En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

07.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 6 heures 10 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 8 heures 1 min
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 11 heures 44 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 12 heures 39 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 16 heures 16 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 16 heures 57 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 19 heures 2 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 7 heures 24 sec
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 11 heures 3 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 12 heures 20 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 13 heures 16 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 17 heures 25 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 18 heures 44 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 1 jour 5 heures
© Mike Blake / Reuters
© Mike Blake / Reuters
On aura tout vu...

François Hollande, supporter en chef des Bleus... mais peut-il sérieusement croire que les Français se transforment tous en pom-pom girls amnésiques ?

Publié le 06 juin 2016
Invité dimanche soir sur France Inter, François Hollande a évoqué ses souvenirs d'adolescent et sa passion pour le football...occultant complètement d'évoquer la situation de crise sociale, politique et économique dans laquelle se trouve actuellement la France.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Invité dimanche soir sur France Inter, François Hollande a évoqué ses souvenirs d'adolescent et sa passion pour le football...occultant complètement d'évoquer la situation de crise sociale, politique et économique dans laquelle se trouve actuellement la France.

François Hollande s'est fendu d'un passage à la radio pour parler de l'Euro 2016. Dans son cas, l'exercice était moins agréable qu'il ne pouvait l'espérer, puisqu'il a dû confesser qu'il maîtrisait très peu la situation du pays qu'il préside! entre risque terroriste et mouvements sociaux, la France donne la pire image d'elle-même dans la compétition mondiale. Raison de plus pour miser sur un sauvetage par le sport !

 

Le sport, cet opium du peuple

Face au naufrage en cours, François Hollande ne peut plus guère compter que sur les grandes messes sportives pour tenir.

De ce point de vue, l'Euro 2016 devient le (mauvais) prétexte pour cacher toutes les poussières sous le tapis. Qu'un président de la République, aidé de son Premier ministre et de sa première ministre d'Etat, soit en position de supplier quelques fédérations syndicales contestataires de bien vouloir arrêter le conflit dans lequel elles se sont lancées depuis plusieurs semaines en dit long sur le désarroi du pouvoir et sur l'importance stratégique que François Hollande accorde à l'événement sportif.

Pour le président, la grande messe de 2016 doit apporter plusieurs bénéfices. Un bénéfice inattendu d'abord, identique à "l'unité nationale" après le 7 janvier 2015: il faut mettre de côté tous les désaccords et se rassembler derrière le leader maximo pour assurer l'événement. Aucun des problèmes du pays n'est réglé, mais il ne faut plus s'en occuper.

Surtout, pendant que le peuple regarde des matchs de football, il ne s'occupe plus de politique, de contestation ou de revendication. Du pain et des jeux! Et pour peu que l'équipe de France remporte des succès, rien n'exclut que la popularité du président en profite.

Voilà ce que Marx appelait l'opium du peuple.

 

Le football comme métaphore

François Hollande, dont le quinquennat s'achève dans une immense opération de communication dont la vacuité est totale, a bien compris l'intérêt de l'opium en situation de crise. Les ondes de France Inter lui ont donc permis de "faire peuple" en mettant la culture footballistique au service de ses intérêts.

Habitué aux figures rhétoriques, Hollande n'a pas hésité à filer la métaphore en comparant son mandat à un match de football.

"J'ai le poste qui est le plus important, celui permet à toute l'équipe, en l'occurrence la France, d'être en situation de réussir."

Quel bonheur, de pouvoir exprimer une proximité avec le bon peuple des fans de football en donnant l'illusion d'une identité entre le spectacle qui se jouera dans quelques jours et la comédie du pouvoir ! François Hollande a d'ailleurs eu ces mots remarquables: "Il y a dans le sport une théâtralisation : jusqu'au coup de sifflet final on ne sait pas ce qui va se produire". La théâtralisation: le mot est prononcé.

