En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

03.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
SéculierEmmanuel Macron est régulièrement alerté par plusieurs de ses ministres - Marlène Schiappa, Jean-Michel Blanquer et Gérald Darmanin, en tête .
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 2 min 1 sec
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 40 min 38 sec
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 1 heure 22 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 2 heures 21 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Economie
Diversions budgétaires

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

il y a 2 heures 56 min
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 16 heures 56 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 17 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 18 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 39 min 34 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 56 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 1 heure 59 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 2 heures 22 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

il y a 3 heures 12 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 17 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 18 heures 35 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 20 heures 16 sec
Le rouge au front

Et revoilà le droit de vote des étrangers ! Le PS aime repasser les vieux plats...

Publié le 27 mai 2016
La mesure refait son apparition dans le projet du Parti socialiste pour 2017. Dans une version allégée car le parti de M. Hollande marche sur des œufs.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La mesure refait son apparition dans le projet du Parti socialiste pour 2017. Dans une version allégée car le parti de M. Hollande marche sur des œufs.

"Coucou, on est de gauche !". "Oui, on est vraiment de gauche !"."Venez à nous, petits enfants des quartiers sensibles !". Ce rappel s'imposait. Il fallait en effet que le Parti socialiste, soutien obligé d'un pouvoir hollandisé, vallsisé, macronisé, manifeste son attachement à ses fondamentaux. Et quoi de plus fondamental que le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Depuis très longtemps, depuis 1981 donc, cette mesure constitue pour la gauche un indispensable marqueur identitaire. François Mitterrand, maître dans l'art de brouiller les pistes, sortait régulièrement de sa poche ce projet. Puis, il l'y remettait aussitôt en gémissant – il le faisait très bien – que le pays n'était pas mûr pour cette belle et généreuse réforme. Résultat recherché et obtenu : le Front national progressait, ce qui affaiblissait la droite.

En 2012, le droit de vote des étrangers figurait dans le programme de François Hollande. Car en cette année-là, le candidat socialiste cultivait avec amour dans son jardin les roses rouges. Un homme qui détestait la finance et aimait les étrangers ne pouvait être que de gauche ! Il fut élu et s'empressa aussitôt d'oublier ces enfantillages. Des députés socialistes bêtes et méchants rappelèrent sa promesse au président de la République. "Quoi, quoi, comment ?", répondit Hollande qui avait débranché son appareil auditif. Il n'était quand même pas fou au point de se suicider...

Une autre élection approche, celle de 2017. Et par les temps difficiles qui courent, il convient de montrer qu'on est quand même un peu de gauche. Et pour cela, le meilleur marqueur c'est, bien sûr, le droit de vote des étrangers. Il figure donc dans un projet remis à Jean-Christophe Cambadélis. Oh, pas de quoi casser la baraque ! Un épais cache-sexe le recouvre. Mais il est quand même là, tout petit, un peu honteux, en tenue camouflée.

Le projet prévoit que seuls les étrangers "ayant un lien réel" avec la France pourront bénéficier de ce droit. Ils devront montrer patte blanche avec une carte de séjour en bonne et due forme. Et avec une carte de résident d'une durée de 10 ans. Seront donc exclus de cette faveur tous ceux dont "la pérennité du séjour en France n'est pas garantie".

Autant dire qu'on atteint ici le comble de l'hypocrisie et de la malhonnêteté. Qui pourra bien accéder à ce nirvana électoral ? Mais l'essentiel est que dans le projet figurent les mots magiques "droit de vote des étrangers". On s'avance en rasant les murs. On s'exhibe mais pas trop. On susurre. On murmure, mais on ne le crie pas sur les toits. On montre le haut mais pas le bas. Et c'est comme ça qu'on est de gauche...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 27/05/2016 - 19:52
à quoi se mesure le "lien réel avec la France"?
en socialie, c'est à la longueur du relevé des prestations de la caisse d'allocations familiales qu'on le juge...
Leucate
- 27/05/2016 - 18:21
@clint - maximes orwelliennes !
votre formule de "programme Cégétiste du FN" fait tout de suite penser aux slogans orweliens de l'Angleterre de Big Brother (1984):
"- La guerre, c'est la paix
- La liberté, c'est l'esclavage
- L'ignorance, c'est la force"
Le programme du FN, c'est de la vraie droite débarrassée de toute scorie marxiste, totalement a-marxiste, alors que ce qu'on appelle encore improprement la "droite" s'est couchée depuis longtemps devant les socialos-communistes, depuis 1981 en fait, où les dirigeants UMP et LR font le beau comme de gentils chien-chiens devant leurs maîtres à penser marxistes qui les grondent au moindre écart, à la moindre velléité de penser à droite.
C'est cette droite couchée que vous mettez en avant ? vous voulez un susucre ?
cloette
- 27/05/2016 - 17:00
@clint
Eh bien moi non , Tout sauf Hollande ! D'autant qu'il n'y a pas à s'inquiéter pour MLP , elle ferait comme tout le monde s'adapterait aux contraintes du pouvoir , de la démocratie, de l'économie , de l'Euro et l'Europe , ce serait un gv de centre droit finalement , en moins ennuyeux !