En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 24 min 59 sec
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 2 heures 41 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 3 heures 12 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 3 heures 46 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 12 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 17 heures 19 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 18 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 48 min 55 sec
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 1 heure 29 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 17 heures 40 sec
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 17 heures 35 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 18 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
Calcul

L'étrange empressement d'Angela Merkel pour favoriser une signature rapide du traité transatlantique

Publié le 15 avril 2016
Au cours du sommet franco-allemand du 7 avril, Angela Merkel a de nouveau appelé à une accélération du processus visant à la conclusion du traité transatlantique. Cet empressement tient en grande partie au fait que la signature du TTIP profiterait à l'Allemagne qui jouit d'une position de force dans le secteur automobile.
Thomas Porcher
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Porcher est Docteur en économie, professeur en marché des matières premières à PSB (Paris School of Buisness) et chargé de cours à l'université Paris-Descartes.Son dernier livre est Introduction inquiète à la Macron-économie (Les Petits...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au cours du sommet franco-allemand du 7 avril, Angela Merkel a de nouveau appelé à une accélération du processus visant à la conclusion du traité transatlantique. Cet empressement tient en grande partie au fait que la signature du TTIP profiterait à l'Allemagne qui jouit d'une position de force dans le secteur automobile.

Atlantico : Le 7 avril dernier, le sommet franco-allemand a été l’occasion d’évoquer le traité transatlantique. Dans le relevé de décisions du Conseil des ministres franco-allemands, l’objectif d’un accord équilibré, mutuellement bénéfique et conclu si possible avant la fin de l’année, a été affiché. Cette précision sur l’horizon temporel semble être le fait d’Angela Merkel qui souhaite accélérer la conclusion du traité transatlantique. Quelle est la logique qui sous-tend l’empressement allemand ?

Thomas Porcher : Initialement, la conclusion du traité était envisagée en 2015 mais la mobilisation citoyenne particulièrement forte en France et en Allemagne a clairement fait piétiner les négociations. Les Allemands sont très opposés aux tribunaux arbitraux comme ils l’ont montré lors de la consultation en ligne sur le sujet mise en place par la Commission européenne. 

Angela Merkel accélère le pas car l’industrie automobile allemande pourrait tirer des bénéfices d’une harmonisation des normes avec les Etats-Unis, ce qui lui éviterait une nouvelle affaire Volkswagen. Puis l’industrie automobile allemande est suffisamment puissante pour tirer son épingle du jeu dans les négociations. Il y a aussi chez Angela Merkel, comme chez beaucoup de dirigeants européens, une croyance quasi-religieuse dans les bienfaits du libre-échange alors même que les faits montrent que l’ouverture d’une économie peut porter préjudice au développement de certains secteurs. Angela Merkel veut donc profiter de la fin du mandat d’Obama pour accélérer les négociations dans un contexte où plusieurs candidats à l’élection américaine sont opposés à ce traité.

 

A lire également sur notre site : "L'heure de la RE-mondialisation ? Et s'il était temps d'appuyer sur pause et de réinitialiser les règles du monde construit depuis 25 ans..."

 

Tandis qu’une offensive est menée pour faire des accords commerciaux une compétence exclusive de l’Union européenne, une soixantaine de parlementaires français ont signé le vendredi 8 avril une tribune dans Le Monde dans laquelle ils appellent la France à ne pas signer l’accord si les parlementaires sont exclus du débat. Les intérêts européens et français peuvent-ils être défendus si les élus et citoyens n’ont pas de poids dans les négociations ?

Ces parlementaires ont raison de protester car ils sont clairement exclus des négociations et font face à tout un tas de barrières créées pour les empêcher d’avoir accès à l’information. La preuve est que nos élus, après plusieurs rounds de négociations, ne connaissent rien ou pas grand-chose. Rendez-vous compte, il y a encore peu, un parlementaire devait aller à Bruxelles ou se rendre à l’ambassade américaine pour avoir accès à quelques textes. 

Mais le plus grand danger démocratique vient avant tout de l’accord en lui-même, car il est prévu qu’il intègre la technique juridique anglo-saxonne d’un living agreement, c’est-à-dire un accord vivant qui ne trouve pas son point final dans une ratification, car destiné à évoluer. Dans ces conditions, il est possible d’imaginer qu’un accord a minima soit présenté dans un premier temps afin de rassurer les populations et que dans un deuxième temps, les négociations se poursuivront dans l’opacité. 

Malgré une vive opposition en France contre le traité transatlantique, quelles contreparties François Hollande pourrait-il espérer obtenir en cédant aux pressions allemandes ? 

A la base, François Hollande est tout aussi favorable à la signature de l’accord qu’Angela Merkel donc il n’y aura, a priori, sur ce point aucune opposition entre la France et l’Allemagne. Maintenant, il serait tout de même assez choquant qu’Angela Merkel exige une accélération des négociations et que nous suivions. L’accord concerne l’ensemble de l’Europe : une accélération du processus de ratification doit être décidée par l’ensemble des pays européens, pas uniquement par l’Allemagne. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ethan
- 12/04/2016 - 02:13
Clint
D'accord avec vos arguments !
Ethan
- 12/04/2016 - 02:13
Clint
D'accord avec vos arguments !
Ethan
- 12/04/2016 - 02:10
Yves3531
Oui Yves, je comprends sincèrement vos craintes concernant ces gens qui ne respectent pas nos valeurs et qui ont tendance à oublier que nous vivons dans un pays aux racines chrétiennes (il faut en être fiers !). Cependant, et parce que nous sommes ce que nous sommes grâce à ces racines puis aux valeurs de notre pays, nous devrions nous montrer plus intelligents que ces abrutis et aider seulement les personnes qui le méritent ! Encore une fois, je suis certes un humaniste, mais un humaniste réaliste : si cela ne tenait qu'à moi, je ferais embarquer ces milliers de nos propres compatriotes qui crachent sur notre drapeau, direction l'Arabie saoudite ! L'indivudualisme est néfaste, aidons celles et ceux qui le méritent, repoussons celles et ceux (y compris parmi nos compatriotes) qui ne le méritent pas !