En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 2 min 44 sec
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 heure 5 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 1 heure 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 2 heures 46 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 5 heures 38 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 6 heures 57 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 9 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 27 min 20 sec
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 1 heure 31 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 2 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 3 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 5 heures 6 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 8 heures 22 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 9 heures 10 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Dominer, à quel prix ?

Investir dans les pays émergents : une stratégie d’influence dont la Chine commence à faire les frais

Publié le 28 avril 2016
Les investissements chinois dans les pays à risque ne cessent de progresser. Pékin a notamment prêté plus de 60 milliards de dollars au Venezuela ces dernières années, alors que le pays connaît de sérieuses difficultés financières liées à la baisse des prix du pétrole. Il est alors légitime de se demander si cette stratégie ne risque pas de coûter trop cher à la Chine à terme.
Jean-François Di Meglio est président de l'institut de recherche Asia Centre.Ancien élève de l'École normale supérieure et de l'Université de Pékin, il enseigne par ailleurs à l'IEP Lyon, à l'Ecole Centrale Paris, à HEC ParisTech, à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Di Meglio
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Di Meglio est président de l'institut de recherche Asia Centre.Ancien élève de l'École normale supérieure et de l'Université de Pékin, il enseigne par ailleurs à l'IEP Lyon, à l'Ecole Centrale Paris, à HEC ParisTech, à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les investissements chinois dans les pays à risque ne cessent de progresser. Pékin a notamment prêté plus de 60 milliards de dollars au Venezuela ces dernières années, alors que le pays connaît de sérieuses difficultés financières liées à la baisse des prix du pétrole. Il est alors légitime de se demander si cette stratégie ne risque pas de coûter trop cher à la Chine à terme.

Atlantico : Depuis plusieurs années, la Chine investit massivement dans les pays en voie de développement, en Afrique et ailleurs. Elle a notamment prêté ces dernières années 60 milliards de dollars au Venezuela, qui connaît actuellement des difficultés financières avec la chute des cours du pétrole. Quel intérêt la Chine a-t-elle à appliquer cette stratégie ? Ne risque-t-elle pas d'y perdre beaucoup financièrement ?

Jean-François Di Meglio : Tout d’abord, il faut se souvenir que la Chine est dépendante d’une certaine façon du Venezuela, qui fournit environ 5% du pétrole qu'elle importe, d’une qualité conforme aux besoins chinois, orientés vers les "huiles lourdes" par opposition au "light sweet" venant du Moyen-orient, et d’Arabie Saoudite en particulier, même si elle importe aussi de là. Donc un maintien relatif de la stabilité au Venezuela est important pour la Chine. Par ailleurs, les actifs situés dans des pays en difficulté ont une valeur relative inférieure à ce que la Chine achète ailleurs dans le monde. C’est l’une des explications aussi de son soutien, qui part avant tout du besoin bien compris de diversification de son "portefeuille". Cette diversification, quelle que soit l’inspiration des investisseurs, présente des risques comme toute diversification ou tout investissement "atypique", c’est ce qui caractérise ce type d’investissement.

Au-delà des pertes financières envisageables, notamment au Venezuela, est-il possible de dresser un rapport coût-bénéfices de la stratégie chinoise ? Les intérêts politiques l'emportent-ils sur le risque économique ?

Les intérêts politiques, peut-être pas, mais la visée à terme en moyenne plus long que celle des investissements pratiqués par des acteurs jouant la rentabilité du capital dans un horizon plus court. Le coût du capital, instrument-clé de la mesure de la rentabilité d’un investissement, est soit très bas, soit très mal mesuré, quasi-nul même en Chine. C’est ce qui lui permet de jouer le long terme sans se préoccuper des effets immédiats de risque. Si la valeur stratégique d’un investissement ainsi que la durabilité de ses effets présente des avantages, la Chine est prête à prendre ces risques. Y voir systématiquement un intérêt politique, alors que la Chine insiste, souvent à juste titre, pour répéter qu’elle ne se mêle pas de la vie politique de ses partenaires, est certainement exagéré.

Au cours des derniers mois, l'investissement en provenance de Pékin et à destination de l'Afrique a subi une baisse importante, notamment en raison du ralentissement économique chinois. S'agit-il également d'un retournement de stratégie de la part de la Chine, ou va-t-elle persévérer dans sa tendance expansionniste ? Dans quel but ?

Indéniablement, la Chine diversifie ses investissements au fur et à mesure que le volume absolu de ces investissements à l’étranger augmente. Ces deux facteurs ont tendance à "diluer" l’Afrique et ont pour conséquence la montée de l’Europe, en particulier dans le classement des destinations d’investissement chinois, désormais probablement même en tête. D’ores et déjà, pour la première partie de 2016 les investissements chinois semblent (sous réserve de confirmation de leur exécution finale) avoir dépassé le volume atteint sur toute l’année 2015. Le ralentissement n’est donc pas pour demain. Concernant l’Afrique, effectivement, ce qu’elle peut proposer (outre les services, qui représentent quand même, avec l’investissement dans Standard Bank, en Afrique australe, une part non négligeable dans le stock d’investissements chinois en Afrique), ce sont des ressources naturelles. Dans le cadre du redéploiement de l’économie chinoise en cours, vers une structure plus tournée vers le marché intérieur, il est naturel que les investissements en direction de l’Afrique ralentissent.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires