En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 8 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 11 heures 38 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 13 heures 7 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 14 heures 45 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 16 heures 4 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 17 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 18 heures 59 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 22 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 11 heures 15 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 12 heures 8 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 14 heures 12 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 15 heures 8 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 17 heures 10 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 20 heures 35 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 21 heures 17 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 22 heures 34 min
© Carlo Allegri / Reuters
© Carlo Allegri / Reuters
Bons amis

Paul Manafort, l’homme de l’ombre de Trump qui a aussi travaillé pour plusieurs dictateurs comme Poutine

Publié le 11 avril 2016
Après des années de lobbying intense en faveur du dictateur des Philippines ou du président ukrainien, l'homme va diriger les équipes de campagne de Donald Trump pour que le magnat des affaires remporte la convention républicaine.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après des années de lobbying intense en faveur du dictateur des Philippines ou du président ukrainien, l'homme va diriger les équipes de campagne de Donald Trump pour que le magnat des affaires remporte la convention républicaine.

Au cours d'une carrière de 40 ans comme lobbyiste et consultant politique, Paul Manafort et ses entreprises ont conseillé, sans aucun ordre particulier, un groupe d'affaires lié à Ferdinand Marcos, le dictateur des Philippines, Viktor Ianoukovitch, le président ukrainien aujourd'hui évincé et allié de Vladimir Poutine, ainsi que Lynden Pindling, l'ancien Premier ministre des Bahamas qui a été accusé d'avoir des liens avec des trafiquants de drogue... Maintenant, il travaille pour Donald Trump.

Professionnaliser les équipes

Jeudi 7 avril 2016, Trump a annoncé que Manafort jouerait un rôle de plus en plus influent dans sa campagne alors qu'il se dirige vers une convention républicaine éventuellement contestée à Cleveland. Dans un communiqué, le magnat des affaires a annoncé que "M. Manafort supervisera, gérera, et sera responsable de toutes les activités qui se rapportent au processus de l'élection des délégués de M. Trump et de la convention de Cleveland". Amis, lobbyistes et d'anciens ennemis disent tous que Trump a choisi le bon homme au bon moment pour professionnaliser ses équipes et obtenir l'investiture républicaine et les 1 237 délégués nécessaires. En cas d'échec Trump devra s'embarquer dans une longue course qui pourrait le conduire à un second tour de scrutin.

Un combat à mains nues

Manafort possède tous les atouts, comme le révèle un portrait de Catherine Ho du Washington Post. En 1976, il a farouchement protégé les délégués de Gerald Ford à la dernière convention contestée, dans ce que Bay Buchanan, trésorier national pour la campagne de Ronald Reagan, appelait "un combat à mains nues". Paul Manafort n'a perdu aucun des délégues de Ford. Depuis, Manafort a été impliqué dans plus d'une convention d’investiture à l'élection présidentielle. Mais cela ne signifie pas que Manafort est devenu une figure de l'establishment washingtonien. Ses amis disent qu'il n'a jamais vraiment vécu longtemps dans la région. Il réside le plus souvent dans la Trump Tower à Manhattan, où il possède un appartement. Lui et Trump se sont rencontrés au fil des ans dans le hall et les ascenseurs. Manafort passe son temps entre la Floride, New York et Alexandria, en Virginie. Il parcours le monde, pendant des semaines ou des mois, pour conseiller des gouvernements étrangers. Cependant, même s'il n'est pas un pur produit de Washington, personne ne le sous-estime. Au contraire, ils le considèrent comme un redoutable adversaire. "Il va avoir une influence majeure sur Trump", a déclaré Scott Reed, stratège politique pour la Chambre de commerce des Etats-Unis et ami de longue date de Manafort. "Ils sont proches en âge, trois années les séparent, de sorte que Trump ne s'adresse pas à lui comme à un gamin. Il apporte un niveau de professionnalisme à un moment crucial, là où chaque délégué compte", dit-il.

Donner un coup de fouet à la campagne

Reed était le directeur de la campagne présidentielle de Bob Dole, en 1996, et a engagé Manafort pour diriger la convention de San Diego. Les deux hommes ont également déjà travaillé de concert pour la campagne Reagan-Bush en 1984. Si quelqu'un est capable de donner un coup de fouet à la campagne de Trump, en apportant de la discipline et son sens de l'organisation, c'est Manafort. Il a été chaudement recommandé par Roger Stone, l'associé de longue date deTrump, qui a officiellement quitté la campagne cet été, mais qui reste influent.

Sécuriser et protéger la nomination de Donald Trump

Manafort est le co-fondateur de deux entreprises de lobbying et de conseil, Black, Manafort, Stone and Kelly (BMS&K) et plus tard, Davis Manafort. Même dans l'industrie du lobbying, où l'achat et la vente d'influence peuvent brouiller les lignes éthiques, ces deux entreprises ont brillé par la qualité de leur clients et la finesse des tactiques proposées. BMS&K, créée en 1980, semble être le lien qui relie Manafort et Trump, il y a des décennies. L'entreprise a fait pression, au niveau fédéral et sur les Etats de New York et de la Floride pour défendre les hôtels Trump sur des questions liées au jeu et aux taxes.

Paul Manafort a décrit son nouveau job, dans un communiqué, "comme une série d'étapes complexes qui nécessitent une stratégie globale". Et d'ajouter : "Dans le cadre de l'équipe de campagne, mon travail consiste à sécuriser et à protéger la nomination de M. Trump. C'est ce que nous allons faire, a-t-il promis. M. Trump a créé une campagne qui restera dans l'Histoire, elle a enthousiasmé le peuple américain et il est sur le point de remporter une victoire incroyable".

Curieusement, la majeure partie de la carrière de Manafort s'est déroulée au sein de l'establishment... Establishment fustigé régulièrement par Trump.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 11/04/2016 - 20:01
Donald TRUMP
Ce n'est pas un clown comme nous aimerions le croire en France, mais un homme d'affaire retors rompu au bluff et sa nouvelle association avec Manafort pourrait bien en faire le vainqueur de l'élection présidentielle. Ce serait fort menaçant pour le reste du monde:ignorance des rapports de politique internationale, isolationnisme, idées simplistes..... et grave question: où choisira--il son entourage?