En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

05.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

06.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

07.

Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

06.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 21 min 26 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 1 heure 3 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 16 heures 33 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 18 heures 5 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 19 heures 59 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 21 heures 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 2 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 1 jour 51 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont plus les pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 51 min 34 sec
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 1 heure 17 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 17 heures 36 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 19 heures 34 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 20 heures 23 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 22 heures 18 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 1 jour 32 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 18 heures
© Flickr
© Flickr
La vérité, enfin...

Le patron de la DGSI : "Nous sommes au bord de la guerre civile". Au bord ? Non, nous y sommes déjà !

Publié le 24 juin 2016
Un constat effrayant. Formulé par un homme qui sait de quoi il parle.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un constat effrayant. Formulé par un homme qui sait de quoi il parle.

Patrick Calvar est le chef de la DGSI, les services de renseignements intérieurs. À ce titre, il sait plus de choses que nous autres. À ce titre aussi, il peut, en petit comité, nommer les choses. Donc dire la vérité débarrassée des voiles opaques du journalisme loukoumesque et du politiquement soumis. Voilà donc ce qu'il a dit, selon Le Figaro, devant la commission parlementaire chargée d'enquêter sur les attentats du 13 novembre.

"La France est au bord de la guerre civile". Des précisions ? Le Figaro, qui avait accès à la déposition de Patrick Calvar, les donne. D'où viendrait l'étincelle qui mettrait le feu aux poudres, transformerait la France en territoire incontrôlé où des groupes prendraient les armes et se feraient justice eux-mêmes ? Qui verrait une nation en décomposition où alterneraient violences et vengeances du camp d'en face. Où la spirale des affrontements ne s'arrêterait plus. Rien n'est à exclure dans un pays aussi éruptif que la France d'aujourd'hui. (…) Mais l'élément déclencheur peut aussi surgir (…) d'une expédition punitive dans les banlieues ou pour prendre un exemple plus lointain, d'un viol collectif comme celui commis par des immigrés maghrébins à Cologne lors du Nouvel An… Parmi toutes ces sources de dérapage, la plus redoutée reste l'attentat dirigé contre des enfants, la prise d'otages dans une école qui susciterait en retour un déferlement de violence. Le plus haut niveau sur l'échelle de l'insupportable…

"Un viol collectif commis par des immigrés maghrébins", "une expédition punitive dans les banlieues"… Là, on parle français. Très simplement. Une langue oubliée par la plupart de ceux qui nous dirigent et qui nous informent. Patrick Calvar craint la guerre civile ? Eric Zemmour en son temps avait dit la même chose. Il s'est fait lyncher. Va-t-on lyncher le patron de la DGSI ?

Patrick Calvar voit l'avenir en noir. Mais cela ne peut servir à dédouaner le présent. Car la guerre civile, nous y sommes déjà d'une certaine façon. Une guerre civile se définit par l'affrontement armé entre citoyens d'un même pays. Quand des Français vont, au nom de leur religion, massacrer des journalistes et des dessinateurs français, on appelle ça comment ? Quand d'autres Français, inspirés par la même religion, assassinent des jeunes Français pendant un concert, ça a quel nom ? Quand un Français, obéissant à une divinité qu'il se représente comme cruelle, assassine des enfants français à Toulouse, on nomme ça comment ? Quand un Français tue deux autres Français parce qu'ils sont policiers, quels mots faut-il choisir pour qualifier cet acte ?

Pour l'instant, la guerre civile ne fonctionne que dans un sens. Mais certains y sont mieux préparés que d'autres. Nos banlieues sont truffées de kalachnikovs : à 250€ pièce, on aurait tort de s'en priver… Patrick Calvar dit craindre une réaction possible de groupes de "l'ultradroite". Peut-être a-t-il raison. Pourtant, on voit mal nos identitaires et autres skinheads aller faire leurs provisions de kalachnikovs en banlieue…

Et puisque nous en sommes à la guerre civile, on conclura avec Alain Juppé, qui perd parfois de vraies occasions de se taire. "Si on estime que l'islam n'est pas compatible avec la République, alors on s'achemine vers la guerre civile", a dit l'ancien Premier ministre. C'est traiter avec beaucoup de mépris des millions de Français qui pensent que l'islam doit se soumettre à la République, et non pas l'inverse. C'est aussi insulter inutilement des dizaines de milliers d'Arabes, hommes et femmes, qui se battent quotidiennement contre le voile, contre le salafisme et contre l'emprise grandissante de prédicateurs haineux. Si guerre civile il y a (ou qu'il y aura), c'est de leur côté qu'il faut être.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 26/07/2017 - 22:11
@Jasmin84
Je parle de confiance en les militaires et non à nos dirigeants qui ne sont rien que des moins que rien.
Jasmin84
- 26/07/2017 - 21:39
Et Bien moi je ne leur fait
Et Bien moi je ne leur fait pas du tout confiance.
La peur s'est installée parmi nos dirigeants
Macron a encore dit cet am que la république n'a pas à combattre une religion. Ok alors on fait quoi, on s'incline ! On se soumet ! On regarde ailleurs !!!!
Leur lâcheté est incommensurable et çe sont nos enfants qui en paieront le prix.
Il faudrait revoir la série "V"
Tout y est.
La lâcheté vis à vis de l'envahisseur, la collaboration, la compromission, la soumission.
assougoudrel
- 26/07/2017 - 20:48
Il n'y aura pas de guerre civile, mais
un nettoyage complet. Vous croyez que les généraux et les amiraux, dont beaucoup sont issus de grandes lignées de militaires depuis des siècles et dont beaucoup sont de la noblesse, laisseront des cochonneries foutre le bordel dans le pays, à cause d'une bande de "couilles de loup" de dirigeants. Je n'y crois pas un seconde à cette guerre civile, car le ménage sera fait et beaucoup retourneront chez eux sans passer par la case départ. Je leur fait entièrement confiance.