En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

06.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

07.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi cette étude qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 50 sec
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore ?

il y a 28 min 18 sec
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 14 heures 54 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 16 heures 23 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 17 heures 42 min
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 18 heures 37 min
light > Science
découverte scientifique
Des ingénieurs du MIT ont mis au point le matériau le plus noir de tous
il y a 20 heures 10 min
pépites > Terrorisme
Retour de tous les djihadistes en France ?
Des familles françaises de djihadistes portent plainte contre Jean-Yves Le Drian
il y a 21 heures 25 min
décryptage > Politique
analyse des résultats de votes des Régionales

Les deux France, celle qui taxe et celle qui paye

il y a 22 heures 44 min
décryptage > France
La fête hélas est finie

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

il y a 23 heures 20 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre !

il y a 20 min 29 sec
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 40 min 58 sec
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 15 heures 45 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 17 heures 8 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"LECTURES D'ETE": "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu

il y a 19 heures 16 min
décryptage > Science
nouvelle exoplanète k2-18B

Pourquoi la super-terre découverte par les astronomes est moins intéressante en soi que les méthodes qui ont permis de la repérer

il y a 20 heures 37 min
pépite vidéo > Justice
justice a été rendue
Condamné à 10 jours de prison pour cruauté envers un requin
il y a 22 heures 13 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La nouvelle Bataille d’Angleterre

il y a 23 heures 10 min
décryptage > Europe
La hausse de l’énergie ne s’arrête-t-elle donc jamais ?

Taxe carbone européenne : la fausse bonne idée

il y a 23 heures 29 min
© Artsper - Miguel Chevalier
© Artsper - Miguel Chevalier
Les entrepreneurs parlent aux Français

"Tout va très bien Madame la marquise". Politique ne rime pas avec numérique !

Publié le 30 mai 2016
L’ubérisation des esprits, c’est-à-dire la prise de pouvoir des consommateurs de la plupart des champs de l’activité humaine via des disruptions technologiques, est désormais massive et irréversible. Elle englobe toutes les réalités.
Didier Long, 50 ans, est président d’Euclyd et essayiste. Ancien consultant McKinsey, ancien moine bénédictin, théologien devenu juif, il fait partie de l’Observatoire de l’Ubérisation.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Long
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Long, 50 ans, est président d’Euclyd et essayiste. Ancien consultant McKinsey, ancien moine bénédictin, théologien devenu juif, il fait partie de l’Observatoire de l’Ubérisation.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’ubérisation des esprits, c’est-à-dire la prise de pouvoir des consommateurs de la plupart des champs de l’activité humaine via des disruptions technologiques, est désormais massive et irréversible. Elle englobe toutes les réalités.

A la veille de la Révolution Louis XVI demanda au duc de La Rochefoucauld : « C'est une révolte ? - Non, sire, répondit le duc, c'est une grande révolution ».

Pour toute personne un peu attentive à ce qui se passe autour d’elle, la consommation quotidienne par chacun d’entre nous de Google, Amazon, Facebook, Linkedin, Apple, Wikipedia, Airbnb, Uber… est un phénomène de masse. L’ubérisation des esprits, c’est-à-dire la prise de pouvoir des consommateurs de la plupart des champs de l’activité humaine via des disruptions technologiques, est désormais massive et irréversible.

Elle englobe toutes les réalités. Du commerce : les market places sont arrivées comme des ailes de papillon bouleversant des secteurs entiers, qu’on pense au livre ou au jouet et maintenant le  BtoB et le fresh… ; des relations sociales : Facebook ; de la santé : via le deep learning Google devient un acteur du système de santé ;  de la logistique globale : Amazon Flex ubérise le fameux last mile qui faisait une partie la valeur ajoutée de la distribution : vous portiez jusque-là vous-même vos packs d’eau couteux à transporter pour une marge faible…, des transports : Uber et les taxis ;  de la religion : Facebook né en 1995 (en même temps que les émeutes en banlieue !) a permis l’accélération des réseaux religieux en ligne dont les salafistes mais aussi les évangéliques (1/2 milliard de personnes dans le monde), de la monnaie avec le bitcoin qui uberise la monnaie en la rendant aux citoyens du monde, du renseignement avec Palantir, de l’encyclopédie avec Wikipédia…

Et ce qui frappe, en même temps que cette révolution massive touche tous les secteurs de nos vies, c’est l’incapacité des Etats, dont la France et des grandes organisations et entreprises à simplement l’anticiper. A y accorder l’importance qu’un objet de rebond économique aussi important devrait requérir.

Des dirigeants des très grandes entreprises, aux banquiers en passant par nos dirigeants politiques, tous entonnent l’antienne du « Tout va très bien Madame la marquise » … Les candidats à l’élection présidentielle reprennent le mantra du plein emploi ou de la courbe c’est selon… en même temps que nous savons désormais que l’homme va inéluctablement partager son activité avec la machine. Comment anticiper le nouveau sens donné au travail qui a peu changé depuis l’émergence du capitalisme médiéval et des « nouvelles technologies » de l’époque avec cette nouvelle donne? Le sens de l’activité, de la création de valeur pour la société ? La place de l’homme dans la cité ? L’intégration sociale par le travail ? Faudra-t-il créer un revenu universel et ainsi déporter la valeur perçue vers des valeurs de l’esprit : l’étude, la recherche, les arts, le care ? Après tout le Grand Homme gréco-romain n’était pas un capitaliste mais un évergète, l’homme libre justement ne travaillait pas comme un esclave, il vaquait à l’otium qui s’oppose au negocium… Laurent de Médicis à Florence à la Renaissance était qualifié de Magnifique (généreux) car il finançait les arts et les lettres et les sciences. L’histoire nous rappelle que ce sont les croyances en réseaux qui la dirigent hier comme aujourd’hui.

