement de mon livre Les Ames douces

"L'idée qu'il ait pu faire du repérage en vue d'une action future n'a visiblement pas encore fait son chemin, sauf au ministère de l'Intérieur qui manque un peu d'agents sur le terrain. On préfère prétendre que ce garçon était ambigu, pas très affirmé dans ses "choix de vie", qu'il ne s'assumait pas, etc, enfin on emploie toute la rhétorique du refoulement, comme s'il s'agissait d'un cadre, mal dans sa peau sexuellement et non d'un sanguinaire  (ce qui n'est d'ailleurs pas incompatible). La fouille à l'entrée des lieux masculins (ou féminins) devrait redoubler de précision ces temps-ci dans les capitales européennes.  Quant à exhiber le drapeau arc-en-ciel, il n'est pas certain que ce sport collectif ne devienne de plus en plus risqué notamment en France, et qu'il ne perde en quelques mois la plupart de ses pratiquants. C'est à peu près ce qui est arrivé au Pacifisme allemand à partir de 1925, et d'ailleurs aux associations homosexuelles allemandes qui étaient nombreuses avant la guerre de 1914 et qui organisaient de grandes fêtes, très colorées elles aussi, dont il ne reste que des photos vert-de-gris".

L'autre indice, c'est l'insistance avec laquelle le département d'Etat américain, et Obama en personne, ont lié, pour des raisons de politique intérieure , la cause gay à la diplomatie américaine. Obama a sillonné le Tiers-Monde pour dire en gros que quiconque toucherait au mariage gay, au drapeau arc-en-ciel, etc, se rendrait coupable de sacrilège antilibéral. C'est tellement malin que même le pape a renoncé à montrer son indulgence officiellement lors du synode pour ne pas hérisser les nations pauvres, sujettes à la tentation de la raideur anti-chrétienne sur ce thème. Le pape a d'ailleurs dit explicitement que lier l'octroi de l'aide humanitaire à un changement de statut de l'homosexuel dans les pays bénéficiaires était une folie.

Le résultat, c'est que s'il s'agit de faire du mal à l'Occident, ses ennemis savent où se situent les points vitaux, les points sensibles. On les leur a désignés. C'est un peu comme si un lutteur disait à son adversaire "je résiste à tout, sauf si on me donne un coup de poing ici".Vu l'extraordinaire campagne de faveur obligatoire qui s'est développée au bénéfice du monde LGBT en Occident, c'est là que l'ennemi peut faire mal et il le sait. Merci encore à tous les activistes gogo qui ont désigné ce point vital et qui s'étonnent que l'ennemi le vise immédiatement.

Dans quels lieux précis (centre-ville, banlieue, village...) se produisent le plus souvent les agressions envers les homosexuels en France ? Quel est le profil sociologique de leurs agresseurs (jeunes ? âgés ? chômeurs ?...) ?

Je ne suis pas statisticien, et de toute façon les statistiques sur la question n'existent pas, mais j'observe que l'animosité de proximité, celle du comptoir, a littéralement flambé pendant l'épisode du mariage gay avec bouquet et queue de pie. Les villages, que je connais bien, pour avoir été notamment conseiller municipal, avaient digéré la visibilité accrue de l'homosexualité pour une raison simple : depuis 30 ans la plupart des communautés, y compris et surtout rurales, ont compris que l'oncle Marcel, le jeune Jérôme, ou le notaire , ou le général en retraite, ou l'organiste n'étaient pas célibataires pour rien. Mais quand on s'est mis à marier leurs semblables à la télévision, la moitié de l'opinion s'est raidie.

Les agressions sont toujours le fait d'une jeunesse "qui veut leur donner une leçon", qu'ils soient jeunes ou vieux. Et toujours en bandes comme pendant la montée du nazisme, parce que l'esprit de corps tient lieu d'esprit tout court.

Au-delà des seules campagnes de communication, quelles politiques pourrait-on mener pour lutter efficacement contre les menaces réelles qui pèsent sur les homosexuels en France ?

Il y a sept ans j'ai essayé d'attirer l'attention de l'Elysée, jusque dans les bureaux, sur une incitation au meurtre dirigée vers eux et chantée par le rappeur Maître Gims ("Je crois qu'il est grand temps que les pédés périssent, coupe-leur le pénis, laisse les morts sur le périph"). Catherine Pégard, conseillère Culture au cabinet présidentiel, n'a même pas répondu. Deux ans plus tard, en 2012, j'ai publié un livre chez Flammarion nommé Gens de Campagnol et dont voici un extrait :

"Aux adolescents des hameaux de campagne qui achetaient leurs disques, ces chanteurs expliquaient textuellement, calmement, qu’il était grand temps qu’ils aillent émasculer puis tuer le petit coiffeur et ses semblables, avant d’abandonner leurs cadavres au bord des routes – le tout au pays de Jean Cocteau, d’André Gide et de Charles Trenet."

Aucune réaction de la presse, des magazines. Aucune mention du livre évidemment . Les membres du groupe Sexion d'Assaut venaient d'Afrique de l'Ouest et se réclamaient de la Charia. Silence navré. Rien dans Marianne, rien dans Le Point, rien nulle part. Il a fallu l'épisode de Verdun pour qu'on tombe des nues. C'est comme si l'ensemble des intellectuels de gauche et de droite consentaient à laisser traiter Marcel Proust, Julien Green, Camille Saint-Saëns, les musiciens, mathématiciens, architectes, etc. dont l'homosexualité est littéralement cousue avec le génie, sans parler de tous les ingénieurs, professeurs et artisans plus obscurs qui sont à l'origine du génie européen, de chiens impurs à qui il faudrait faire la peau. Pire encore, Pierre Bergé, qui passe son temps à jouer les grands sourcilleux sur la question, continue à vendre ses produits dans les pays qui torturent les homosexuels au nom de la pureté. Hillary Clinton reçoit leurs fonds de campagne. Hollande décore leurs dirigeants.

La première contre-attaque consisterait donc à virer les complices de cette barbarie le plus vite possible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
emem
- 03/07/2016 - 08:45
Ne pas sacraliser l'homosexualité
L'homosexualité n'est pas une tare mais c'est une anomalie, une déviance. Elle n'a rien de répréhensible et et les homosexuels doivent être considérés comme des gens normaux à condition qu'eux mêmes ne virent pas au communautarisme sexuel : clubs gays - gay pride etc... (Pourquoi cette expression anglaise ?).
Pourquoi par une hétéro-pride ou des clubs hétéro-sexuels ?
Bientôt être hétéro sera considéré comme une tare.
Le mariage ! Une institution bientôt réservée aux prêtres et aux homos.
La tuerie d'Orlando était un crime islamiste ./
Paul Emiste
- 03/07/2016 - 08:14
Heu...
Le tireur d´Orlando n´était il pas homo lui même?! Vivement 2017 qu´on puisse remettre un peu d´ordre en France, mais qui aura ce courage?!
attila
- 03/07/2016 - 07:51
A quand
une hétéro pride ???