En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Epicentre de l'épidémie

Une crise migratoire que cette crise sanitaire ne saurait nous faire oublier

il y a 6 min 48 sec
décryptage > Politique
Principales leçons

En France, le virus tue. Et les Amateurs apprennent la communication…

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Santé
Contrefaçon

La crise du Coronavirus fait flamber la circulation de faux médicaments

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Economie
Or noir

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

il y a 2 heures 12 min
décryptage > France
Obstacles

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

il y a 3 heures 14 min
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 4 heures 4 min
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 14 heures 7 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 15 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 16 heures 49 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 17 heures 39 min
décryptage > Europe
Même sans corona-bonds

Réponse économique au Coronavirus : l’Europe avance plus qu’il n’y parait

il y a 22 min 47 sec
décryptage > Défense
Silence des armes après le déluge de feu ?

Le Coronavirus, candidat au prix Nobel de la Paix ?

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Education
Peut mieux faire

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

il y a 2 heures 30 sec
décryptage > Economie
Nouvelle étape dans la guerre commerciale ?

Dé-mondialisation passagère ou profonde ? Les entreprises américaines ont commencé à se désengager de Chine

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Politique
Entretien

David Lisnard : "A Cannes, nous nous sommes très vite inspirés des exemples étrangers pour pallier les défaillances de la bureaucratie d’Etat"

il y a 3 heures 41 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 13 heures 31 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 14 heures 29 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 15 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 17 heures 11 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 18 heures 36 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Info Atlantico

59% des Français continuent à trouver que le conflit social autour de la loi Travail est justifié

Publié le 10 juin 2016
Un résultat qui s'explique par une forte capacité de résilience des Français lorsqu'il s'agit du modèle social, alors que l'Euro 2016 est menacé de fortes perturbations. Le détail du sentiment des Français face à ce conflit social est révélateur des différents clivages qui traversent la société.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un résultat qui s'explique par une forte capacité de résilience des Français lorsqu'il s'agit du modèle social, alors que l'Euro 2016 est menacé de fortes perturbations. Le détail du sentiment des Français face à ce conflit social est révélateur des différents clivages qui traversent la société.

Cliquez pour agrandir

Atlantico : Quels sont les principaux enseignements de ce sondage, dans quel contexte a-t-il été réalisé ?

Jérôme Fourquet : Le principal enseignement est l'attitude très stable des Français au regard du mouvement social qui s'éternise, même si l'on note une érosion très légère. Le mouvement de contestation rebondit de jour en jour avec les appels à la grève à la SNCF, les éboueurs, ou les dépôts de préavis comme chez les salariés d'Air France. Par rapport à la mi-mai, on note une baisse parmi les supporters des mobilisations de 6 points, c'est-à-dire peu.

Deuxième point à noter, les soutiens les plus fermes du mouvements, ceux qui répondent à notre enquête qu''il est "tout à fait justifié" représentent près d'un quart de la population française. Si leur proportion s'est un peu contracté, ce n'est pas de manière spectaculaire. 

On peut donc dire que le nombre de manifestants ne se compte pas en centaines de milliers, mais que la base de soutien reste assez large. 

Dans le détail, on voit que les catégories populaires, et notamment les ouvriers continuent de trouver les contestations justifiées, et bien sûr on trouve cette même sensiblité chez l'électorat du Front de Gauche ou encore l'électorat écologiste. Le Parti socialiste, lui, est coupé en deux, et c'est assez inédit dans l'histoire du pays. Par exemple, l'électorat de droite se mobilise derrière son gouvernement.

>>> A lire aussi : Gouvernement, syndicats et même opposition : qui ne serait pas perdant à un Euro 2016 gâché par le conflit social (et donc croyez-vous qu’il le sera) ?

Cette relative stabilité pourrait-elle montrer que les Français font preuve de résilience lorsqu'il s'agit de défendre leur modèle social ?

Tout à fait. D'ailleurs, les candidats de droite ont évolué sur la tonalité de leur discours, initialement très libéral. Au début de leur mouvement de contestation, leur diagnostic consistait à dire que le mouvement ne trouvait sa cause que dans la trahison de François Hollande par rapport à ses promesses de campagne. Ce discours a sensiblement changé, puisqu'ils disent aussi que c'est la volonté de certains syndicats, comme la CGT, et des salariés attachés à leur modèle social. Cela préfigure des tensions importantes dans le cas où la droite serait élue en 2017.

