En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

07.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 10 heures 11 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 13 heures 29 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 15 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 15 heures 34 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 15 heures 54 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 16 heures 4 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 20 heures 26 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 10 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 13 heures 39 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 15 heures 15 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 15 heures 45 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 16 heures 8 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 20 heures 43 min
© Reuters
© Reuters
Interview politique

Jean-Vincent Placé : "Le problème de la gauche de la gauche, c'est de vouloir que tout le monde lui ressemble"

Publié le 10 avril 2016
Nommé secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat lors du dernier remaniement ministériel, Jean-Vincent Placé estime aujourd'hui que François Hollande est le meilleur candidat pour la gauche et les écologistes.
Jean-Vincent Placé est un homme politique, nommé en 2016 secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat, et président de l'UDE (Union des démocrates et écologistes). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Vincent Placé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Vincent Placé est un homme politique, nommé en 2016 secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat, et président de l'UDE (Union des démocrates et écologistes). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nommé secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat lors du dernier remaniement ministériel, Jean-Vincent Placé estime aujourd'hui que François Hollande est le meilleur candidat pour la gauche et les écologistes.

Atlantico : Cela faisait un moment que vous souhaitiez entrer au gouvernement. C'est désormais chose faite puisque vous avez été nommé secrétaire d’État à la réforme de l’État. Peut-on vraiment reformer à un an de l'élection présidentielle ? 

Jean-Vincent Placé : On peut réformer l'Etat de façon permanente. C'est d'ailleurs ce que font l'administration centrale et les services déconcentrés de l'Etat tout au long de l'année. Mon rôle est d'amplifier le mouvement de réforme, de mettre en valeur les initiatives et réalisations de cette réforme, et de mettre en relation et en cohérence ces actions. C'est extrêmement passionnant. Je suis convaincu qu'il s'agit là d'un sujet important pour les Françaises et les Français qui veulent une administration plus efficace et lisible, plus proche d'eux.

La modernisation de l’Etat passe notamment par la révolution numérique tant au niveau central qu’au niveau local. Nous nous devons également d’accompagner les services déconcentrés dans la fusion des régions tout en veillant à la reconquête de l’Etat dans les territoires, comme par exemple les zones rurales ou les quartiers populaires. Il s'agit là d'une action indispensable pour le gouvernement. 

Votre entrée au gouvernement, comme celle d'Emmanuelle Cosse, à fait hurler votre ancienne famille politique. Comprenez-vous pourquoi ?

Pour ce qui est d'Emmanuelle Cosse, j'aurais tendance à penser que cela tient à son statut lors de son entrée au gouvernement. Pour ma part, les choses étaient très claires depuis mon départ des Verts. Ma ligne est constante depuis le début de ma carrière politique. Il s'agit d'assumer le fait d'avoir des convictions, une sincérité très forte dans les idées défendues, ainsi qu'une volonté très claire, comme vous l'avez souligné au début de l'entretien, d'exercer des responsabilités.

J'avais notamment expliqué que le départ du gouvernement de Cécile Duflot et Pascal Canfin était totalement incohérent dans le contexte de préparation de la COP 21. Pour ma part, je suis très heureux et très fier d'appartenir à ce gouvernement, notamment après le succès de cette COP21, afin de faire en sorte que les politiques du gouvernement soient le plus écologiques possible et tournées vers l'emploi. Dans les fonctions qui sont les miennes, il s'agit d'aider à ces deux enjeux, mais aussi de simplifier les administrations, la vie des entreprises et celle des usagers pour accompagner les politiques de l'emploi, et orienter cette simplification vers plus d'écologie pour faciliter l'économie verte. 

Vous avez dit que vous appelleriez à voter contre le nouvel aéroport de Notre Dame des Landes. Pourquoi ? Est-ce compatible avec votre présence au gouvernement ? Ségolène Royal a jugé que vous étiez incohérent.

J'ai eu l'occasion de m'en expliquer avec Ségolène Royal qui a bien entendu mes explications. Il faut le dire : il ne s'agit pas du sujet du siècle. Les sujets importants sur le plan écologique sont l'application de la loi de transition énergétique, la biodiversité, et l'après-COP21. A cela s'ajoute mon action relative à la simplification de la vie des entreprises liées au développement durable et à l'économie verte.

Notre-Dame-des-Landes est un sujet d'ordre régional et non pas national. Ma position est constante depuis le début sur ce dossier, sans être idéologique ou identitaire : il s'agit de dire qu'on pourrait se passer de cet aéroport parce que l'environnement économique et écologique n'est pas particulièrement assuré, sans parler du coût représenté par cet investissement. Il existe des solutions de substitution, comme cela a pu être dit par le rapport diligenté par Ségolène Royal. Pour ma part, je maintiens le fait qu'il faut voter "non" à ce référendum prévu fin juin. Bien évidemment, il ne relève pas de mes fonctions d'aller faire campagne sur place sur ce sujet qui doit concerner uniquement les habitants de la Loire-Atlantique. 

