En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 56 min 10 sec
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 1 heure 22 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 2 heures 49 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 5 heures 30 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 6 heures 46 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 7 heures 26 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 21 heures 53 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 1 heure 5 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 2 heures 34 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 5 heures 45 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 7 heures 41 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 1 jour 4 heures
© Mike Blake / Reuters
© Mike Blake / Reuters
On aura tout vu...

François Hollande, supporter en chef des Bleus... mais peut-il sérieusement croire que les Français se transforment tous en pom-pom girls amnésiques ?

Publié le 06 juin 2016
Invité dimanche soir sur France Inter, François Hollande a évoqué ses souvenirs d'adolescent et sa passion pour le football...occultant complètement d'évoquer la situation de crise sociale, politique et économique dans laquelle se trouve actuellement la France.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Invité dimanche soir sur France Inter, François Hollande a évoqué ses souvenirs d'adolescent et sa passion pour le football...occultant complètement d'évoquer la situation de crise sociale, politique et économique dans laquelle se trouve actuellement la France.

François Hollande s'est fendu d'un passage à la radio pour parler de l'Euro 2016. Dans son cas, l'exercice était moins agréable qu'il ne pouvait l'espérer, puisqu'il a dû confesser qu'il maîtrisait très peu la situation du pays qu'il préside! entre risque terroriste et mouvements sociaux, la France donne la pire image d'elle-même dans la compétition mondiale. Raison de plus pour miser sur un sauvetage par le sport !

 

Le sport, cet opium du peuple

Face au naufrage en cours, François Hollande ne peut plus guère compter que sur les grandes messes sportives pour tenir.

De ce point de vue, l'Euro 2016 devient le (mauvais) prétexte pour cacher toutes les poussières sous le tapis. Qu'un président de la République, aidé de son Premier ministre et de sa première ministre d'Etat, soit en position de supplier quelques fédérations syndicales contestataires de bien vouloir arrêter le conflit dans lequel elles se sont lancées depuis plusieurs semaines en dit long sur le désarroi du pouvoir et sur l'importance stratégique que François Hollande accorde à l'événement sportif.

Pour le président, la grande messe de 2016 doit apporter plusieurs bénéfices. Un bénéfice inattendu d'abord, identique à "l'unité nationale" après le 7 janvier 2015: il faut mettre de côté tous les désaccords et se rassembler derrière le leader maximo pour assurer l'événement. Aucun des problèmes du pays n'est réglé, mais il ne faut plus s'en occuper.

Surtout, pendant que le peuple regarde des matchs de football, il ne s'occupe plus de politique, de contestation ou de revendication. Du pain et des jeux! Et pour peu que l'équipe de France remporte des succès, rien n'exclut que la popularité du président en profite.

Voilà ce que Marx appelait l'opium du peuple.

 

Le football comme métaphore

François Hollande, dont le quinquennat s'achève dans une immense opération de communication dont la vacuité est totale, a bien compris l'intérêt de l'opium en situation de crise. Les ondes de France Inter lui ont donc permis de "faire peuple" en mettant la culture footballistique au service de ses intérêts.

Habitué aux figures rhétoriques, Hollande n'a pas hésité à filer la métaphore en comparant son mandat à un match de football.

"J'ai le poste qui est le plus important, celui permet à toute l'équipe, en l'occurrence la France, d'être en situation de réussir."

Quel bonheur, de pouvoir exprimer une proximité avec le bon peuple des fans de football en donnant l'illusion d'une identité entre le spectacle qui se jouera dans quelques jours et la comédie du pouvoir ! François Hollande a d'ailleurs eu ces mots remarquables: "Il y a dans le sport une théâtralisation : jusqu'au coup de sifflet final on ne sait pas ce qui va se produire". La théâtralisation: le mot est prononcé.

