En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 1 heure 26 min
pépites > Science
IHU Méditerranée Infection
Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique
il y a 2 heures 33 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Sibeth Ndiaye décide de remanier les membres de son cabinet ministériel
il y a 6 heures 38 min
pépites > Terrorisme
Espoir
Sophie Pétronin serait toujours en vie, selon le fils de l'otage française enlevée au Mali
il y a 7 heures 26 min
pépites > France
Printemps et confinement
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
il y a 9 heures 24 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 11 heures 45 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 13 heures 5 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 13 heures 42 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 14 heures 7 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 2 heures 4 min
pépites > Santé
Prise de guerre ?
Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France
il y a 6 heures 1 min
pépite vidéo > Europe
Courage des Britanniques
Le prince Charles adresse un message de solidarité aux Britanniques face à l’épreuve du coronavirus
il y a 7 heures 9 min
light > High-tech
Bonheur en famille
Confinement : grâce à Google et à la réalité augmentée, il est possible de recréer un véritable zoo à la maison
il y a 8 heures 44 min
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 10 heures 5 min
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 13 heures 26 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 13 heures 56 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 14 heures 24 min
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Bye bye cockneys

Espèce en danger ? Quand la BBC enquête sur la quasi disparition des Britanniques "de souche" dans certains quartiers de Londres

Publié le 17 mai 2016
Les vieux habitants du quartier assistent à la déperdition de leur culture, distincte de celle du reste de Londres.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les vieux habitants du quartier assistent à la déperdition de leur culture, distincte de celle du reste de Londres.

Les quartiers Est de Londres sont les plus pauvres de la ville.

Newham, qui fait office de banlieue occidentale dans l'immense ville londonienne, est d'abord célèbre aux yeux français pour ses hooligans, qui ont émaillé le football des années 70 et 80 d'une violence presque tribale. A Londres, on les appelle les cockneys. Le film Hooligan (2005), mais aussi quelques célébrités comme Adele, David Bowie et Michael Caine, ont popularisé leur accent très particulier.

Seulement, la BBC s'inquiète. En effet, si la dynamique actuelle garde son rythme, les cockneys ne seront bientôt plus la majorité dans leurs quartiers. Des chiffres plus précis sont donnés par le Daily Mail : les minorités ethniques et les Anglais d'origine africaine représenteraient aujourd'hui près de 73% de la population locale.

Multiculture concrète

A ce titre, Newham est bel et bien le quartier le plus multiculturel du Royame-Uni : on y parle au moins 147 langues différentes. Pour la vie communautaire, cela pose des défis assez précis : les cockneys affirment que leurs traditions, leurs rites et leurs coutumes sont en voie d'extinction.

On peut facilement supposer que de trop grandes disparités culturelles et religieuses contraignent l'existence d'une véritable vie de quartier. Le Daily Mail cite un certain nombre d'anciens qui déclarent que désormais, les habitants du quartier ne s'adressent plus la parole les uns aux autres. En cause : l'arrivée de plus de 70 000 migrants dans la zone en moins de 15 ans.

Phénomène de grande échelle

Bref, c'est l'esprit communautaire qui aurait disparu. Cette réalité semble être le lot d'un certain nombre de villes et de quartiers anglais. Les sondages estiment que deux tiers des Britanniques musulmans fréquentent uniquement d'autres musulmans. Une étude conduite à Bradford, dans le nord de l'Angleterre, a donné les résultats suivants : 85 % des Anglais d'immigration pakistanaise de troisième ou quatrième génération ont un parent né au Pakistan. Autrement dit, les mariages mixtes y sont quasiment inexistants. Quant à savoir qui des cockneys ou des immigrés refuse de fréquenter autrui, c'est le mystère de l'œuf et de la poule.

Ce type de coexistence n'est pas propre à l'Angleterre

Dans le quartier de Newham, il ne semble pas possible de vivre effectivement ensemble — les riverains habitent simplement les uns à côté des autres. Le même dilemme peut être constaté à Paris : récemment, le livre de Géraldine Smith, Entre bobos et barbus : ma rue Jean-Pierre Timbaud peignait la vie de cette rue du 11ème arrondissement. Là aussi, sous le vernis de la tolérance, des gens très différents habitent la même rue sans pour autant s'adresser la parole. Un phénomène que déplorent les gens du quartier.

Ces impressions spontanées pourraient sembler infondées si elles n'étaient pas corrélées par la recherche. Robert Putnam, politologue d'Harvard, a publié en 2007 une étude de très grande envergure dont le résultat était que, généralement, la solidarité civique est liée à l'homogénéité ethnique. Autrement dit, dans les communautés où la diversité ethnique est importante, les gens votent moins, participent moins aux associations, aux travaux d'intérêts généraux, donnent moins aux associations caritatives et aux projets municipaux.

Par conséquent, cela souligne bien que le tribalisme et l'entre-soi sont des tendances plus naturelles que la fraternisation. C'est la source des problèmes du district de Newham, en Angleterre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 17/05/2016 - 21:27
Pas besoin d'aller à Londres, c'est peut-être pire à Paris !
Il y a de plus en plus de quartiers où je passais sans problème il y a 5 / 10 ans et où maintenant je ne vais plus car je porte le délit de "sale gueule de gaulois infidèle". Il ne se passerait peut-être rien mais c'est vraiment pas "cool" ! A croire que tous les quartiers ne sont pas suffisamment "bigarrés" puisque l'objectif de Hidalgo et la gauche est de transformer Paris en ville de diversité.Mais il y a des bobos qui adorent ça.
Mario
- 17/05/2016 - 21:22
mais non tout va bien
mais non tout va bien
Olivier62
- 17/05/2016 - 10:26
Conséquence logique (et voulue)
Mais la communautarisation et la disparition programmée des "de souche" est la conséquence obligée de l'immigration de masse, que soutient depuis toujours la BBC et les médias du système. Quant à s'étonner que "deux tiers des Britanniques musulmans fréquentent uniquement d'autres musulmans.", c'est montrer son ignorance. Un musulman (s'il est cohérent avec sa foi en tout cas) ne fréquente JAMAIS un non-musulman, pour la simple et bonne raison que ce que lui demande le Coran, c'est de ne jamais s'en faire un ami et si possible de le tuer !
Il suffit de voir le sort des minorités chrétiennes au proche orient. Mais apparemment les chrétiens occidentaux veulent absolument connaître le même sort, puisqu'ils soutiennent avec enthousiasme la colonisation musulmane organisée par leurs politiciens...