En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 2 min 40 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 2 heures 17 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 2 heures 54 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 4 heures 32 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 5 heures 19 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 41 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 51 min 10 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 2 heures 10 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 2 heures 32 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 3 heures 28 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 6 heures 17 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 7 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 21 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 21 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Ça va être chaud

Euro 2016, Tour de France, plages, festivals, transports : la France a-t-elle les moyens de protéger ses touristes cet été ?

Publié le 27 mai 2016
Deux événements sportifs majeurs se tiennent en France cet été : l'Euro 2016 et le Tour de France. C'est notamment pour faciliter leur organisation et la mise en place d'une meilleure sécurité que l'état d'urgence a été prolongé d'encore deux mois. Ce ne seront cependant pas les seules difficultés d'ordre sécuritaire que rencontreront les policiers cet été.
Philippe Capon est Secrétaire Général de l'UNSA Police.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Capon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Capon est Secrétaire Général de l'UNSA Police.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux événements sportifs majeurs se tiennent en France cet été : l'Euro 2016 et le Tour de France. C'est notamment pour faciliter leur organisation et la mise en place d'une meilleure sécurité que l'état d'urgence a été prolongé d'encore deux mois. Ce ne seront cependant pas les seules difficultés d'ordre sécuritaire que rencontreront les policiers cet été.

Atlantico : Le 10 juin 2016 débutera l'Euro 2016, avec le match inaugural opposant la France à la Roumanie. A l'occasion de cet événement sportif majeur, mais également du non moins important Tour de France, l'état d'urgence a été prolongé de deux mois encore. Pourtant, le dispositif sécuritaire semblait loin d'être au point lors de la finale de la coupe de France qui s'est déroulée le 21 mai... Sommes-nous en mesure, aujourd'hui, d'assurer la sécurité de ces rendez-vous sportifs internationaux ?

Philippe Capon : Un certain nombre de mesures ont déjà été prises à la suite des attentats qui ont touché le Stade de France en novembre dernier. Cet attentat a joué comme une expérience en conditions réelles, et des enseignements ont pu en être tirés pour améliorer le dispositif. Sans oublier, bien évidemment, le contre-exemple de la finale de la Coupe de France de football, laquelle témoigne du fait qu'au Stade de France, le dispositif n'était pas encore au point. En un sens, il est préférable que les problèmes, liés vraisemblablement à des décisions irrationnelles, se soient manifestés avant l'Euro de football.

Depuis l'état d'urgence, les forces de l'ordre ont été très sollicitées pour assurer la sécurité du territoire et des personnes. Et cette sécurité a un coût humain important dans nos rangs : les congés des forces de l'ordre sont supprimés et les jours de repos réduits au minimum. Ces contraintes pèsent directement sur les policiers de terrain depuis des mois. 

Ce genre d'événement exceptionnel, dans un contexte normal, mobilise déjà beaucoup la police. Il existe des risques de débordements, de hooliganisme, d'actes de vandalisme en tous genre. A tout cela s'ajoute le risque terroriste, qui est évidemment encore plus délicat… Celui qui prend le risque de dire que la sécurité sera assurée à 100% ne peut pas être pris au sérieux même si les moyens y sont.

C'est en ce sens qu'il aurait peut-être fallu décaler le départ du Tour de France. Le calendrier actuel montre que les événements s'enchaînent sans discontinuer, et aussi sans nous laisser de répit.

Un véritable combat politique est en train de se dessiner autour du maintien ou non des fan-zones dans le cadre de l'Euro 2016. Quelles sont les éventuelles difficultés avec lesquelles il nous faudra composer pour assurer une sécurité maximale ?

Dans ces fan-zones, et de ce que nous en savons, les supporters pourront visionner les matchs en direct, mais aussi assister à des concerts ou à d'autres activités. De notre point de vue, c'est une fausse bonne idée, car elles ajoutent des lieux à sécuriser là où toutes ces personnes auraient regardé le match dans un bar ou un bistrot. On fait croire qu'en les confinant dans une zone délimitée il y aura moins de problèmes. Mais après les matchs, des populations alcoolisées pourraient déraper, avec un risque de bousculades accru. 

Et tout ceci s'applique pour l'Euro 2016, mais aussi pour le Tour de France, les festivals, les stations balnéaires… Dans certaines parties du pays, les gendarmes se retrouvent à devoir gérer des populations qui doublent ou triplent avec l'arrivée des vacanciers. La police et d'autres forces de l'ordre sont alors mobilisées.

Nous allons devoir faire appel au secteur privé pour sécuriser tous ces endroits. En créant des fan-zones, on crée de nouveaux objectifs à défendre.

Et je ne parle pas du fait qu'au-delà de l'Euro, il y a en plus le travail normal que nous devons accomplir. L'état d'urgence et les différentes tâches pour lesquelles les forces de polices et de gendarmerie sont supposées intervenir contribuent déjà à nous mobiliser lourdement. Le calendrier ne sera pas non plus pour nous aider. Certaines périodes cet été devraient être très difficiles à gérer. L'Euro ne sera pas terminé quand commencera le Tour de France, le 2 juillet. Tout juste après la fin de l'Euro, le 10 juillet, aura lieu le défilé du 14 juillet qui brasse toujours un nombre important de gens. La saison estivale commencera également à ce moment. Tout cela impliquera de vraies complifications en juillet, qui fera l'objet d'un fort engagement de la part des policiers et des gendarmes. 

Nous sommes en mesures de protéger les touristes et les vacanciers : nous n'avons simplement pas le choix. Néanmoins, les délais d'interventions seront nécessairement plus longs pour certains, car nous ne pouvons pas être partout. A cet égard, l'ensemble des ressources en termes d'hommes et de réservistes devraient être mobilisées. Mais il est primordial de parvenir à s'extirper de ce climat de mobilisations violentes et de mouvement sociaux qui occupent beaucoup les forces de l'ordre, nous empêchant de nous déployer complètement sur d'autres missions.

D'un point de vue concret, et sans en dévoiler trop, en quoi consiste le dispositif de sécurité prévu ? A quoi doivent s'attendre les Français et les autres spectateurs de tels événements ?

Ils doivent s'attendre à faire l'objet de plusieurs contrôles de sécurité, à se voir demander leurs papiers d'identité, et éventuellement à des files d'attente.

En outre, quelles sont les mesures de bon sens qu'il est possible de conseiller aux différents publics concernés ? Jusqu'où le succès d'une telle opération repose aussi sur l’initiative citoyenne ?

Les vidéos montrant des policiers se faisant attaquer pendant les manifestations contre la loi El Khomri montrent que certains civils réagissent et s'opposent à certains comportements. Je crois que c'est le genre d'attitude qui résume ce qu'il faut faire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 24/05/2016 - 23:10
La France gauchiste est prête à basculer...
Et ça, les islamistes le savent mieux que quiconque! Ils ont le même but que les fascistes gauchistes: dérégler l'économie, ébranler le pouvoir, faire chanter la Démocratie, pour t'éteindre leurs buts. Les fascistes rouges y réussissent depuis le conseil national de la résistance, ayant disséminé leurs petits Trotskystes manipulateurs et déstabilisateurs dans tous les secteurs stratégiques de l'état et de l'économie. Les UMPS n'ont rien vu venir! Par lâcheté et électoralisme, ils ont encouragé cette menace de chantage gauchiste. On y est! Les jihadistes profiteront certainement de la situation de déliquescence provoquée par la gauche, cet été, ou meme avant...une alliance objective entre fascisme gauchiste et islamisme pour le pouvoir de minorités anti-démocratiques.