En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

04.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

05.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

06.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

07.

Philippe Juvin: "Si la France s’en sort aujourd’hui, c’est uniquement grâce aux Français, pas à l’État"

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 4 heures 56 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 7 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 9 heures 8 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 9 heures 45 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 11 heures 41 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 12 heures 59 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 15 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 15 heures 36 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 17 heures 6 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 5 heures 11 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 8 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 9 heures 22 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 10 heures 50 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 12 heures 20 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 13 heures 38 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 15 heures 22 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 15 heures 51 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 16 heures 38 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 17 heures 30 min
Télé-irréalité

François Hollande face à des "vrais Français" sur France 2 ou le dialogue citoyen qui traduisait surtout l'énorme crise de représentativité de la démocratie française

Publié le 14 avril 2016
Ce jeudi 14 avril, le Président de la République a rendez-vous sur France 2 où il devrait tenter d'ouvrir une nouvelle séquence électorale en vue de 2017. A en croire le Canard Enchaîné, le casting de l'émission Dialogues Citoyens a été très nettement allégé, notamment en raison de la "trouille bleue" de l'Elysée.
Raul Magni-Berton est actuellement professeur de science politique à Sciences Po Grenoble. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raul Magni-Berton
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raul Magni-Berton est actuellement professeur de science politique à Sciences Po Grenoble. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce jeudi 14 avril, le Président de la République a rendez-vous sur France 2 où il devrait tenter d'ouvrir une nouvelle séquence électorale en vue de 2017. A en croire le Canard Enchaîné, le casting de l'émission Dialogues Citoyens a été très nettement allégé, notamment en raison de la "trouille bleue" de l'Elysée.

Atlantico : Dans l'émission à laquelle il participe ce jeudi 14 avril, Dialogues Citoyens, François Hollande devra répondre aux questions de quatre "simples citoyens". A quel point ce type de rencontre est-elle "scénarisée" ? 

Raul Magni-Berton : Je n'ai aucune information claire sur la façon dont les "simples citoyens" sont choisis. Mais il s'agit d'une formule en vogue depuis quelques années, qui répond à une demande électorale anti-élite, de plus en plus méfiante face à des émissions où des élites posent des questions aux élites. Mais bien évidemment, la formule "citoyenne" produit méfiance, parce que plus on choisit des intervenants dans une population large, et plus la question du choix des intervenants se pose. 

Ce dilemme existe dans toutes les entreprises médiatiques. Ce même entretien que nous faisons oppose un journaliste et un professeur universitaire. Cela produit une rencontre entre "spécialistes de la parole". Mais si vous deviez poser les mêmes questions à un "citoyen" pris au hasard, comment feriez-vous votre choix ?

C'est une bonne question ! Les journalistes eux-mêmes sont-ils représentatifs de la société française ? Leurs questions ne sont-elles pas parfois très éloignées de celles que le simple citoyen se pose ? Pourquoi ? 

Il y a deux aspects dans votre question. La première concerne le fait que la qualité de la presse est déclinante. Avec internet, les journaux se vendent de moins en moins et, par conséquent, ont de moins en moins d'argent. La télévision suit un chemin plus lent, mais similaire. Cela entraine deux problèmes : premièrement, les ressources des médias pour faire du journalisme approfondi, avec un accès direct aux sources, diminuent : souvent il faut se contenter de transmettre des informations de deuxième main, donc issues d'autres journaux ou de communications publiques ou privées. Deuxièmement, sans l'argent des lecteurs, il faut prendre des ressources ailleurs, de l'Etat ou des entreprises. Il va de soi que si on est dépendant des ressources d'un grand groupe, il est plus difficile de rester indépendant. Cette tendance est un cercle vicieux, puisque la qualité baissant, de plus en plus de gens vont chercher les informations ailleurs. 

Il y a un deuxième aspect de votre question : l'éloignement des journalistes des "simples citoyens". A vrai dire, je ne sais pas qui sont les "simples citoyens" : il y a des citoyens différents, qui se posent des questions différentes, et les journalistes font partie de ces citoyens. Ce que je peux dire est que cette impression de ne pas être représenté dans les médias vient de ce que j'ai dit plus haut : un journal ou une chaine télé aujourd'hui nes sont pas tant motivés par la conquête de lecteurs ou d'audimat que par la nécessité de plaire à ses financeurs. D’où l'impression du consommateur que les médias ne s'occupent pas de ses préoccupations. 

Alors que deux invités auraient été écartés, et qu'on se souvient du couac provoqué par le casting d'une militante identitaire sur le plateau de Des Paroles Et Des Actes, la représentativité des "citoyens" invités sur ces plateaux n'est-elle pas elle-même douteuse ? 

Oui, comme je l'ai dit plus haut. Mais le problème est plutôt le suivant : lorsqu'on choisit quatre citoyens, il faut forcément en écarter d'autres. Ceux qui sont écartés ont eux-mêmes des ressources médiatiques plus ou moins grandes. Un syndicaliste pourra plus facilement protester d'avoir été écarté qu'un individu isolé. Par conséquent, si l'émission ne veut pas de problèmes, elle doit écarter les individus isolés ou non organisés, ce qui signifie qu'elle ne sera pas représentative. 

Bref : un panel de quatre citoyens n'est jamais représentatif. Un échantillon représentatif de la population doit inclure au moins mille personnes, ce qui nécessiterait une émission plutôt longue ! 

Finalement, que dit une telle mise en scène télévisée de la rencontre entre un décideur politique et des citoyens de l'état de notre démocratie représentative ? En quoi est-ce un symbole de la crise que celle-ci travers actuellement ?

Il y a une forte demande de démocratie. Pour le moment, les réponses à cette demande restent de l'ordre du symbolique, comme c'est le cas de cette émission. Cela se limite à "donner la parole aux citoyens", sans que les citoyens aient un quelque pouvoir de décision supplémentaire. Des réformes réellement démocratiques, comme le référendum d'initiative populaire, voire un sénat tiré au sort, ont un réel écho dans une grande partie de la population. Mais, évidemment, ne l'ont pas chez la grosse majorité des élus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ici Londres
- 14/04/2016 - 18:02
Ce qui est inquiétant...
c'est que déjà avant et durant la campagne ce type sonnait creux de manière abyssale. Mots creux de la novlangue socialiste, phrases passe-partout, persiflage doucereux,... Et malgré tout cela 51% des français ont voté pour cette baudruche, parceque gonflée par les médias qui incidemment ont dégonflé patiemment l'autre... C'est inquiétant, car nos médias sont capables d'en infuser aux français une nouvelle. Espérons que chat échaudé... Putain encore 388 jours.
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Anguerrand
- 14/04/2016 - 15:05
Pas grand chose à ajouter aux avis émis ci dessus
De toute façon soit il parlera " langue de bois " ou annoncera des " aides" avec de l'argent que nous devrons emprunter. Bon courage aux generations suivantes quand il sera le moment de rembourser notre dette en € surtout si l'on doit rembourser en francs dévalués. Hollande va laisser un France dévastée tout ça pour tenter d'être réélu, l'intérêt general, il s'en moque bien.
fasanan
- 14/04/2016 - 13:41
propagande
un président socialiste sur un média socialiste répond à des socialistes sélectionnés par des journalistes socialistes !