En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

03.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

04.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

05.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

07.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 12 heures 7 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 14 heures 10 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 15 heures 8 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 16 heures 51 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 18 heures 8 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 19 heures 7 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 19 heures 34 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 21 heures 8 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 1 jour 9 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 12 heures 54 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 14 heures 42 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 16 heures 29 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 17 heures 5 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 18 heures 52 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 19 heures 24 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 21 heures 31 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
© Reuters
Radioscopie

Loi Travail : qui sont ceux de la CGT à la manœuvre ?

Publié le 24 mai 2016
La CGT mène une campagne active contre la loi Travail. Si les mouvements de blocage se développent sous la bénédiction de Philippe Martinez, la confédération apparaît relativement en retrait par rapport à certains syndicats locaux très actifs. En voici un rapide passage en revue.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La CGT mène une campagne active contre la loi Travail. Si les mouvements de blocage se développent sous la bénédiction de Philippe Martinez, la confédération apparaît relativement en retrait par rapport à certains syndicats locaux très actifs. En voici un rapide passage en revue.

Les transports, mi-figue mi-raisin

Après les appels de Philippe Martinez à la grève reconductible, la CGT Transports s'est assez rapidement sentie pousser des ailes. Certains syndicats locaux ont fait preuve d'un véritable activisme, comme le syndicat de Geodis, filiale de la SNCF. La fédération des Transports est toutefois très divisée et son secrétaire, Jérôme Vérité, qui a annoncé qu'il n'y aurait aucun blocage de routes, n'appartient pas à l'aile la plus dure de la confédération.

Proche de Thierry Lepaon, Jérôme Vérité s'est d'ailleurs empressé de "dealer" un arrangement avec le gouvernement, dont la valeur est très relative, mais qui justifie une sortie de crise. Sur ce point, Manuel Valls peut donc être rassuré.

La chimie, une fédération plus explosive

La fédération de la chimie apparaît comme beaucoup plus soudée et organisée pour faire face à la grève. C'est d'ailleurs elle qui a efficacement pris le relais pour bloquer les raffineries et les dépôts d'essence. Conduite par Carlos Moreira, la fédération compte quelques ténors comme le délégué central de Michelin, Hervé Bancel, qui déclarait au dernier congrès de la confédération : "Pour nous, le retrait du projet de loi El Khomri est le meilleur moyen de renouer avec la victoire et que tous ceux qui luttent pour ce retrait sans compromission soient les bienvenus. Arrêtons de tergiverser, mettons-nous en ordre de bataille, retrouvons nos fondamentaux de lutte de classes et de masse et faisons reculer ce gouvernement et le patronat par la même occasion, en bloquant les profits. Dans chaque entreprise, ainsi que dans la fonction publique, et partout en France, le seul mot d'ordre doit être LA GRÈVE".

Il existe donc un vrai risque pour que cette fédération participe à un durcissement effectif du mouvement.

L'Union de Seine-Maritime

Les militants de la chimie peuvent trouver, en Seine-Maritime, où la raffinerie du Havre est bloquée depuis le début, d'importants soutiens. L'Union Départementale 76 est en effet tenue par les activistes lambertistes et par la gauche prolétarienne. C'est largement sur eux que Philippe Martinez s'est appuyé au congrès d'avril pour lancer un appel à la grève générale reconductible.

RATP et SNCF en embuscade

Dans la foulée des mouvements organisés dans le secteur pétrolier, les fédérations historiques de transports de voyageurs (RATP et SNCF) devraient retrouver une certaine ardeur. L'ambiance n'y est pourtant pas à la fête. Ces fédérations sont en effet en perte de vitesse dans chacune des entreprises où elles occupent une place historique. Elles paient très largement une usure et des pratiques très critiquables.

La relance des grèves leur donne l'occasion de mettre en avant des revendications statutaires et salariales. Toutefois, il s'agit d'une sorte d'infanterie de ligne sans véritable capacité d'innovation dans les luttes.

La tentation PSA pour la CGT

Il faudra suivre avec intérêt les actions qui seront menées chez Peugeot jeudi, à l'initiative de Lutte Ouvrière et de la Gauche Prolétarienne, très implantées dans l'entreprise. Souvenons-nous de ce qui était dit en 2013 sur la grève "historique" qui avait paralysé l'entreprise : "Dès 2007, les ouvriers avaient testé leurs forces ("Grève de classe à PSA Aulnay"), ils savaient qu’ils pouvaient compter sur 300-350 grévistes solides, des jeunes qui se connaissent, déterminés. Et puis une équipe de militants radicaux de terrain, dans l’usine, ça donne une capacité d’organisation et de mobilisation, c’est évident, ça donne des actions quotidiennes, ça donne des assemblées, ça donne une grève organisée méthodiquement et rigoureusement (et donc la confiance aux grévistes)".

Les fédérations incertaines

Certaines fédérations de la CGT pourraient par ailleurs basculer dans la grève du fait de leur affaiblissement ou de leurs tensions internes. C'est par exemple le cas du syndicat de la santé, où une majorité de militants a fait barrage à la réélection de l'ancienne secrétaire, accessoirement Mme Martinez à la ville. Et c'est peut-être le principal problème du gouvernement aujourd'hui. Il ne tient pas à un poids excessif de Philippe Martinez au sein de son organisation, mais plutôt à ses difficultés internes.

Rappelons que le rapport moral de Martinez a rassemblé moins de 60% des militants au dernier congrès. Ce score extraordinairement bas traduit une crise forte de l'organisation dont la conséquence est assez rapide : le syndicat est désormais "tenu" par ses fractions les plus dures.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
nobobo
- 25/05/2016 - 22:41
Désespérant
La France possède les derniers Staliniens (avec la Corée du Nord) mais ils ne sont qu ' une infime minorité. Ce qui est plus grave c' est la complaisance des médias envers la CGT. On entend rarement dénoncer une organisation nuisible et anachronique qui ne défend que des intérêts particuliers et freine la modernisation indispensable du modèle social de la France.
Anguerrand
- 24/05/2016 - 17:04
Meme physiquement Martinez fait tres communiste des annees
d'après guerre. Il semble qu'il en ait gardé toutes les idées. Il va faire perdre des milliards en paralysant la France et apres il demandera des hausses de salaire. Les salaires dans les raffineries sont très élevés et ne demandent que de la surveillance, travail pas trop usant. Ce qu'ils veulent, quitte à ruiner la France c'est garder la première place des syndicats devant la CFDT plus raisonnable qui n'en est pas loin, àlors ils trouvaient qu' immobiliser l'économie pouvait leur etre bénéfique. La France n'est pas leur probleme, les problèmes posés aux français n'est pas non plus un soucis du moment qu'ils restent premier.
vangog
- 24/05/2016 - 15:57
Les derniers syndicats Staliniens d'Europe!
Merci à la droite et à la gauche archaique d'avoir laissé pulluler cette vermine rouge, qui peut bloquer 100% d'un pays, tout en ne représentant que 6% des travailleurs...vivement le FN et la mise en place de syndicats patriotes!