En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience

05.

Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti

06.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

07.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 7 min 33 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 2 heures 14 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 15 heures 13 min
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 16 heures 20 min
pépites > Santé
Impact de la catastrophe
Liban : plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth seraient "hors service" après l’explosion
il y a 18 heures 4 min
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 19 heures 25 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 20 heures 41 min
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 23 heures 39 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 15 heures 6 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 15 heures 41 min
pépites > Politique
Nouvelle affectation ?
Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience
il y a 17 heures 31 min
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 18 heures 41 min
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 19 heures 50 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 23 heures 20 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 23 heures 48 min
© Reuters
Le 7 décembre 2013, une jeune fille se fait voler son portable en bas d'un HLM de la cité Rougemont à Sevran.
© Reuters
Le 7 décembre 2013, une jeune fille se fait voler son portable en bas d'un HLM de la cité Rougemont à Sevran.
Chronique d'un viol ordinaire

"Dans la cité l'information disant qu'il y avait une fille qui 'tournait' s'est répandue très vite"

Publié le 13 avril 2016
Ils étaient onze. Elle était seule. Ça s'est passé à Sevran. C'est-à-dire en France…
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ils étaient onze. Elle était seule. Ça s'est passé à Sevran. C'est-à-dire en France…

Comme les faits ont été jugés à huit clos par la cour d'assise des mineurs de Seine-Saint-Denis les noms des agresseurs n'ont pas – conformément à la loi – été communiqués. Pas plus que celui de la victime, également mineure. Tout ce qu'on sait c'est qu'elle avait 16 ans quand elle a été violée. Et ça s'est déroulé le 7 décembre 2013.

Ce jour-là, la jeune fille se fait voler son portable en bas d'un HLM de la cité Rougemont à Sevran. Trois "jeunes " qu'elle connaît se proposent de l'aider à le récupérer. Elle les suit dans un appartement squatté. Là elle est violée par les trois. Puis de portable en portable, comme l'écrit Le Figaro, "dans la cité l'information disant qu'il y avait une fille qui "tournait" s'est répandue très vite".

Elle est traînée vers une cage d'escalier où une dizaine de "jeunes" attendent leur tour pour la forcer à une fellation ou un rapport sexuel. Ils agissent à visage découvert. Elle en connaît certains. Le lendemain elle porte plainte. Pas une plainte contre X : il s'agit de ses voisins d'immeuble. 

Le tribunal a condamné les onze à des peines allant de quatre à six ans d'emprisonnement. Deux "jeunes" poursuivis pour complicité de viol ont été acquittés.  Un quatorzième jugé à leurs côtés pour avoir menacé la jeune fille de lui "crever les yeux" si elle ne retirait pas sa plainte a été condamné à trois mois avec sursis. Deux des violeurs, âgés de moins de seize ans, avaient, eux, été jugés par le tribunal pour enfant de Bobigny : six ans de prison (dont deux et quatre avec sursis).

Voilà. On a lu ça dans Le Figaro. Mais pourquoi en parler ? Pour stigmatiser la cité Rougemont de Sevran ? N'y a-t-il pas en France chaque année des milliers d'autres viols ? Certes. Mais "normalement", si l'on peut dire, les violeurs se cachent, se dissimulent pour ne pas être pris.  "Normalement", ils ne rameutent pas leurs copains pour qu'ils en profitent à leur tour. "Normalement", ils n'agressent pas une de leur voisine qui les connaît et qu'ils connaissent.

Cette "normalité-là" n'a pas cours à la cité Rougemont ... Là-bas, c'est la banalité du mal qui dicte sa loi. Quel mal y a-t-il, selon les codes des jeunes mâles locaux, à violer en bande une jeune fille de 16 ans ? Les condamnés appartiennent à un autre monde que ceux qui les ont condamnés. Ils ne comprennent certainement pas pourquoi ils vont en prison à cause d'une "salope". Leur horizon mental ne va pas au-delà de la cage d'escalier... Mais ils pourront l'élargir un jour en gagnant – après leur libération anticipée pour bonne conduite – l'Irak et la Syrie. Les chefs de Daech leurs fourniront sur place toutes les esclaves sexuelles dont ils pourraient avoir besoin.

Il y a à Sevran une femme du nom de Nadia Remadna. Elle est de la même origine que les violeurs et a fondé la Brigade des Mères. Pour combattre la violence, la haine, l'islamisation, qui ont fait main basse sur certains quartiers. Elle est en permanence insultée, menacée. Et on lui a fait savoir que si elle continuait ses filles seraient violées. Comme quoi le naturel revient toujours au galop…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 15/04/2016 - 00:20
Il paraît que " c'est une chance pour la France"
que "le vivre ensemble " est le nec plus ultra. C'est la barbarie, la violence , le crime, voilà ce qu'est cette immigration massive de population qui jamais ne pourra s'intégrer.
A M A
- 14/04/2016 - 16:31
La question est de définir
La question est de définir quel niveau de décomposition il sera nécessaire d'atteindre pour que puisse être sérieusement envisagé de voir mettre un terme à de semblables abjections. Ce ne semble pas être pour l'instant la préoccupation dominante des élites républicaines et socialistes. Elles nous annoncent et nous laissent espérer un Rédempteur miraculeux, un Messie, qui en 2022 va enfin régler à leur place ces cas de figures sordides. Pas avant...Il est encore trop jeune.
Pontchevron
- 14/04/2016 - 12:16
Chronique...
Lire "Huis clos !