En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

07.

Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

03.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 11 heures 1 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 12 heures 7 min
pépite vidéo > International
Bruit des bottes
Les Etats-Unis vont envoyer des renforts militaires dans le Golfe après les attaques en Arabie saoudite
il y a 14 heures 33 min
pépite vidéo > Media
Rivalité
Valérie Trierweiler confirme que Ségolène Royal avait exigé son départ de la rédaction de "Paris Match"
il y a 15 heures 47 min
pépites > Social
Mobilisation
Gilets jaunes : 163 interpellations à Paris, des black blocs ont perturbé la manifestation pour le climat
il y a 18 heures 11 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Les défis de l'Eglise face à la mutation de la société française

il y a 20 heures 36 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Cette accumulation de tâches qui poussent à bout nos agriculteurs

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Et les métiers qui inspirent le plus de confiance sont…

il y a 21 heures 4 min
décryptage > High-tech
Opacité

Ces algorithmes dont on ne sait rien alors qu’ils régissent nos vies

il y a 21 heures 46 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan
il y a 22 heures 36 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 11 heures 37 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 14 heures 1 min
light > Insolite
"La vérité est ailleurs"
Echec de l'invasion de la zone 51
il y a 14 heures 52 min
light > Sport
Débuts prometteurs
Coupe du monde de rugby au Japon : première victoire pour le XV de France face à l'Argentine (23-21)
il y a 17 heures 37 sec
décryptage > Société
"The Meritocracry Trap"

How meritocracy changed our lives into an endless competition

il y a 19 heures 14 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

Etat omnipotent, gabegie budgétaire, complexité administrative, idéologie : les fléaux qui expliquent la manie des impôts en France

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Société
La Manif pour toutes

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

il y a 20 heures 52 min
décryptage > Economie
Bras de fer

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Environnement
Environnement

Grève mondiale pour le climat : ces technologies prometteuses qui pourraient rassurer les éco-anxieux

il y a 22 heures 7 min
décryptage > Société
Entretien

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

il y a 22 heures 46 min
© BRT
© BRT
Entretien

Jean-Frédéric Poisson : "L'Église ne doit pas être réduite au statut de lobby ! Je voterai contre la loi Sapin 2"

Publié le 24 juin 2016
Bien que le projet de loi Sapin 2 sur la transparence de la vie économique a été largement approuvé par l'Assemblée nationale en première lecture, certains députés ont déclaré leur opposition à ce texte, à commencer par Jean-Frédéric Poisson qui nous explique ici pourquoi.
Jean-Frédéric Poisson est député des Yvelines et président du Parti Chrétien-Démocrate.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Frédéric Poisson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Frédéric Poisson est député des Yvelines et président du Parti Chrétien-Démocrate.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bien que le projet de loi Sapin 2 sur la transparence de la vie économique a été largement approuvé par l'Assemblée nationale en première lecture, certains députés ont déclaré leur opposition à ce texte, à commencer par Jean-Frédéric Poisson qui nous explique ici pourquoi.

Atlantico : Vous avez fait savoir que vous ne voteriez pas la loi Sapin 2 sur la transparence et la lutte contre la corruption. A quelles dispositions précises de ce texte êtes-vous plus particulièrement opposé ?

Jean-Frédéric Poisson : Plusieurs dispositions de ce texte me dérangent.

Tout d’abord, je me demande si l’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui dispose que "Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation", est vraiment respecté avec les nouvelles mesures concernant les lanceurs d’alerte. Il a en effet été décidé, dans ce projet de loi, qu’une définition plus large serait donnée du "lanceur d’alerte" (article 6A). Elle n’est désormais plus limitée aux seuls cas de corruption. De plus, un amendement du rapporteur prévoit de sanctionner toute divulgation de l’identité d’un lanceur d’alerte. Ce que je crains, c’est que ceci soit la porte ouverte à des dérives, des accusations en tout genre, parfois abusives. Attention à ce qui se profile : un système où la dénonciation gratuite serait possible avec tous ses effets, alors même qu’il n’y aurait pas de responsabilité de celui qui a dénoncé sans preuve !

Ce texte impose aussi une obligation pour les entreprises et les collectivités de se doter de procédures internes permettant de recueillir des alertes. Ne pensez-vous pas que les entreprises et les collectivités ont d’autres problèmes plus graves et plus importants à gérer ?

De plus, ce projet de loi veut contraindre les grandes entreprises à divulguer des informations stratégiques (chiffre d'affaires, bénéfices, impôts payés, nombre de salariés) pour chacune de leurs implantations. Une fois de plus, on veut être les bons élèves. Quelle candeur ! Cela entamerait la compétitivité des entreprises françaises, leurs concurrentes étrangères ayant accès à ces données stratégiques. Autant se tirer une balle dans le pieds…

Enfin, ce projet de loi présente les associations à objet cultuel comme des représentants d’intérêt, des lobbys en somme. C’est inacceptable.