 

Tourner la page des "sans dents"

Politiquement, François Hollande devrait retirer un autre bénéfice induit de l'opération Euro 2016. En confessant qu'il aime le football et qu'il aurait voulu devenir footballeur, il joue un rôle habile où beaucoup pourraient le représenter en enfant des quartiers amoureux du ballon rond. L'occasion était trop belle pour ne pas être saisie: après un quinquennat où les Français ont beaucoup reproché au "président normal" d'être coupé de leur réalité, après un quinquennat marqué par l'expression "sans dents" sous laquelle François Hollande désignerait, dans l'intimité, nos concitoyens les moins fortunés, la sérénade du footballeur raté devenu président de la République est une grosse ficelle dont il ne faut surtout pas se priver.

C'est aussi à cela que sert le sport : faire vivre l'illusion qu'un président de la République partage les mêmes passions, la même culture, et la même vie que n'importe quel Français passionné de ballon rond. Là encore, la virginité se reconstitue à bon compte.

 

1 an de campagne pour garder son mandat

Alors que Nicolas Sarkozy avait entamé tardivement sa campagne électorale, jusqu'à perdre d'une courte tête face à son adversaire, François Hollande a la sagesse de la commencer très tôt et de se mettre en position de la gagner. Pour y parvenir, il applique avec constance les grands principes chiraquiens qui ont fait leur preuve.

Premièrement, il faut se camper dans la peau de l'homme "sympa". L'exercice de ce soir en constituait un épisode et une illustration. Pour plaire, il suffit de faire des sourires et de faire des petites blagues.

Deuxièmement, il faut faire des cadeaux et des promesses aux électeurs, au besoin en mordant la ligne jaune. Par exemple, les chiffres du chômage tombent bien. Personne ne vérifie dans le détail la façon dont ils sont bâtis: tout le monde a envie d'y croire. Ajoutez-y les cadeaux à différents groupes d'électeurs (les enseignants, au hasard) et la cote de popularité a une chance objective de progresser.

Troisièmement, il faut communiquer à tout va en jouant sur la bonne volonté, et parier sur la chance. Les résultats économiques qui reviennent partiellement appuient ce raisonnement.

 

Hollande va-t-il renoncer à réformer?

Il existe toutefois, encore et toujours, une différence entre Hollande et Chirac. Le dernier avait bien compris que la réforme était une source inutile d'embarras. L'affaire du CPE le lui avait prouvé. Hollande fait encore mine d'agir. Mais, en bon chiraquien, il devrait y renoncer, peut-être à sa manière. Au lieu de retirer son projet de loi sur le travail, il pourrait choisir de le vider complètement de son contenu, non sans avoir épuisé son Premier ministre à la tâche.

Les semaines à venir nous le diront, et confirmeront la probabilité d'une réélection à l'usure de François Hollande en 2017, non parce qu'il aura été le meilleur, mais parce qu'il sera le moins pire candidat de gauche.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 06/06/2016 - 19:51
Lamentable !!!
Quelle horreur, d'imaginer que la seule chose qui puisse réconcilier les Français se limite à la "beauferie" du foot....Bravo à Normal 1er et au beauf de Cabu de nous entraîner dans cette fange......Quand on n'est pas capable de sortir d'une situation par le haut, on en sort par le pied.
jmpbea
- 06/06/2016 - 19:38
Cet homme n'est plus conscient du réel...
Sa présence dévalorise l'équipe...en effet, il réussit à recueillir autour de lui 11% du public de son match, ses équipiers quittent le terrain dès que possible, les arbitres internationaux le sifflent en permanence pour des fautes évidentes dignes de la troisième division ét encore on pourrait parler de l'école communale...quel exemple!
raslacoiffe
- 06/06/2016 - 16:58
De la com encore et toujours!!!
Ras le bol des commentaires à tout va et sur tout de ce président roi fainéant. Il veut paraître sympa et proche du peuple alors qu'il méprise profondément les gens. Comment les médias peuvent-ils se respecter et respecter leur public en lui passant en permanence la brosse à reluire. Le telling story de Hollande il y en a marre.