En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 6 heures 38 min
pépites > Politique
Précarité
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon demande la suspension des loyers pour les particuliers
il y a 8 heures 2 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 9 heures 9 min
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 9 heures 46 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 11 heures 13 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 12 heures 42 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 13 heures 50 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 14 heures 11 min
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 7 heures 20 min
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 8 heures 30 min
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 9 heures 29 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 9 heures 55 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 12 heures 57 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 13 heures 29 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 13 heures 45 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 14 heures 19 min
Or noir c'est noir

Pourquoi le prix de l'essence atteint des records (et pourquoi il devrait encore augmenter)

Publié le 14 février 2012
Les prix de l'essence ont atteint un niveau historique en France vendredi dernier. Le prix moyen du litre de super sans plomb 95 a atteint 1,5563 euro. Un record qui devrait vite en appeler d'autres si l'on tient compte de la production et du marché actuel du pétrole.
Thomas Chaize est analyste indépendant, conférencier, formateur et rédacteur d’une lettre financière spécialisée sur les matières premières.Il a publié plus de 255 articles, rapports et interviews depuis 2003 sur le pétrole, le charbon, l’or, l’argent… 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Chaize
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Chaize est analyste indépendant, conférencier, formateur et rédacteur d’une lettre financière spécialisée sur les matières premières.Il a publié plus de 255 articles, rapports et interviews depuis 2003 sur le pétrole, le charbon, l’or, l’argent… 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les prix de l'essence ont atteint un niveau historique en France vendredi dernier. Le prix moyen du litre de super sans plomb 95 a atteint 1,5563 euro. Un record qui devrait vite en appeler d'autres si l'on tient compte de la production et du marché actuel du pétrole.

Le nouveau record du prix de l’essence de ce vendredi, à 1,55 euro le litre de sans-plomb 95, est le résultat de la vigueur du prix du baril de pétrole et de la faiblesse de l’euro. Le précèdent record, date de juillet 2008, alors que le prix du baril de pétrole WTI était à 147 dollars, il n’aura tenu que 3 ans. L’année 2011 et le début de l’année 2012 ne se singularisent pas grâce à des records de prix, mais par des niveaux de prix moyens élevés. En 2011, le prix moyen du baril de pétrole, était similaire à l’année 2008, soit 110$ pour le baril de brent de mer du Nord (97,6$ en 2008) et 94.8$ pour le baril WTI du Texas (99$ en 2008). Malheureusement pour les automobilistes hexagonaux c’est le baril de brent, plus cher aujourd’hui, qui est principalement livré en Europe et qui détermine le prix de l’essence dans les stations-service françaises.

Cette situation est aujourd’hui aggravée par un euro faible. En juillet 2008 l’euro était à un niveau très élevé. Un euro s’échangeait alors contre 1,6 dollar, aujourd’hui il s’échange contre 1,27 dollar, soit une baisse de 20% de l’euro par rapport au dollar. L’effet de change n’est pas à l’origine de la hausse du pétrole, mais il en amplifie les effets pour les consommateurs français et européens. 

Une diminution de la consommation qui ne fait pas baisser les prix

La hausse des prix du pétrole entraîne mécaniquement une baisse de sa consommation, voire un ralentissement économique : moins de trajets, du covoiturage, des voitures plus petites avec une consommation réduite, etc. Mais aujourd’hui, on peut raisonnablement penser que, d’une certaine façon, l’économie a développé une forme de résilience à des niveaux de prix élevés en corrigeant les anomalies les plus flagrantes. Par exemple, quand un particulier change de voiture pour un modèle qui consomme moins, il développe une forme de résilience à l’essence chère. La consommation devrait donc commencer à fléchir à un niveau légèrement supérieur à 2008, c'est-à-dire dans une zone de prix un peu supérieure au prix actuel.

Habituellement cette baisse de consommation déclenche à son tour une baisse des prix qui a pour origine l’affaiblissement de la demande.  Mais dans une économie mondialisée, la baisse de consommation en Europe (-5% de 2002 à 2010) et en Amérique du Nord (-1%) est compensée par la croissance de la demande en pétrole des pays en voie de développement qui connaissent une forte croissance. Sur la même période la Chine a vu sa consommation de pétrole augmenter de 72%, l’Inde de 39%, l’Asie de 23%, l’Afrique de 29.5%, le moyen orient de 45.5% et l’Amérique du Sud et centrale de 23.5%. Ces dernières années le léger déclin de la consommation nord-américaine et européenne a été plus que compensé par la croissance pays en voie de développement.

Les guerres et les crises ne sont pas l'origine de l'augmentation du prix du pétrole

La question que se pose chaque Français aujourd’hui est : cela va-t-il durer ? La réponse est oui, car l’origine de la hausse de juillet 2008 et du record actuel du prix de l’essence a des origines structurelles qui pèseront dans les prochaines années. Face à une demande mondiale en pleine croissance l’offre mondiale de pétrole n’augmente pas suffisamment vite faute de nouvelles ressources pétrolières suffisantes (moins de ressources disponibles et insuffisances des investissements). Nous sommes passés d’une situation de sur production chronique des années 1980-90 à une situation de très forte tension entre offre et demande depuis 10 ans.L’origine de cette hausse du prix du baril de pétrole ne doit pas être recherchée dans les événements conjoncturels (guerres d’Irak, Libye, tensions avec l’Iran, etc.), mais dans un déséquilibre durable entre offre et demande. Ces événements géopolitiques ont, bien sûr, des conséquences dans la variation des prix à court terme. Mais les prix n’ont pas été multipliés par 7 depuis le creux de 1998 à cause d’eux. Le prix du pétrole augmente, car la production est insuffisante (pic de production), les guerres et les crises ne font qu’aggraver cette situation, mais n’en sont pas l’origine. 

Pour résumer nous passons d’un monde où la production de pétrole était plus abondante que la demande à une situation où la demande est globalement et durablement supérieure à l’offre. Cette période de transition est ce que Andrew Grove (cofondateur d’Intel et professeur de stratégie à Stanford), appelle le point d’inflexion stratégique, c'est-à-dire une période de transition où l’on doit s’adapter aux changements, où ce qui était vrai hier ne le sera pas forcement demain. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lepongiste
- 19/01/2012 - 08:10
C'est curieux Thomas Chaize ne parle pas de la spéculation
des banques Anglo Saxonnes et Suisses spécialisées dans le pétrole !!
Sur le marché spot pour le pétrole physique et par l'intermédiaire de la bourse sur le pétrole papier....avec les achats et ventes à découvert !!
Lepongiste
- 19/01/2012 - 08:05
Si nous votons bien croyez vous que le prix de l'essence
va baisser en France ?
J'en doute...c'est une manne pour tous les gouvernants !
Obsédé Textuel
- 18/01/2012 - 15:08
Voilà une belle escroquerie !
Aux USA il y a quelques semaines j'ai payé l'essence 2 fois à 2.5 fois moins cher qu'en France où 80% du prix est constitué de taxes.

Indexer le prix à la pompe sur le cours du brut c'est du vol car on achète par lots négociés 1 à 2 ans à l'avance, plus 6 mois environ le temps du transport raffinage, distribution ...etc.
Tout est bon pour nous arnaquer.
Virons ces satrapes..... Votons bien.