En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 5 heures 23 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 6 heures 1 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 13 heures 40 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 14 heures 2 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 14 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 5 heures 43 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 7 heures 45 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 9 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 10 heures 39 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 13 heures 22 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 13 heures 38 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 13 heures 52 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 14 heures 44 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 14 heures 48 min
© Présidence de la République (site Internet)
© Présidence de la République (site Internet)
La gauche, le pouvoir et lui

François Hollande entre en campagne pour 2017 en s'auto-inscrivant dans le panthéon de la gauche

Publié le 04 mai 2016
"La Gauche n’a jamais accédé au pouvoir par une mer de tranquillité, sous un ciel de sérénité et par temps calme et c’est parce la Nation vit des épreuves qu’elle y arrive... C’est parce que face aux épreuves les autres n’y arrivent pas, qu’elle y parvient..."a déclaré François Hollande qui reconnait pourtant avoir sous estimé la gravité de la crise de la zone euro en 2012.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"La Gauche n’a jamais accédé au pouvoir par une mer de tranquillité, sous un ciel de sérénité et par temps calme et c’est parce la Nation vit des épreuves qu’elle y arrive... C’est parce que face aux épreuves les autres n’y arrivent pas, qu’elle y parvient..."a déclaré François Hollande qui reconnait pourtant avoir sous estimé la gravité de la crise de la zone euro en 2012.

Depuis quelque temps  François Hollande semait  de petits cailloux  sous la forme de cadeaux catégoriels dans la perspective de sa candidature à  réélection en 2017. Mardi, en ce jour anniversaire de l'avènement du Front Populaire, devant un parterre de chercheurs en sciences politiques et d'élus , François Hollande a délaissé les petites touches impressionnistes pour brosser une fresque, celle de l'histoire de la Gauche qui gouverne, ignorant délibérément les sondages défavorables et l'éclatement de sa majorité .

Un  Colloque sur le thème  "Gauche et Pouvoir" organisé par les Fondations Jean Jaurès et Terra Nova, lui  a offert l'occasion de placer son action en perspective avec les oeuvres respectives ( congés payés, retraite à 60 ans, CSG, RMI, ) de Léon Blum, François Mitterrand , Pierre Bérégovoy, Lionel Jospin .François Hollande a même cité Jacques Delors (- le père de Martine Aubry),  dont il fut un disciple , mais dont il s'est éloigné au fil des ans ." La Gauche n’a jamais accédé au pouvoir par une mer de tranquillité, sous un ciel de sérénité et par temps calme et c’est parce la Nation vit des épreuves qu’elle y arrive... C’est parce que face aux épreuves les autres n’y arrivent pas, qu’elle y parvient..."a déclaré  François Hollande qui reconnait pourtant avoir sous estimé la gravité de la crise de la zone euro en 2012, mais qui a retrouvé la combativité d'un candidat décidé à affronter l’adversité pour défendre pied par pied son action de " modernisation du pays" qu'il conduit depuis quatre ans.

La semaine passée ayant apporté un lot de bonne nouvelles économiques, "la meilleure semaine du quinquennat" selon un hiérarque socialiste, le chef de l'Etat a pu expliciter cette phrase prononcée lors de sa dernière  émission sur France 2, "la France va mieux"   qui lui a valu tant de sarcasmes :  "Cette formule... je la revendique : la France va mieux. Maintenant, chacun a son jugement. Certains disent : « Elle va un peu mieux. » Ce n’est pas ce qu’ils disaient avant. D’autres disent : « La France pourrait aller encore mieux. » J’en suis et je mesure, quand j’affirme que la France va mieux, ce que cela peut à un moment avoir comme douleur pour ceux qui souffrent, endurent et doutent de l’avenir. Je n’ignore rien de leurs conditions, je sais quelles sont leurs attentes et je peux parfois mesurer leur déception par rapport à ce qu’ils pouvaient espérer dans le temps, que nous irions plus vite ou que même eux pourraient aller plus vite....Nous recueillons les premiers fruits, la croissance revient, la consommation repart, l'investissement redémarre, les logements se construisent avec encore davantage de production, tant mieux, l'économie crée des emplois. Le mérite en revient aux Français, ce sont eux qui ont fait les efforts qui ont été accomplis. Mais dans la bataille contre le chômage tout se joue maintenant".