 

Tourner la page des "sans dents"

Politiquement, François Hollande devrait retirer un autre bénéfice induit de l'opération Euro 2016. En confessant qu'il aime le football et qu'il aurait voulu devenir footballeur, il joue un rôle habile où beaucoup pourraient le représenter en enfant des quartiers amoureux du ballon rond. L'occasion était trop belle pour ne pas être saisie: après un quinquennat où les Français ont beaucoup reproché au "président normal" d'être coupé de leur réalité, après un quinquennat marqué par l'expression "sans dents" sous laquelle François Hollande désignerait, dans l'intimité, nos concitoyens les moins fortunés, la sérénade du footballeur raté devenu président de la République est une grosse ficelle dont il ne faut surtout pas se priver.

C'est aussi à cela que sert le sport : faire vivre l'illusion qu'un président de la République partage les mêmes passions, la même culture, et la même vie que n'importe quel Français passionné de ballon rond. Là encore, la virginité se reconstitue à bon compte.

 

1 an de campagne pour garder son mandat

Alors que Nicolas Sarkozy avait entamé tardivement sa campagne électorale, jusqu'à perdre d'une courte tête face à son adversaire, François Hollande a la sagesse de la commencer très tôt et de se mettre en position de la gagner. Pour y parvenir, il applique avec constance les grands principes chiraquiens qui ont fait leur preuve.

Premièrement, il faut se camper dans la peau de l'homme "sympa". L'exercice de ce soir en constituait un épisode et une illustration. Pour plaire, il suffit de faire des sourires et de faire des petites blagues.

Deuxièmement, il faut faire des cadeaux et des promesses aux électeurs, au besoin en mordant la ligne jaune. Par exemple, les chiffres du chômage tombent bien. Personne ne vérifie dans le détail la façon dont ils sont bâtis: tout le monde a envie d'y croire. Ajoutez-y les cadeaux à différents groupes d'électeurs (les enseignants, au hasard) et la cote de popularité a une chance objective de progresser.

Troisièmement, il faut communiquer à tout va en jouant sur la bonne volonté, et parier sur la chance. Les résultats économiques qui reviennent partiellement appuient ce raisonnement.

 

Hollande va-t-il renoncer à réformer?

Il existe toutefois, encore et toujours, une différence entre Hollande et Chirac. Le dernier avait bien compris que la réforme était une source inutile d'embarras. L'affaire du CPE le lui avait prouvé. Hollande fait encore mine d'agir. Mais, en bon chiraquien, il devrait y renoncer, peut-être à sa manière. Au lieu de retirer son projet de loi sur le travail, il pourrait choisir de le vider complètement de son contenu, non sans avoir épuisé son Premier ministre à la tâche.

Les semaines à venir nous le diront, et confirmeront la probabilité d'une réélection à l'usure de François Hollande en 2017, non parce qu'il aura été le meilleur, mais parce qu'il sera le moins pire candidat de gauche.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 06/06/2016 - 19:51
Lamentable !!!
Quelle horreur, d'imaginer que la seule chose qui puisse réconcilier les Français se limite à la "beauferie" du foot....Bravo à Normal 1er et au beauf de Cabu de nous entraîner dans cette fange......Quand on n'est pas capable de sortir d'une situation par le haut, on en sort par le pied.
jmpbea
- 06/06/2016 - 19:38
Cet homme n'est plus conscient du réel...
Sa présence dévalorise l'équipe...en effet, il réussit à recueillir autour de lui 11% du public de son match, ses équipiers quittent le terrain dès que possible, les arbitres internationaux le sifflent en permanence pour des fautes évidentes dignes de la troisième division ét encore on pourrait parler de l'école communale...quel exemple!
raslacoiffe
- 06/06/2016 - 16:58
De la com encore et toujours!!!
Ras le bol des commentaires à tout va et sur tout de ce président roi fainéant. Il veut paraître sympa et proche du peuple alors qu'il méprise profondément les gens. Comment les médias peuvent-ils se respecter et respecter leur public en lui passant en permanence la brosse à reluire. Le telling story de Hollande il y en a marre.