En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 6 heures 23 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 9 heures 25 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 10 heures 16 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 13 heures 33 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 16 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 16 heures 54 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 17 heures 28 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 6 heures 48 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 9 heures 50 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 11 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 13 heures 18 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 13 heures 52 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 15 heures 17 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 15 heures 53 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 16 heures 50 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 17 heures 46 min
Very bad trip

Perte du triple A français : un mauvais coup des Anglo-saxons contre l’euro ?

Publié le 14 janvier 2012
L’agence Standard & Poor’s a dégradé vendredi la notation triple A de la France. La présidente du MEDEF Laurence Parisot dénonçait en août dernier "une orchestration outre-Atlantique des difficultés de l'Europe". Réalité ou fiction ?
Jean-Marc Daniel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Daniel est professeur à l'ESCP-Europe, et responsable de l’enseignement de l'économie aux élèves-ingénieurs du Corps des mines. Il est également directeur de la revue Sociétal, la revue de l’Institut de l’entreprise, et auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’agence Standard & Poor’s a dégradé vendredi la notation triple A de la France. La présidente du MEDEF Laurence Parisot dénonçait en août dernier "une orchestration outre-Atlantique des difficultés de l'Europe". Réalité ou fiction ?

Atlantico : L’agence de notation Standard & Poor’s a dégradé ce vendredi la note du triple A français. Alors que Fitch Ratings, supposé plus "europhile", ne l’a pas encore fait. Croyez-vous à un complot des Anglo-saxons contre la monnaie unique ?

Jean-Marc Daniel : Le mot "complot" est un bien grand mot. La tonalité générale est quand même qu’un certain nombre d’institutions aux États-Unis et en Angleterre sont farouchement hostiles à l’euro.

Pour les États-Unis, si l’euro émerge en tant que monnaie concurrente du dollar, ce serait la fin des privilèges exorbitants des Américains, soit la capacité à vivre au-dessus de leurs moyens. En effet, les États-Unis ont aujourd’hui la capacité de solder leur déficit de balance des paiements courants par l’émission de leur propre monnaie. Historiquement, ils se sont déjà débarrassés de la livre sterling et de l’or, ce n’est pas pour laisser émerger une monnaie forte comme l’euro...

 

En termes de compétitivité, un euro plus faible ne servirait toutefois pas les intérêts des Américains ?

Je crois effectivement qu’il y a dans les pays anglo-saxons des gens qui ont des intérêts très divers. Cependant, la constante dans la démarche américaine ne peut consister à vouloir détruire l’euro, sachant qu'il y a quand même des opérateurs économiques qui font un usage régulier de la monnaie unique, et qui eux sont plus inquiets de son évolution.

Un certain nombre d’opérateurs économiques américains, notamment dans le secteur industriel, s'offensent de cette baisse du taux de change avec l'euro. Le résultat étant clairement à leur détriment, puisqu'il profite avant tout à la compétitivité de l’industrie européenne.

L’idée poursuivie est en réalité la suivante : "Quand on a commencé une bataille, il faut la mener jusqu’au bout. Soit vous arrivez vraiment à détruire l’euro et vous mettez le « paquet », soit vous renoncez".

L’attitude des Britanniques est également ambivalente. Les intervenants du Financial Times, notamment l’éditorialiste Martin Wolf, sont prêts à raconter n’importe quoi par pure haine de l’Europe. Ils tirent à boulets rouges sur l’euro, avec des arguments relevant de l'absurde. Je pense que le cas britannique, il est plus question d’idéologie que d’économie.

Comment expliquer les différences de timing et de notation entre les grandes agences de notation ?

Les agences de notation sont autant « idiot utile » que « maître du complot ». Un certain mécanisme de l’économie spectacle s’est mis en place, dans lequel elles jouent évidemment un rôle central. Et l’enjeu principal réside dans la conservation de ce statut.

Si Standard & Poor’s a "déclassé" la France, c'est uniquement parce que Moody's s'était donné jusqu’au 18 janvier pour examiner le cas français. Il s'agit en quelque sorte de court-circuiter l’effet d’annonce de Moody’s. Pour cette dernière, le problème qui se pose est plus communicationnel que macro-économique. Et c'est donc en toute logique que les communicants de Moody's vont prendre la main quant à la marche à suivre.

Quant à Fitch Ratings, ils ont déclaré ne pas vouloir se mêler de cela... Et pourtant, Fitch Ratings n’est pas l’agence de notation que l’on nous décrit : européenne ou europhile. Marc Ladreit de Lacharrière en est effectivement l’un deux des principaux actionnaires, mais toute la structure est anglo-saxonne. Autant dire que ce n'est pas le propriétaire français qui dicte la conduite à adopter.

 

La situation économique et financière actuelle pourrait-elle se retourner contre les agences de notation ?

Je pense que les agences de notation sont en train de perdre le contrôle de la situation. Certes elles ont acquis, par un mécanisme de gestion de la communication et de la calomnie, un rôle central dans notre économie, mais elles sont en train de s'embourber dans une fuite en avant qui consiste à s’acharner sur l’Europe.

Pareille démarche pourrait se retourner contre elles. Jusque-là, les textes relatifs à la règlementation bancaire et financière font leur force, puisque seuls les actifs notés triple A sont considérés comme sûrs. Autant dire que ce sont elles qui définissent ce qui est un actif sûr, et ce qui ne l'est pas. Ce qui pourrait se produire, c'est une contestation de leur légitimité. D'autant plus qu'elles ont déjà manqué la faillite de la banque américaine Lehman Brothers en 2008. 

Les agences de notation sont donc bloquées dans une logique de fuite en avant, qui pourrait provoquer une réaction épidermique conduisant à leur perte.

 

Propos recueillis par Jean-Benoît Raynaud

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (27)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Benvoyons
- 16/01/2012 - 13:31
Finalement aujourd'hui nous avons la réponse
Ficht ok pour le 3A
Moody's OK pour le 3A

Spoor's NON pour le 3A donc Spoor's intègre comme quoi le gauche passe dans les prochaines élections et pas les autres.
Vincennes
- 15/01/2012 - 17:51
Laurence PARISOT n'est pas la seule à avoir des doutes...
... à commencer par le Commissaire Européen aux affaires économiques OLLUI ZEHN qui ne comprend pas la décision de cette Agence de notation qui est, comme par enchantement : anglo saxone!!de même que Michel BARNIER, Commissaire Européen chargé de réguler les marchés financiers..les 2 pensant que "le moment n'avait, certainement pas, été choisi au hasard" et, toujours les mêmes médias qui zappent
titine
- 15/01/2012 - 14:42
Non, ce n'est pas de la fiction...
Les anglais ont toujours été depuis Yalta les putains de l'Europe. Fitch rating n'a pas participé à la dégradation...