En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 7 heures 55 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 8 heures 26 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 9 heures 19 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 14 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 16 heures 6 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 16 heures 8 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 8 heures 9 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 8 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 9 heures 47 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 10 heures 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 11 heures 12 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 16 heures 8 min
© Capture d'écran / BBC
Svenja Beyer, enseignante à "l'école d'intégration" locale, où les enfants de migrants apprennent l'allemand, assure que tout va bien... même si parfois il y a des bagarres entre groupes ethniques.
© Capture d'écran / BBC
Svenja Beyer, enseignante à "l'école d'intégration" locale, où les enfants de migrants apprennent l'allemand, assure que tout va bien... même si parfois il y a des bagarres entre groupes ethniques.
Unmöglich

Dans cette petite ville allemande, on s'adapte plutôt bien à l'arrivée de 2000 migrants (ou pas...)

Publié le 28 avril 2016
Les officiels et les retraités expliquent que tout va bien, mais il existe néanmoins des problèmes.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les officiels et les retraités expliquent que tout va bien, mais il existe néanmoins des problèmes.

Oberhausen est une petite ville allemande, dans la région de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, à l'ouest, la région qui a reçu le plus de migrants. Il y a six mois, les équipes de la BBC sont allées voir comment l'accueil des migrants s'y passait ; six mois après, ils sont revenus. Alors, où en sommes-nous ? 

La plupart des personnes interrogées tiennent à dire que la situation s'améliore. Le responsable local de la Croix-Rouge explique que si, il y a six mois, ses services étaient submergés, aujourd'hui la situation est sous contrôle. Sur les 2 000 migrants accueillis à Oberhausen, la moitié ont déjà été relogés, et l'autre moitié est dans un centre d'accueil. Khaled Kohestani, qui vit dans un deux-pièces avec sa fille et cherche du travail, raconte ses difficultés à s'intégrer. "Dans notre pays, quand on rentre dans le bus, tout le monde est amical et se dit bonjour. Mais ici les gens sont assis en silence et ne veulent pas qu'on leur parle. Au début, nous étions silencieux et nous ne parlions pas, nous nous disions, peut être qu'il est illégal de parler ? Mais maintenant je comprends et c'est un peu plus facile pour moi." 

Vera, 75 ans, habitante de la maison de retraite locale, explique qu'il faut aider les migrants. "Pour moi, c'est important d'aller parler aux étrangers, de leur demander : comment puis-je vous aider ? [...] Si tout le monde fait un peu d'effort, ça va marcher."

Pas une intégration parfaite

Mais derrière les sourires de façade, quelques problèmes pointent. Svenja Beyer, enseignante à "l'école d'intégration" locale, où les enfants de migrants apprennent l'allemand, assure que tout va bien--même si parfois il y a des bagarres entre groupes ethniques, et que certains jeunes garçons musulmans ne veulent pas s'asseoir, ou manger, avec les petites filles chrétiennes. 

Timor Schrimer, directeur de l'AQUApark, la piscine normale, explique que les réfugiés aiment beaucoup la piscine, car ils n'en avaient pas dans leur pays. "Et ils sont aussi très heureux, car les filles ne portent pas beaucoup de vêtements." Un réfugié a déjà agressé sexuellement une femme et a été arrêté. Il a été relâché sans être inculpé. Depuis, la piscine a imprimé des prospectus avec ses règles en arabe.  

A LIRE AUSSI : Bombe à retardement ? L’Europe face au défi de la sociologie disproportionnellement masculine des migrants

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/04/2016 - 23:43
Ces fêlés sont en pleine dhimmitude!
Il faut que cette attitude de soumission soi étudiée comme maladie mentale, dans les facs de médecine, afin d'en prévoir les débordements obligatoires et les effets secondaires dévastateurs. Et, comme toujours, les journaleux n'interrogent que les deux à trois pour cent de dhimmis qui jouissent de leur nouvelle soumission, évitant soigneusement d'interroger les 97% qui ne disent rien...ne disent rien, mais n'en pensent pas moins. Attention à la tonte, les collabos, après la guerre de soumission!