En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

06.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Justice
Témoignages
Affaire Epstein : un appel à témoins international a été lancé afin de retrouver d'éventuelles victimes
il y a 6 heures 26 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : arrestation de deux nouveaux suspects liés à l'ultra-droite
il y a 7 heures 23 min
pépites > Environnement
Tri des déchêts
La décharge géante chinoise de Xi'an atteint déjà ses limites avec 25 ans d'avance
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 14 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlantico Culture

"Le Mur des cons, le vrai pouvoir des juges" de Philippe Bilger : les dérives de la justice dénoncées dans un essai revigorant

il y a 10 heures 29 min
pépite vidéo > Terrorisme
Coopération internationale
La Turquie poursuit sa politique d'expulsions de djihadistes
il y a 12 heures 42 min
décryptage > Politique
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Education
Comme les chemises brunes…

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 15 heures 40 min
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 16 heures 21 min
pépites > Justice
Derniers mystères
Chokri Wakrim, témoin-clé dans l'affaire Benalla, pourrait livrer des informations sur un deuxième coffre-fort et souhaiterait être entendu par la justice
il y a 6 heures 55 min
pépite vidéo > Europe
Patience
Venise : les digues pour protéger la ville ne seront pas opérationnelles avant 2021
il y a 7 heures 49 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Éclatement des positions kurdes en Syrie : une aubaine pour l’État islamique ?
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

il y a 10 heures 21 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mars regarde la Terre et quand les stylos écrivent l’heure : c’est l’actualité des montres aux premières neiges
il y a 12 heures 21 min
pépites > Social
Montoir-de-Bretagne
Les Gilets jaunes ont bloqué brièvement une usine chimique classée Seveso en Loire-Atlantique
il y a 13 heures 29 min
décryptage > Sport
Euro 2020

France - Moldavie : Olivier Giroud se rapproche du record de buts de Michel Platini... ou pas

il y a 14 heures 46 min
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 16 heures 36 min
© Wikimédia
© Wikimédia
Une question de mesure

Geoffroy Didier : "Il est temps de responsabiliser davantage les syndicats et de trouver un financement public bien plus conforme à leur représentativité réelle"

Publié le 27 mai 2016
Candidat à la primaire de la droite, le vice-Président de la région Île-de-France estime que les financements publics des syndicats devraient être modifiés pour les obliger à s'adresser aux salariés.
Geoffroy Didier est député européen et secrétaire général délégué des Républicains. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Geoffroy Didier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Geoffroy Didier est député européen et secrétaire général délégué des Républicains. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Candidat à la primaire de la droite, le vice-Président de la région Île-de-France estime que les financements publics des syndicats devraient être modifiés pour les obliger à s'adresser aux salariés.

Atlantico : Vous proposez de mettre fin aux subventions publiques des syndicats. Pourquoi ?

Geoffroy Didier : Pouvoir appartenir à un syndicat professionnel constitue un droit essentiel de notre temps. Mais ce droit fait l’objet de nombreux abus auxquels personne à gauche comme à droite n’a eu jusqu’ici le courage de s’attaquer. Ce n’est pas un hasard si nous avons, après l’Estonie, le plus faible taux européen de syndicalisation - entre 7% et 8% de la population active. Il est temps de responsabiliser davantage les syndicats et de trouver un financement public bien plus conforme à leur représentativité réelle.

Sur les près de 4 milliards d'euros annuels dont ils disposent, comment accepter que les cotisations des membres n’en représentent que 3 à 4% ? Comment comprendre qu’ils reçoivent près de 200 millions d'euros de subventions publiques directes en plus de leurs moyens qui proviennent des employeurs ? Je propose de supprimer ces subventions publiques eu égard au coût déjà exorbitant de l'activité syndicale pour l'Etat comme pour les entreprises. Il est temps de briser le tabou de l'argent des syndicats en France.

>>>> A lire aussi : Terrorisme syndical : faudra-t-il se résoudre à dissoudre la CGT ?

Quelles sont les dérives de financement des syndicats que l'on a pu observer ?

Certains syndicats sont devenus des professionnels du statu quo. Ils pensent plus à leurs intérêts pécuniaires et corporatistes qu'à la défense réelle des salariés. Ce n’est pourtant pas une fatalité. Si en Allemagne et au Royaume-Uni, le taux de syndicalisation est beaucoup plus élevé que le nôtre (en 2012, quasiment 18% en Allemagne, et 26% au Royaume-Uni), c’est parce que leurs syndicats sont beaucoup plus réformistes et ouverts à la négociation. Et comme par hasard, les cotisations des adhérents de ces syndicats représentent en moyenne 80% de leur budget ! Moins on dispose de financements publics, plus on est obligé de faire preuve de responsabilité.

Il n’est par exemple pas sain pour l'économie française que l'on accepte que des délégués syndicaux consacrent 100% de leurs temps à leur activité syndicale aussi bien dans des entreprises que dans la fonction publique. Cette situation crée un divorce entre l'organisation syndicale elle-même et l'entreprise, comme elle provoque une colère légitime chez beaucoup de salariés non syndiqués. Je propose de diminuer de 50% les décharges horaires, c'est-à-dire le temps passé en tant que délégué syndical au sein de l'entreprise. Aujourd'hui, elles coûtent 1,6 milliard d’euros aux entreprises et 1,3 milliards au sein de la fonction publique !

De même, lorsqu’une entreprise est condamnée à l'initiative d'un syndicat de salariés, je souhaite que le montant des dommages-intérêts puisse profiter aux salariés et non au syndicat. Or aujourd'hui, certains syndicats se constituent des mannes financières sur le dos des salariés et des entreprises. Je propose que ces sommes aillent désormais dans un fonds destiné aux salariés pour des formations ou des primes, plutôt qu’aux organisations syndicales qui en profitent par exemple pour effectuer les travaux de leur nouveau siège social départemental...

Comment cela peut-il être une solution pour améliorer la représentativité des salariés par les syndicats ?

Moins les syndicats vivront sous perfusion, plus ils devront apprendre à faire preuve de conviction. Ce nouveau mode de financement les contraindra à devenir plus responsable. La CGT s'enferre aujourd’hui dans l’extrémisme et voudrait en plus pouvoir le faire avec l’argent de ceux qui travaillent. Ils doivent comprendre que dans une démocratie sociale digne de ce nom, la minorité ne peut pas impunément bloquer la majorité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

06.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Wortstein
- 27/05/2016 - 21:51
assez d'accord avec G Didier
Suppression des subventions et du droits à mettre les mains dans les caisses sociale grâce au paritarisme. Les syndicats uniquement payés par les cotisations et accords uniquement pour ceux qui appartiennent au syndicat engagé dans la négociation. Point barre.
Fran6
- 27/05/2016 - 19:15
@ l'enclume
donc, vous êtes d'accord avec les racketteurs et mafieux, touchons à rien alors que les deux premières réponses sont si claires et évidentes
Lafayette 68
- 27/05/2016 - 12:15
Argent public
Dans l'enseignement , décharges horaires pour les représentants syndicaux qui vont ensuite désorganiser le système éducatif avec des gréves dans l'établissement ...A mourir de rire ! L'employeur paye et organise donc lui même la déstabilisation et le bazar !