En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

01.

La grande faucheuse porte des jeans...

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 15 min 49 sec
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 3 heures 38 sec
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 4 heures 1 sec
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 5 heures 31 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 6 heures 8 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 20 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 23 min 34 sec
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 1 heure 46 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 3 heures 35 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 4 heures 13 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 4 heures 27 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 5 heures 57 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 18 heures 19 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 21 heures 1 min
Ca c'est du choly

A-t-on vraiment besoin de jours fériés pour permettre à chacun de respecter ses fêtes religieuses ?

Publié le 14 janvier 2012
Eva Joly, la candidate EELV à la présidentielle s'est déclarée favorable cette semaine à la création d'un jour férié pour les juifs et les musulmans. Une idée reprenant le rapport Stasi datant de 2003 et qui ravive le débat concernant la laïcité.
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eva Joly, la candidate EELV à la présidentielle s'est déclarée favorable cette semaine à la création d'un jour férié pour les juifs et les musulmans. Une idée reprenant le rapport Stasi datant de 2003 et qui ravive le débat concernant la laïcité.

Eva Joly vient de proposer que les fêtes de l’Aïd-el-Kebir et de Kippour deviennent en France des jours fériés. Ces deux évènements sont des fêtes majeures de l’Islam pour la première, du Judaïsme pour la seconde.

La proposition d’Eva Joly reprend en réalité celle qui avait été avancée par le rapport Stasi. Celle-ci partait du constat qu’ "il est parfois difficile de prendre un jour de congé pour Kippour, l'Aïd-el-Kebir ou à l'occasion d'autres fêtes religieuses" et que des examens ont parfois lieu le jour de fêtes religieuses importantes. Cette situation est absurde et injuste. Si la République ne reconnait pas de religion, elle ne doit pas non plus s’interdire une bonne intelligence avec ses citoyens.

Pour les catholiques, la question ne se pose pas vraiment. Reconnaissons-le ; il n’est pas si difficile de respecter les fêtes : les principales sont fériées (Pâques, Noël, le 15 août notamment) et le culte a lieu le dimanche par exemple. Par contre, célébrer une fête d’une autre religion peut se révéler plus compliquée, si elle "tombe" un jour de semaine.

Dans ces cas là, il ne semble pas stupide de permettre aux personnes qui le souhaitent de célébrer la principale fête de leur religion. Dans l’entreprise, cela veut dire être suffisamment flexible pour permettre une absence – c’est d’ailleurs souvent le cas. A l’Ecole, cela peut demander comme compromis d’autoriser de manquer un jour de classe. Au demeurant, dans l’Education Nationale, une circulaire datant de 1967 rappelle "que les chefs de service peuvent accorder aux agents qui désirent participer aux cérémonies célébrées à l'occasion des principales fêtes propres à leur confession les autorisations d'absence nécessaires". Elle est actualisée chaque année.

L’idée d’Eva Joly se contente donc de prendre acte de la pluralité religieuse de la France et propose de permettre à tous d’exercer leur culte. Au fond, c’est aussi un aspect de la laïcité que la liberté religieuse.

Là où la proposition d’Eva Joly s’égare peut-être, c’est quand elle semble proposer que ces jours deviennent obligatoirement fériés et sans contrepartie. D’abord, diminuer le temps de travail des Français est certainement la dernière idée à défendre aujourd’hui en matière économique. Le partage du travail est une aberration : ce n’est pas en diminuant la production qu’on gagne plus. Supprimer deux nouveaux jours d’activité dans le calendrier serait une erreur. Ensuite, le respect des croyances de chacun ne doit pas conduire à organiser de manière rigide la société française. Il n’est pas nécessaire que tous les Français chôment pour ces fêtes.

Eva Joly devrait s’inspirer directement de la Commission Stasi. Celle-ci préconisait que, à l’école, "ces deux jours fériés supplémentaires devraient être compensés". Elle suggérait en outre que le nouveau jour férié serait  "substituable [] à un autre jour férié à la discrétion du salarié".

La proposition d’Eva Joly est probablement exprimée de manière maladroite. Elle ne mérite certainement pas les réactions excessives d’autres personnalités politiques qui, comme Laurent Wauquiez, oublient que la laïcité emporte aussi la liberté de culte. Une nouvelle fois, le débat public révèle toute sa propension à polémiquer inutilement avec la laïcité. C’est dommage.

A lire aussi : 
En voulant un jour férié pour juifs et musulmans, 
Eva Joly défend sa religion : le multiculturalisme

et

 Jours fériés pour les juifs et les musulmans :
"Eva Joly prend le risque d'une résurgence communautariste"

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

01.

La grande faucheuse porte des jeans...

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 15/01/2012 - 17:34
La France a surtout besoin de ne plus entendre ces inepties!
Les Français en ont assez de cette social-écolo démagogie qui nous plombe depuis trente ans, et qui, aujourd'hui, nous propose de réformer nos moeurs et notre façon de penser, suprême orgueil des Politiciens-gourous de la Gauche moribonde. Ceci nous prouve, une fois de plus, que l'écologie gauchiste est devenu une pratique sectaire. Zappons EVA pas jolie!
Diego
- 14/01/2012 - 19:21
Aticle idiot
Eh oui !!!! on devrait aussi si on suit l'auteur de ce billet instituer un jour férié pour les bouddhistes, les taoïstes, les sikhs, les zoroastriens, les raéliens , les adorateurs du nombril, les adorateurs de l'oignon... etc etc. Car eux aussi ont le droit de pratiquer leur religion.
nikaye
- 14/01/2012 - 18:48
Et le peuple, il est ou ?
J'aimerais bien avoir des articles écrit par des "fraiseur soudeur", ou des" téléprospecteurs", des "éboueurs", des "paysans"', ras le bol de ces "je suis le meilleurs, parce que je connais la VERITE, grace à mon inscription dans toute les parties il il faut être vu".