Et maintenant c'est précisément  le  débat sur la loi Travail (El Khomri), dont le sort se joue actuellement à l’Assemblée. "Jamais je ne dirai qu'en la matière nous avons tout essayé en matière de lutte contre le chômage", appuie  François Hollande qui se sait attendu dans ce domaine, à cause de son engagement à ne briguer un nouveau mandat que si la courbe s'inversait favorablement. Et à propos de promesses, il n'a pas oublié ses 60 engagements," mais, admet-il, lucide,   la politique ce n’est pas une arithmétique, on peut faire tous les engagements, les accomplir et pour autant ne pas créer d’adhésion".... Pour celles et ceux qui s’abreuvent donc aux 60 engagements et je les en remercie, je veux les rassurer, pour ces promesses qui n’ont pas été encore satisfaites, il reste encore un an pour y parvenir".

Un an pour inverser l'autre courbe, celle de l’impopularité, et regagner l'adhésion des Français. Pour cela il annonce une nouvelle baisse d'impôts pour les plus modestes et compte sur son bilan obtenu dans le contexte européen et mondial tourmenté :"Dans quel pays d'Europe y a-t-il eu autant de progrès réalisés depuis 4 ans ? Dans quel pays d'Europe la protection sociale a-t-elle été à ce point élargie ? Dans quel pays d'Europe a-t-il été possible d'accorder de nouveaux droits alors qu'il était demandé des efforts pour que les comptes publics puissent être restaurés ?", interroge-t-il . François Hollande revendique " la cohésion" de son action tout en faisant l'éloge du compromis: " C 'est une volonté, c'est tenir son axe avec ténacité, suivre son cap avec solidité et convaincre avec sincérité, " comprenez , c'est ce que je fais .

La dernière année du quinquennat sera-t-elle suffisante pour inverser la tendance électorale et « sondagière » qui pronostique l’échec inévitable de François Hollande au printemps 2017? A l'Elysée on veut y croire. L'opération reconquête est lancée. François Hollande s'est remis " en mouvement": il ne se contente plus d'encaisser les coups de ses adversaires politiques et veut enrayer la tendance souverainiste qui se développe en France, pas uniquement sous l'impulsion du Front National ; c'est pourquoi il annonce une initiative sur le fonctionnement de l'Europe ( Enfin ! ) après le référendum britannique sur le maintien ou le départ de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne ). Autour de lui  on resserre les rangs. Après le meeting improvisé de "Eh Oh la Gauche" le PS , en coordination avec les députés socialistes, a lancé une campagne sur le thème " Du progrès en plus ", sous forme de  l'édition de 60 cartes postales destinées à  vanter l'oeuvre législative du quinquennat ( mariage pour tous, complémentaire santé, service civique, transition énergétique....).

Est-ce la fulgurante ascension d'Emmanuel Macron dans l'opinion ou  tout simplement le début du compte à rebours un an avant l'échéance électorale qui a provoqué ce début de sursaut? Du coté de l'exécutif les choses semblent rentrer dans l'ordre: François Hollande a cité Manuel Valls à deux reprises . Du ministre de l'Economie il n'a pas été question ; d'ailleurs il n'est pas convié à ces célébrations.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 04/05/2016 - 14:28
Des niaiseries comme rhétorique !
« C'est parce que les autres n'y arrivent pas que la Gauche y arrive... » Un crétin parle à des crétins. Ceux qui ont voté pour lui par inadvertance sont devenus lucides. À l'entendre, j'en ai déjà la gorge irritée : l'enfumage continue ! Au secours ! De l'air ! Balancez-moi ça par la fenêtre !
gebybih
- 04/05/2016 - 13:27
Qui était au pouvoir avant 1914?
Qui était au pouvoir avant 1939?
Qui était au pouvoir pendant la guerre d'algérie?
Qui était au pouvoir pendant le premier génocide européen: le massacre des vendéens?
Qui est au pouvoir pendant les plus grands massacres terroriste à Paris en 2016?
Vincennes
- 04/05/2016 - 12:18
@Yves........c'est plus rigolo de lire la Tribune de Genèvre qui
titre : "Hollande la girouette du PS" mensonges garantis en fonction du sens du vent mais aussi : « l’homme qui ne vaut même pas un € » soulignant "ses yeux libidineux en regardant la femme de Pdt du Mexique......tout en lui serrant le bras de façon cavalière" ......sans oublier son manque de savoir vivre lorsqu'il lit son menu pendant que la Reine Elisabeth fait son speach mais encore boit une première coupe de champagne en tournant le dos au couple royal Espagnol !!! quel rustre.......V.Trieweiller l'avait TB dépeint !!!!!!!