On continue donc de chanter le même air au moment où l’orchestre a changé de partition. On parle de démocratie et d’Etat quand les partis politiques et les syndicats représentent une très faible part de la population française et que pour la plupart, en dehors d’une élection tous les 5 ans, ce système est devenu, via l’impôt… le meilleur moyen pour se désintéresser de l’intérêt général et ne pas se préoccuper du malheur de son voisin.  Comment rétablir de la démocratie participative en dehors des débats, de forums, de votations en ligne qui l’ubérisent justement ?

Mille autres questions naissent : que sera la santé de demain avec le deep learning de Google (qui accèderait aux données de santé de 1,6 million de patients londoniens via DeepMind, sa filiale spécialisée dans l’intelligence artificielle et le machine learning) ? Qui sera au centre ? Le patient, le médecin ? Le dossier médical ? Google devenu le champion de transhumanisme ?  Que deviendront les systèmes d’assurance nés au Moyen-Age pour mutualiser les risques des armateurs vénitiens quand le peer to peer permet désormais de créer des compagnies d’assurance en s’appuyant uniquement sur la bonne volonté partagée (voir Heyguevara.com) ? Cette mutualisation des risques en pair à pair, d’où les fraternelles… n’est-elle d’ailleurs pas l’origine des sociétés de secours mutuel qui ont donné les Mutuelles auxquelles les français sont si farouchement attachés ? Que signifie la « politique de la ville » à l’heure des smartcities, alors que ses immenses quantités de données en open-data sont autant d’opportunités de nouveaux services qui reconfigureront le commerce et son aménagement, les déplacements et jusqu’à l’urbanisme ? ... que vont devenir toutes ces réalités que les Etats Nations prétendent organiser sinon contrôler depuis la Renaissance dans la Mutation digitale ?

A ces questions la plupart des dirigeants sont muets et jugent urgent d’attendre. Au lieu d’anticiper ce qui est largement prévisible comme dans le cas Uber, on préfère laisser les chauffeurs de VTC se battre avec les taxis sur des barricades puis étouffer l’affaire en créant une commission jusqu’à la prochaine élection, promettre le plein emploi, l’inversion de la courbe… avant la révolte ou la révolution ?…

Méfions-nous, le bashing des élites fait aussi partie de la contre-culture qu’a engendré Internet. Les djihadistes et la « fachosphère » sont d’accord sur un même constat complotiste : « On nous cache tout ! »… pour des solutions différentes. La politique de la France ne se fera pas plus à la Corbeille de la bourse  que sur Youtube, Facebook ou au café du commerce. Soyons lucides : la Révolution digitale ne fait pas partie du marketing de nos hommes politiques. Ils ne veulent pas se risquer à des promesses angoissantes. Mais surtout ils considèrent que ce sujet est une mode, une forme évoluée et technologique de « jeunisme », qui ne parle et ne concerne que les jeunes. Alors pourquoi s’occuper des jeunes puisqu’ils ne votent pas ?

N’est-il pas l’heure pour nous tous, dirigeants et les citoyens de bonne volonté de nous réapproprier ce débat trop important pour être laissé à quelques professionnels de la politique, aux dirigeants salariés et grands commis de l’Etat qui partagent d’abord les quartiers où ils sont nés, les crèches et les grandes écoles qu’ils ont fréquenté bien avant le service de l’Etat, l’esprit d’aventure face aux marchés, et simplement notre humanité commune ? N’est-il pas temps d’ubériser ce qui relève de l’intérêt général de l’humanité ?

Face à cet inéluctable, nous avons désormais le choix entre inventer une nouvelle société ou finir comme des personnages pathétiques du film Ridicule. Il s’agit donc non pas d’une jacquerie mais d’une révolution. Et face à ce nouvel âge de l’humanité, alors que la noosphère, ce film protecteur de la connaissance humaine qui enveloppe la planète, semble accélérer ses échanges et muter radicalement vers un horizon inconnu, nous devons désormais, tous ensemble trouver une nouvelle forme de spiritualité capitalisant sur le savoir, l’intelligence et les échanges et créant une valeur sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Une spiritualité qui sera fraternelle, sécurisera les oubliés des banlieues de la globalisation digitale… au risque de l’insurrection. C’est la raison pour laquelle l’Observatoire de l’Ubérisation a été créé et pourquoi son travail est tant attendu. Pour une vision nouvelle du monde, une vision inclusive, car il faut éviter de remplacer une fracture par une autre, une exclusion par une autre, un projet basé sur des valeurs capables de donner à nouveau aux Français l’envie d’y croire et d’y envisager leur place.

Si nous guidons et maîtrisons cette mutation, nous pourrons alors, en paraphrasant la citation de départ, dire d’un ton enjoué et serein : Une révolte ? Non, juste une grande révolution »

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

06.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

07.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 30/05/2016 - 22:59
Ah putain! Un observatoire de l'uberisation!
Beaucoup de bla-bla, beaucoup de délires pre-adolescents, peu de vision...décidément, le gauchisme (au sens large) aime faire financer par le con-tribuable ses machins inutiles et bruyants...