En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

ça vient d'être publié
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 1 heure 14 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 3 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 6 heures 6 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 8 heures 20 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 11 heures 58 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 2 heures 55 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 4 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 5 heures 58 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 6 heures 21 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 8 heures 39 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 11 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Coup d'essai

Bon report du FN vers la droite et recul généralisé du PS : les enseignements des élections législatives partielles du Bas-Rhin et des Alpes-Maritimes

Publié le 31 mai 2016
Le Parti socialiste et le parti des Républicains out tous deux conservé leurs sièges à l'Assemblée nationale suite à l'élection législative partielle dans le Bas-Rhin et les Alpes-Maritimes.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Parti socialiste et le parti des Républicains out tous deux conservé leurs sièges à l'Assemblée nationale suite à l'élection législative partielle dans le Bas-Rhin et les Alpes-Maritimes.

Atlantico : Quels enseignements peut-on tirer de cet entre-deux tours ?

Jérôme Fourquet : L'abstention a été extrêmement massive, entre 75 et 80%. Cela amène à relativiser très fortement les enseignements que l'on pourrait en tirer. Deuxième constat : ce scrutin a été très fortement marqué par les enjeux locaux et la notoriété de ceux qui se sont présenté. 

Première remarque, il y a un point partout puisque Christian Estrosi a bien transmis le flambeau à sa suppléante, Marine Brenier, et que le PS a bien conservé son siège avec la victoire d'Eric Elkouby dans le Bas-Rhin. 

On constate qu'au premier comme au deuxième tour, Marine Brenier a fait à quelques points près le score que faisait Christian Estrosi en 2012 (47% au premier tour et 64% au second). L'électorat de droite demeure donc très fidèle. 

En Alsace, le schéma est un peu différent. Cela fait donc 19 ans que le Parti socialiste est aux manettes dans cette circonscription, qui est très urbaine avec des quartiers de centre-ville, composé de "bobos", et d'autres quartiers populaires qui sont fidèles aux socialistes. S'il parvient à maintenir la circonscription dans le giron du Parti socialiste, Eric Elkouby a fait 8 points de moins que ce que faisait son mentor (62%).

Par rapport au premier tour, on a à peu près aussi une perte de 10 points pour le candidat PS : il y avait une équation personnelle forte pour son prédécesseur, et par rapport à 2012, le PS est sur le reculoir. C'est d'ailleurs également ce que l'on a pu voir dans le Sud où le candidat PS n'est arrivé qu'à la quatrième place, derrière la candidate LR, FN et même du FDG. 

Quelle a été l'attitude du Front national entre ces deux tours ?

Dans la circonscription alsacienne, notons que le Front national n'est pas arrivé au second tour, ce qui s'explique par la nature urbaine de la circonscription. Mais le candidat de droite a pu bénéficier du report de l'électorat du FN, phénomène que l'on avait déjà observé aux régionales de 2015 où dans des duels où le FN n'était pas présent, il se reportait de manière importante vers la droite.

A Nice, face à la droite, le FN prend environ 5 points d'un tour à l'autre, ce qui montre une capacité au second tour qui n'est pas colossale.

Une nouvelle fois, le poids de l'ancrage local est démontré dans ce type de scrutin, mais c'est aussi démontré par le cursus politique et le pedigree de ceux qui ont gagné. Marine Brenier était déjà en "orbite", et avait une capacité à mobiliser ses alliés puisqu'elle y exerçait déjà des fonctions non négligeables.

C'est également ce que l'on observe dans le Bas-Rhin. Et c'est aussi ce qui permet à des grosses machines électorales comme le PS et LR de faire passer des candidats dans des scrutins qui peuvent être abstentionnistes. Une importante capacité de résistance des partis de gouvernement face à l'offensive FN, qui ne parvient que dans un seul de ces deux cas au second tour. Mais aussi pour les autres candidats qui se réclament d'un renouvellement de la classe politique locale. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 31/05/2016 - 17:07
L'intelligence de la droite serait
Que les LR et Menard s'allie, MLP- Philipippot refusant toute alliance avec les LR de droite. Menard serait donc trop à droite pour un parti qui s'est perdu dans le socialisme grâce à Phiippot. Le FN sera bien obligé de trouver des alliés s'il veut gouverner. Àlors ou va t il les trouver chez Melanchon ou chez les LR ? Peut être préfère t il rester dans l'opposition, c'est plus facile de critiquer que de gouverner ?
vangog
- 31/05/2016 - 10:44
A Nice, Le Front National prend 5% entre les 2 tours
C'est bien! La règle, c'était plutôt deux à trois pour cent d'augmentation, ce qui signifie que l'enfumage LR-PS est en train de s'estomper. A noter que les paroles d'électeurs les plus entendues durant cette campagne sont: "on aimerait bien voter pour vous, les FN, car on sait que vous avez raison, mais si la circonscription passait au FN, on perdrait toutes les aides et subventions prodiguées par Métropole, conseil Departemental, Région etc...qui sont tous aux mains de la clique Estrosi...un début d'explication à l'incapacité des Français à changer de politique? j'ai écrit "clique", je n'ai pas écrit "mafia"...