Toute une partie du monde du travail regarde donc d'un œil inquiet les réformes de ce type, lorsque cela touche au modèle social. C'est une chose d'adhérer de manière résignée à l'idée qu'il faut donner des marges de manoeuvres aux entreprises, mais c'en est une autre de dire qu'il faut simplifier les conditions de licenciement pour qu'il y ait une plus grande fluidité dans le marché du travail. 

 

Par rapport à la précédente enquête, on voit que la baisse de 2 points (61% à 59%) correspond en réalité à une évolution de l'opinion chez les seniors. Comment peut-on l'expliquer ? Les candidats à la primaire de la droite doivent-ils prendre cette variation en compte, alors que cet électorat, s'il est de droite, est le plus à même de se déplacer pour la primaire de la droite ?

Cette variation n'est peut-être pas suffisamment importante pour le dire. Mais je pense que les seniors ont un attachement particulier à la stabilité. Quand le mouvement s'inscrit dans la durée, qu'il y a des troubles persistants, cet électorat décroche. 

Et l'on peut être d'autant plus sévère vis-à-vis du mouvement qu'on n'est plus salarié. En parallèle, une tension forte habite les personnes qui pestent parce que les transports en commun sont bondés, mais qui en même temps voient d'un œil inquiet cette loi. Ils se disent donc que cette mobilisation n'est pas plus mal.

Les femmes sont 65% à trouver le mouvement de contestation justifié, alors que les hommes ne sont que 52%. Comment expliquer cet écart ?

Cela s'explique par le sentiment de menace qui peut être contenu dans cette loi, et avec des salariées qui en général ont des statuts plus précaires que leurs homologues masculins. Elle se disent que si le droit du travail n'est plus protecteurs, elles sont plus exposées.

Depuis 1996, comment l'opinion a-t-elle évolué face aux mouvements de contestations contre des projets de réforme ?

On le voit dans le graphique : il n'y a pas d'évolution linéaire. Tout dépend du sujet, et des publics visés lorsqu'il y a des réformes.

Les agriculteurs qui manifestent même violemment, parce qu'ils sont à deux doigts de mettre la clef sous la porte alors qu'ils ne comptent pas leurs heures, reçoivent un soutien massif de la part de la population. Alors que défendre un régime spécial que les Français ne perçoivent pas comme justifié n'est pas soutenu 

L'électorat de droite est tiraillé entre son aversion face aux méthodes de la CGT, et un président socialiste au moins autant honni. 

Quant à l'électorat FN, il se trouve massivement dans un camp : celui du soutien au mouvement. Et il est par ailleurs intéressant de voir le jeu d'équilibre chez les cadres du FN, avec une personnalité comme Florian Philippot qui est fermement opposé à la loi, et une autre comme Marion Maréchal Le Pen, plus sensible aux entreprises et avec une tradition beaucoup plus antisyndicale. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 10/06/2016 - 18:11
C'est normal que les salariés soutiennent ce mouvement.
Sous ses airs de rien, cette loi est peut être celle qui remet le plus en cause le pauvre acquis des employés et des ouvriers du secteur privé, et en particulier ceux des petites entreprises. A travers le critère de licenciement économique qui passe de quatre trimestre à un seul de baisse comparative de chiffre d'affaire, ce qui facilitera dans les faits grandement ces ajustements. Même si j'approuve en fait de pouvoir licencier facilement, je trouve normal que les salariés manifestent fortement leurs désaccords et se battent. Autre point, ou la je ne suis plus du tout d'accord, c'est la possibilité de faire baisser le taux des heures supplémentaires dans le cadre d'un accord moins disant au niveau de l'entreprise. C'est juste punitif, et si vous voulez casser l'envie de travailler, je vous conseille de continuer dans cette voie débile. Alors que les mêmes (les LR qui soutiennent cette loi) avaient pondu les heures sup défiscalisés...
Sans compter sur l'extension du forfait jour, unique en Europe. Même si la, il résultera d'un accord individuel ou ceux qui le voudront pourront essayer de résister.
attila
- 10/06/2016 - 15:08
Fourquet
pour qui travailles-tu ???
attila
- 10/06/2016 - 15:07
mais où vont-ils chercher
toutes ces statistiques à la con !!! je n'ai pas été sollicité !! encore de la pipe !!!