Aujourd’hui, la jeunesse est dans la rue pour protester contre le projet de loi El Khomri. Comprenez-vous cette protestation ?

Je comprends tout à fait que la jeunesse manifeste. Il s'agit d'une action légitime en vertu du droit à manifester. On assiste aujourd'hui à une repolitisation de la jeunesse comme on l’observe dans le mouvement "nuit debout".

Je suis tout cela de près car en tant que représentant de la France au sein du PGO (Partenariat pour un Gouvernement Ouvert), partenariat mondial regroupant près de 70 pays, je pense que le renouveau démocratique passera par une mobilisation citoyenne. Le PGO a pour philosophie de gouvernement fondée sur le partage des données, l'information permanente vis-à-vis des concitoyens, et la possibilité de discuter en amont, de se concerter, d'expérimenter, et de co-élaborer. Le fait même qu'il y ait une nécessité de renouveau dans nos pratiques politiques est porteur de sens.

Néanmoins, sur ce projet de loi précisément, je ne vois rien de scandaleux qui nécessite une telle mobilisation. Je pense que le texte de Myriam El Khomri est bon, et constitue un outil efficace pour les entreprises et pour la sécurité des salariés – je pense notamment au compte personnel d'activité. Je me réjouis tout à la fois de cette repolitisation de la jeunesse et des discussions engagées avec elle, mais je trouve que ce sur quoi porte cette contestation - le projet de loi El Khomri - est injustifié dans la mesure où ce texte pourrait être extrêmement utile aux plus jeunes de notre pays pour trouver un emploi. 

Vous avez dit que vous souteniez le mouvement de Macron, affirmant  que « le fait qu'il parle à un autre public que celui de la gauche, c'est une bonne chose ». Le PS ne risque-t-il pas de se mettre à dos toute son aile gauche pourtant nécessaire pour la présidentielle ?

A cette question, je parlerai également au nom de ma qualité de président de l'UDE (Union des démocrates et des écologistes). Nous sommes impliqués dans l'Alliance populaire, l'initiative de rassemblement et d'unité voulue par Jean-Christophe Cambadélis, avec nos amis du PRG. Je crois que dans la période qui est la nôtre, il convient bien-sûr d'intégrer la diversité des gauches et des écologistes, et d'essayer de rassembler au maximum. A l'évidence, Emmanuel Macron, par son talent et son aura – et je dis cela alors que ce n'est pas le plus écologiste de la bande – incarne une vision du monde, une ambition, des idées qui sont plus sociales-libérales que celles de  la majorité actuelle ; il est un renfort. On ne peut pas chercher à se renforcer en étant tous monolithiques et à dire la même chose. Le fait même qu'il ait cette vision originale des évènements est tout à fait positif. C'est cela d'ailleurs le problème de la gauche de la gauche : vouloir toujours donner des leçons d'unité et de rassemblement, et vouloir essentiellement un rassemblement autour d'elle et que tout le monde lui ressemble. Or, cela ne peut pas fonctionner ainsi. J'ai de l'estime pour eux, mais la façon dont ils s'opposent aujourd'hui frontalement au gouvernement me paraît un peu surjoué et inefficace. 

François Hollande envisage des primaires, il en a même fixé la date. Y êtes-vous favorable ?

Je ne sais pas si François Hollande envisage des primaires, n'étant ni son conseiller, ni son porte-parole. Avec l'UDE et le PS, nous sommes dans le tour de table de l'organisation de la primaire. Dans le cas où le président de la République ne serait pas candidat  - et je suis d'autant plus à l'aise de le dire que je souhaite pour ma part qu'il soit candidat, convaincu qu'il est le meilleur candidat pour la gauche et les écologistes – cette primaire serait utile. En revanche, si le président est candidat, pour moi personnellement, il serait complètement aberrant que nous engagions le président de la République, dans le contexte actuel de crise mondiale, des crises européennes, écologiques et économiques que nous traversons, à faire – sans aucun mépris pour les uns et les autres – des débats de campagne de primaire avec certains de nos opposants. Cela n'aurait pas beaucoup de sens. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

07.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mike Desmots
- 11/04/2016 - 12:43
C'est généralement dans l'ADN des socialistes même verts
de faire en sorte ....que tout le monde leurs ressemble... ...heureusement largement raté ..!
cloette
- 11/04/2016 - 07:47
et le problème de Jean
et le problème de Jean Vincent Pacé c'est quoi ?
vangog
- 10/04/2016 - 17:55
Prouve que tu existe, Placé!
Il nous préparerait-pas une petite candidature présidentielle, celui-là? Les médias gauchistes, au boulot!