En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
"j'sais pas quoi faire !"
Avis aux parents surinvestis : pourquoi vous feriez vraiment mieux de laisser vos enfants s’ennuyer un peu cet été
Publié le 01 juillet 2016
Avec Etty Buzyn
Ne pas surcharger les petits d'activités leur permet de développer leur créativité, de trouver leur autonomie, et peut-être même un métier !
Etty Buzyn est psychologue clinicienne et psychothérapeute française.  Formée à la psychothérapie d’enfants par Françoise Molto, elle est spécialisée dans la petite enfance. Elle exerce à l'Hôpital Saint Vincent de Paul à Paris XIVème. Elle est l&...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Etty Buzyn
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Etty Buzyn est psychologue clinicienne et psychothérapeute française.  Formée à la psychothérapie d’enfants par Françoise Molto, elle est spécialisée dans la petite enfance. Elle exerce à l'Hôpital Saint Vincent de Paul à Paris XIVème. Elle est l&...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ne pas surcharger les petits d'activités leur permet de développer leur créativité, de trouver leur autonomie, et peut-être même un métier !
Avec Etty Buzyn

Atlantico: L'été approche et les parents cherchent déjà comment occuper leurs bambins pendants ces longs mois par des activités ludiques et sportives. "Grosse erreur!" signalent certains psychologues de l'Université East Anglia de Londres. Que reprochent ces scientifiques à un emploi du temps qui paraît pourtant sain ?

 

Etty Buzyn: Je suis tout à fait d'accord. Cela fait vingt ans (voir mon livre) que je lance un signal d'alarme aux parents pour les alerter sur les risques de la surcharge d'activités pour leurs enfants. Bien sûr, leur souci part d'un bon sentiment, mais n'oublions pas, tout de même, qu'au Japon les enfants trop surmenés  se suicident à cause de cette pression, victimes d' une dépression profonde. Si les activités sportives ou ludiques ne posent pas un problème en soi, c'est leur excès qu'il faut empêcher. 

 

Pour les vacances de nos petits Français, il est d'abord important de marquer une rupture et de  ne pas reproduire ce qu’ils vivent  pendant l'année scolaire. Les enfants sont en effet déjà très saturés pendant l'année, et il leur faut changer de rythme, leur donner la possibilité de s'ouvrir à d'autres formes de connaissance. On peut imaginer un carnet de voyage qu’ils remplissent à leur façon, et  qui leur demande d'être réceptifs, ouverts à l'environnement qui les entoure. Une façon de faire travailler de concert la main et l'imaginaire.

 

L'enfant peut-il s'enrichir personnellement lorsqu'il s'ennuie ? Et si oui, comment ?

L’ennui est même nécessaire au bon développement de l'enfant! Quand on s'ennuie, on se dégage des contraintes de la réalité, pour s'enfermer sur soi-même. On n'est plus dans le faire, mais dans l'être.  Devenir plus disponible à soi-même permet de découvrir ses ressources personnelles: des images qui se structurent peu à peu et qui peuvent pousser à une mise en action. Les grands penseurs trouvent leurs idées en ne faisant rien de particulier sinon se balader en montagne, ou rêvasser sous la douche etc.

A partir de l'ennui, l'enfant va créer une activité qui sera créatrice en elle-même, et finira de le sortir de l'ennui.  Si l'ennui est au départ positif, cela n'a rien à voir avec un enfant qui s'ennuie toujours appoint de se renfermer dans le mutisme. Dans ce cas-là, nous sommes confrontés à un syndrome dépressif qu’il ne faut pas négliger...

Savoir qu'il peut voguer dans un autre monde, celui de l'imaginaire,  permet au petit de ressentir une forme de liberté et d’autonomie qui  le libère de sa dépendance à l’adulte.

Quelles différences peut-on noter entre un adulte qui s'est ennuyé dans sa jeunesse et un adulte dont l'enfance a toujours été très occupée ?

 

Les parents hyper occupés ont tendance à imposer le même rythme à leurs enfants. Rigides et obsessionnels, mais souvent réussissant fort bien leur carrière, ils transmettent leurs priorité d'efficience à leurs enfants qui souvent se rebiffent, à raison.

Les enfants davantage livrés à eux-mêmes deviennent plus créatifs et développent une auto-suffisance qui leur permet d'imaginer  des activités qui les projettent dans l’avenir.  L'ennui permet donc à l'enfant de se construire et de savoir qui il est vraiment .

Les enfants pressurisés, occupés sans arrêt, n'ont pas le temps de penser. L'introspection leur est interdite. "Je voudrais ne rien faire!" réclament les enfants trop stimulés. Ces jeunes devenus adultes risquent bien de devenir des clones.  S’Ils sont souvent brillants, sortent de l'ENA ou d'autres grandes écoles, c’est parfois au détriment de leur affectivité;  Ils n'ont pas pu suffisamment développer leur sensibilité. humaine;

 

Quelles sont les bonnes conditions pour laisser libre cours à l'imagination de l'enfant? Un ennui productif signifie-t-il un ennui solitaire?

Il faut permettre à l’enfant de profiter de "plages d’ennui » pour pouvoir  construire "un jeu libre" . Un temps qu'il pourra s'approprier totalement. Malheureusement, cet espace se réduit comme peau de chagrin avec la multiplication des écrans: télévision, tablettes, ordinateur…, des activités trop encadrées, etc.

 

Les jeux de société, même s'ils sont importants pour tisser du lien avec les parents, ne sont pas nécessaires pour développer la créativité de l’enfant. Le petit sait, à partir de rien, inventer, se déguiser, se projeter. Il faut le laisser se réapproprier son environnement à sa façon. Les très jeunes enfants préfèrent naturellement jouer avec des casseroles qu'avec des jeux pré pensés pour eux. N'hésitez pas à laisser votre enfant le dimanche en pyjama plus longtemps que d'habitude…Attention encore à ne pas vouloir contrôler ces plages d'ennui, au risque de retomber dans le travers de l'organisation d'emplois du temps surchargés.

 

 

Propos recueillis par Clémence Houdiakova

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires