En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 4 heures 59 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 6 heures 26 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 7 heures 2 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 8 heures 7 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 9 heures 14 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 9 heures 58 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 10 heures 24 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 12 heures 51 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 13 heures 26 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 13 heures 55 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 5 heures 25 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 6 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 7 heures 53 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 8 heures 41 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 9 heures 29 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 10 heures 14 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 23 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 13 heures 15 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 14 heures 25 min
Bonnes feuilles

Et Brigitte Bardot créa (ou presque) le bikini...

Publié le 25 juin 2016
Il y a 70 ans apparaissait une petite invention française qui a révolutionné l’histoire de la mode et qui, chaque été, est portée par des millions de femmes sur toutes les plages du monde. Pour la première fois, Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau, spécialistes de la lingerie et des maillots de bain, racontent la véritable histoire du Bikini — créé par Louis Réard —, de sa présentation le 5 juillet 1946 à la piscine Molitor à nos jours. S’il fut peu porté au cours de la première décennie, sans doute trop osé pour l’époque, le petit deux-pièces noué sur les côtés a conquis le public notamment grâce à Brigitte Bardot qui en devint l’ambassadrice de charme, non sans laisser derrière elle un parfum de scandale. Il reste aujourd’hui un accessoire de mode iconique au succès planétaire. Extrait de "Bikini, la légende", de Patrice Gaulupeau et Ghislaine Rayer, aux éditions Michel Lafon (1/2).
Patrice Gaulupeau est spécialiste de la lingerie et des maillots de bain.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ghislaine Rayer est spécialiste de la lingerie et des maillots de bain.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice Gaulupeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice Gaulupeau est spécialiste de la lingerie et des maillots de bain.
Voir la bio
Ghislaine Rayer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ghislaine Rayer est spécialiste de la lingerie et des maillots de bain.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a 70 ans apparaissait une petite invention française qui a révolutionné l’histoire de la mode et qui, chaque été, est portée par des millions de femmes sur toutes les plages du monde. Pour la première fois, Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau, spécialistes de la lingerie et des maillots de bain, racontent la véritable histoire du Bikini — créé par Louis Réard —, de sa présentation le 5 juillet 1946 à la piscine Molitor à nos jours. S’il fut peu porté au cours de la première décennie, sans doute trop osé pour l’époque, le petit deux-pièces noué sur les côtés a conquis le public notamment grâce à Brigitte Bardot qui en devint l’ambassadrice de charme, non sans laisser derrière elle un parfum de scandale. Il reste aujourd’hui un accessoire de mode iconique au succès planétaire. Extrait de "Bikini, la légende", de Patrice Gaulupeau et Ghislaine Rayer, aux éditions Michel Lafon (1/2).

À la fin des années 1940 et au tout début des années 1950, le mot « bikini » n’est pas encore rentré dans le langage courant. Le bikini est toujours boudé par les médias et très peu porté par les femmes. Il entame alors une longue traversée du désert, certaines plages de l’Atlantique en France l’interdisant quand il est complètement banni dans des pays comme l’Espagne, l’Italie, la Belgique ou l’Allemagne. Louis Réard continue contre vents et marées à créer de nouvelles collections qu’il présente régulièrement à la presse. Ses catalogues comportent jusqu’à 50 modèles différents, des deux-pièces évidemment, mais aussi de nombreux une-pièce dont la mode et l’utilisation ne se départissent pas. Dans sa quête de notoriété, il essaie de reproduire le coup médiatique de Molitor en 1946 en créant, sans succès, des maillots de bain extraordinaires avec des matières improbables, comme le contreplaqué, le vinyle ou l’inox, à grand renfort de slogans publicitaires : « La collection de maillots de bain la plus formidable de tous les temps. » Il invente également le « Sexykini » qu’il avait déposé en même temps que le bikini, ainsi qu’un maillot de bain en lamé où le fil métallique sert d’antenne pour écouter la radio… Mais rien n’y fait, le charme est rompu, son heure est passée, l’histoire est en marche, Louis Réard n’y pourra plus rien, son invention lui a échappé. Le bikini va faire son entrée dans le dictionnaire, mais surtout il va rentrer dans les mœurs

En 1953, une autre bombe éclate sur la plage du Carlton à Cannes pendant le festival du film et contribue enfin à faire de bikini un nom commun. Brigitte Bardot, qui n’a alors que 18 ans pose en bikini sous les objectifs de très nombreux photographes. Ce n’est certes pas un Réard, mais dès le lendemain, le monde entier ne parle que du bikini de BB. La médiatisation internationale apportée par Brigitte Bardot aurait dû profiter au créateur, mais il n’en est rien, Louis Réard se perd en essayant d’interdire l’utilisation médiatique et commerciale du mot bikini dans les rares journaux de mode qui parlent de son invention. Déjà en délicatesse avec le monde très fermé de la mode, Louis Réard verra les portes de la renommée se fermer définitivement lorsque, pour accréditer son succès international et ses accointances avec le monde du cinéma américain, il se permettra de mentionner à tort dans ses publicités la clientèle de stars hollywoodiennes telles que Rita Hayworth, Dorothy Lamour ou Esther Williams. Dans un catalogue Réard, ou peut lire : « Nous avons réalisé certains maillots de bain qu’Esther Williams, la grande vedette nageuse de la Metro Goldwyn Mayer, portait dans les films Le Bal des sirènes et Frissons d’amour. » Mais, quand elle tourne ces deux films, la star nautique est déjà en contrat avec la marque Cole, avec laquelle elle a créé une licence à son propre nom, les maillots de bain Réard lui étant complètement inconnus.

En 1958, une boutique Réard est enfin ouverte dans le prestigieux quartier de l’Opéra à Paris, mais c’est déjà trop tard ! Louis Réard n’a pas su multiplier les points de vente, il est presque le seul et unique dépositaire de sa marque et sa communication ne trompe plus personne : « ATTENTION, tout le monde ne peut avoir un RÉARD. Fournisseur des plus grandes vedettes du monde entier, notre production est par cela même STRICTEMENT LIMITÉE. » Louis Réard fut donc un homme haut en couleur et à la personnalité contrastée. Les coups de génie de ce créateur inspiré, mais piètre gestionnaire, ne suffiront pas à faire de lui le styliste reconnu qu’il aurait dû être. Sa plus grande trouvaille est sans doute d’avoir popularisé un lieu géographique microscopique pour en faire un nom commun mondialement connu, un nom écrit et compris de façon identique dans toutes les langues, dans tous les pays et sur tous les continents.

Extrait de "Bikini, la légende", de Patrice Gaulupeau et Ghislaine Rayer, publié aux éditions Michel Lafon. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Septentrionale
- 26/06/2016 - 18:09
J'aime tant la douceur de ce temps du bikini
Qu'est-il arrivé à notre société pour que l'intolérance mahométane s'enflamme pour un short. Le fascisme rampant musulman se révèle dans son sur-nombre et salope dans une violence multiforme notre société. Merci qui ?