Que changerait concrètement pour l'Eglise catholique, par exemple, le fait d'être considérée comme un "lobby" ? Dans quelle mesure ces nouvelles obligations de transparence sont-elles susceptible de lui nuire ?

Une des conséquences pratiques serait que l’Eglise et les autres associations cultuelles seraient tenues, comme tout lobbyiste, de transmettre chaque année à l'administration le bilan de leurs activités de"lobbying" ! Voilà donc une nouvelle mesure restrictive en matière de liberté. Sauf à considérer que toute religion serait un poison potentiel, ce qui n’est pas sans rappeler quelques idéologies. Et la séparation de l’Eglise et de l’Etat, dans tout ça ?

Les conséquences au niveau social et au niveau symbolique seraient également dramatiques. Cela révèle en effet une vision profondément faussée et réductrice des cultes : le législateur n’arrive plus aujourd’hui à identifier les cultes autrement qu’au service d’intérêts particuliers.

Il va falloir que le gouvernement nous précise en quoi consisteraient ces intérêts particuliers ! Quel serait l’intérêt particulier d’un prêtre qui viendrait échanger avec un parlementaire sur l’euthanasie par exemple ?

Si cette idée devait perdurer, alors se posera la question à ce gouvernement d’inscrire aussi la franc-maçonnerie sur la liste des lobbies, non ? Ce qui devrait en embarrasser plus d’un de demander un peu plus de contrôle sur les activités de ceux dont ils sont proches, très proches... À l’exemple de la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, qui s’est fait remettre une "médaille" des mains de la patronne de la Grande loge féminine de France le 2 avril dernier au Palais Brogniart !

 

La mission de l’Eglise est de contribuer à la réflexion pour permettre d’avancer vers le bien commun ! Cette décision du gouvernement de présenter les associations cultuelles comme des lobbies révèle un laïcisme de plus en plus radical à l’œuvre et son souhait d’anéantir de la sphère publique la liberté d'expression religieuse. Elle révèle aussi le désir du gouvernement de contrôler et d’affaiblir tout ce qui échappe à son pouvoir et à sa compréhension.

Pourquoi faut-il, selon vous, lutter contre la dérive idéologique plus large dans laquelle s'inscrit ce projet de loi ? Et par quels moyens ?

Ce projet de loi incite, sous couvert de transparence, à développer un esprit de soupçon, de méfiance : à l’égard des entreprises, à l’égard des personnages publics, à l’égard des religions, à l’égard des parlementaires qui seraient toujours sous la coupe d’influences extérieures. Or je pense que c’est d’un esprit de confiance dont nous avons besoin pour affronter l’avenir aussi sereinement que possible.

Ce projet de loi permet à l’Etat de s’immiscer toujours plus dans tout. Or je considère que l’Etat doit se recentrer sur ses missions régaliennes. On le voit bien, il s’affaiblit à force d’être présent où il ne doit pas et de n’être pas présent où il doit l’être. Il suffit de voir les violences qui traversent notre pays et le manque de réponse réelle en face…

L’Etat passe beaucoup de temps à contrôler les initiatives personnelles, à endiguer les activités, à mettre des freins à tout ce qui peut être novateur, aux nouvelles manières de concevoir l’économie. Nous souffrons d’une forme d’asphyxie générale. Pour ma part, je suis persuadé que si on laisse aux Français, là où ils sont, dans leur famille, dans leurs associations, dans leur entreprise, dans leur territoire, la liberté dont ils ont besoin pour renouer avec la prospérité, ils trouveront eux-mêmes les moyens de le faire. Il faut simplement que l’Etat assure un cadre d’action, assure le respect de l’ordre public, assure le respect des libertés et permette à chacun de déployer sa créativité, son initiative, sa participation propre au bien commun. Cela veut dire que l’Etat doit récupérer sa liberté de décision et sa puissance. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

07.

Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

03.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 20/06/2016 - 00:37
Les gauchistes encouragent la délation...
comme les nationo-socialistes pendant la guerre.
jojo318610
- 19/06/2016 - 15:53
De toute façon,
les socialistes savent qu'ils sont perdus, et font tout, par des lois scélérates pour achever l 'oeuvre qu'ils ont commencé en 2012, détruire la France et les français!
jojo318610
- 19/06/2016 - 15:42
Lanceurs d'alerte,
en langage "normal" (pas la novlangue des bobos socialos émasculés), délateurs- rapporteurs- cafards, à qui à une certaine époque on aurait coupé la tête.....