En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Mondial 2018 de foot : deux affaires de corruption présumées

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 10 heures 52 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 11 heures 30 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 14 heures 13 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 19 heures 10 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 19 heures 31 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 20 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 11 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 13 heures 14 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 14 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 16 heures 8 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 18 heures 52 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 19 heures 7 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 19 heures 22 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 20 heures 13 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 20 heures 17 min
© Reuters
Le 7 décembre 2013, une jeune fille se fait voler son portable en bas d'un HLM de la cité Rougemont à Sevran.
© Reuters
Le 7 décembre 2013, une jeune fille se fait voler son portable en bas d'un HLM de la cité Rougemont à Sevran.
Chronique d'un viol ordinaire

"Dans la cité l'information disant qu'il y avait une fille qui 'tournait' s'est répandue très vite"

Publié le 13 avril 2016
Ils étaient onze. Elle était seule. Ça s'est passé à Sevran. C'est-à-dire en France…
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ils étaient onze. Elle était seule. Ça s'est passé à Sevran. C'est-à-dire en France…

Comme les faits ont été jugés à huit clos par la cour d'assise des mineurs de Seine-Saint-Denis les noms des agresseurs n'ont pas – conformément à la loi – été communiqués. Pas plus que celui de la victime, également mineure. Tout ce qu'on sait c'est qu'elle avait 16 ans quand elle a été violée. Et ça s'est déroulé le 7 décembre 2013.

Ce jour-là, la jeune fille se fait voler son portable en bas d'un HLM de la cité Rougemont à Sevran. Trois "jeunes " qu'elle connaît se proposent de l'aider à le récupérer. Elle les suit dans un appartement squatté. Là elle est violée par les trois. Puis de portable en portable, comme l'écrit Le Figaro, "dans la cité l'information disant qu'il y avait une fille qui "tournait" s'est répandue très vite".

Elle est traînée vers une cage d'escalier où une dizaine de "jeunes" attendent leur tour pour la forcer à une fellation ou un rapport sexuel. Ils agissent à visage découvert. Elle en connaît certains. Le lendemain elle porte plainte. Pas une plainte contre X : il s'agit de ses voisins d'immeuble. 

Le tribunal a condamné les onze à des peines allant de quatre à six ans d'emprisonnement. Deux "jeunes" poursuivis pour complicité de viol ont été acquittés.  Un quatorzième jugé à leurs côtés pour avoir menacé la jeune fille de lui "crever les yeux" si elle ne retirait pas sa plainte a été condamné à trois mois avec sursis. Deux des violeurs, âgés de moins de seize ans, avaient, eux, été jugés par le tribunal pour enfant de Bobigny : six ans de prison (dont deux et quatre avec sursis).

Voilà. On a lu ça dans Le Figaro. Mais pourquoi en parler ? Pour stigmatiser la cité Rougemont de Sevran ? N'y a-t-il pas en France chaque année des milliers d'autres viols ? Certes. Mais "normalement", si l'on peut dire, les violeurs se cachent, se dissimulent pour ne pas être pris.  "Normalement", ils ne rameutent pas leurs copains pour qu'ils en profitent à leur tour. "Normalement", ils n'agressent pas une de leur voisine qui les connaît et qu'ils connaissent.

Cette "normalité-là" n'a pas cours à la cité Rougemont ... Là-bas, c'est la banalité du mal qui dicte sa loi. Quel mal y a-t-il, selon les codes des jeunes mâles locaux, à violer en bande une jeune fille de 16 ans ? Les condamnés appartiennent à un autre monde que ceux qui les ont condamnés. Ils ne comprennent certainement pas pourquoi ils vont en prison à cause d'une "salope". Leur horizon mental ne va pas au-delà de la cage d'escalier... Mais ils pourront l'élargir un jour en gagnant – après leur libération anticipée pour bonne conduite – l'Irak et la Syrie. Les chefs de Daech leurs fourniront sur place toutes les esclaves sexuelles dont ils pourraient avoir besoin.

Il y a à Sevran une femme du nom de Nadia Remadna. Elle est de la même origine que les violeurs et a fondé la Brigade des Mères. Pour combattre la violence, la haine, l'islamisation, qui ont fait main basse sur certains quartiers. Elle est en permanence insultée, menacée. Et on lui a fait savoir que si elle continuait ses filles seraient violées. Comme quoi le naturel revient toujours au galop…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 15/04/2016 - 00:20
Il paraît que " c'est une chance pour la France"
que "le vivre ensemble " est le nec plus ultra. C'est la barbarie, la violence , le crime, voilà ce qu'est cette immigration massive de population qui jamais ne pourra s'intégrer.
A M A
- 14/04/2016 - 16:31
La question est de définir
La question est de définir quel niveau de décomposition il sera nécessaire d'atteindre pour que puisse être sérieusement envisagé de voir mettre un terme à de semblables abjections. Ce ne semble pas être pour l'instant la préoccupation dominante des élites républicaines et socialistes. Elles nous annoncent et nous laissent espérer un Rédempteur miraculeux, un Messie, qui en 2022 va enfin régler à leur place ces cas de figures sordides. Pas avant...Il est encore trop jeune.
Pontchevron
- 14/04/2016 - 12:16
Chronique...
Lire "Huis clos !