En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

02.

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

03.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

04.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

05.

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

06.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

07.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

ça vient d'être publié
pépites > International
Vague de critiques
L'Autorité palestinienne, l’Iran et la Turquie rejettent l'accord entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 1 heure 8 min
light > Culture
Succès fou
Le livre de Nicolas Sarkozy, Le Temps des tempêtes, devient officiellement le best-seller de l'été 2020
il y a 2 heures 57 min
pépite vidéo > Europe
Distanciation sociale
Interdiction en Galice : la fumée de cigarette peut-elle transmettre le coronavirus ?
il y a 5 heures 11 min
décryptage > France
Ecoutons-là

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Economie
Résilience face au climat

Canicules, inondations et tempêtes : la vulnérabilité humaine et économique diminue avec les années

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 20 heures 49 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 21 heures 57 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 23 heures 37 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Politique
Couple franco-allemand
Emmanuel Macron va recevoir Angela Merkel au Fort de Brégançon le 20 août prochain
il y a 1 heure 53 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : Jérôme Salomon estime que le "virus sera toujours là" à la rentrée et confirme une baisse du prix des masques
il y a 3 heures 30 min
décryptage > Santé
Nouvel espoir

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Société
Nihilisme sociétal

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

il y a 6 heures 47 min
décryptage > International
Maison Blanche

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

il y a 7 heures 40 min
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 21 heures 13 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 22 heures 15 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 1 jour 10 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 1 jour 3 heures
© Pixabay
Une lampe à pétrole.
© Pixabay
Une lampe à pétrole.
Or noir

Un fonds de 2000 milliards de dollars pour construire une économie post-pétrole : l'Arabie Saoudite peut-elle espérer réussir son pari après avoir délibérément créé un système hors sol ?

Publié le 07 avril 2016
Le projet de transformation radicale de l'économie saoudienne annoncé par le prince bin Salman montre une volonté de sortir de la dépendance pétrolière et de se présenter comme une véritable puissance économique, défaite de ses problèmes de monoéconomie. Mais la crise actuelle pourrait présenter certains risques pour ce projet... une fois terminée.
Thierry Coville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Coville est chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran. Il est professeur à Novancia où il enseigne la macroéconomie, l’économie internationale et le risque-pays. Docteur en sciences économiques, il effectue depuis près de 20 ans des recherches...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le projet de transformation radicale de l'économie saoudienne annoncé par le prince bin Salman montre une volonté de sortir de la dépendance pétrolière et de se présenter comme une véritable puissance économique, défaite de ses problèmes de monoéconomie. Mais la crise actuelle pourrait présenter certains risques pour ce projet... une fois terminée.

Atlantico : Le prince Mohammed bin Salman vient de présenter son plan de réforme de l'économie de son pays : avec la revente de Aramco prévue en 2018, le pays compte investir 2000 milliards d'euros. Étant donné la conjoncture actuelle en matière d'hydrocarbures, cette sortie de la monoéconomie est-elle optimale ?

Thierry Coville : C'est toujours une bonne idée pour un gouvernement d'une économie pétrolière de lancer des réformes visant à diminuer sa dépendance par rapport à cette ressource. Le risque toutefois de lancer ces réformes quand les prix du pétrole sont très bas comme aujourd'hui est que ces efforts deviennent moins soutenus une fois que les prix remontent ....

Dans deux ans, l'Arabie Saoudite dit pouvoir racheter Google, Apple, Microsoft et Berkshire Hattaway. Peut-on envisager une occidentalisation aussi radicale de l'économie saoudienne ? Le wahhabisme est-il compatible avec une telle métamorphose économique ? La nouvelle génération de diplômés en étude coranique peut-elle mener à bien cette réforme ?

Les universités saoudiennes forment des jeunes dans différentes disciplines en sciences sociales ou scientifiques. Je pense que le problème n'est pas uniquement là. C'est une politique classique dans les économies pétrolières ou gazières de constituer des fonds souverains avec leurs surplus de revenus. Jusqu'à présent, l'Arabie saoudite réinvestissait cet argent sur les marchés financiers américains en bons du Trésor. Là, l'objectif devient de prendre des participations dans différentes sociétés multinationales afin de préparer la diversification de l'économie. Cela ressemble à la stratégie du Qatar. Déjà, un problème est que ce type de stratégie va conduire à des exigences de transparence de la part des marchés financiers internationaux vis-à-vis de l'Arabie saoudite. Or, jusqu'à présent, l'environnement économique saoudien était très peu transparent. Mais le problème principal est qu'une telle stratégie ne suffit pas vraiment pour diminuer la dépendance pétrolière. Racheter des entreprises étrangères ne va pas permettre de créer tous les emplois nécessaires pour fournir du travail à tous les jeunes saoudiens. Il faut également développer un véritable système fiscal car pour l'instant les revenus pétroliers constituent l'essentiel des recettes budgétaires. Or construire un véritable système fiscal impose, on le sait, des nouveaux équilibres politiques entre les autorités et la population. On paie plus facilement des impôts quand on a confiance dans la manière dont les institutions publiques vont utiliser cet argent ... Il ne suffit pas de racheter des entreprises étrangères. Il faut également développer un appareil productif qui soit capable d'exporter autre chose que du pétrole. cela implique également de développer un véritable secteur privé qui ne soit plus rentier mais qui devienne relativement indépendant par rapport au pouvoir politique. Là encore, développer un véritable secteur privé doit conduire à des évolutions de l'environnement politique. 

Si une telle opération réussissait, quelle serait la nouvelle place de l'Arabie Saoudite ? Peut-on croire à une telle révolution économique quand les exemples de tentatives précédentes de sortie d'une dépendance économique énergétique semblent s'être soldées par de relatifs échecs, selon un rapport du FMI de 2014 ? L'économie actuelle ne repose-t-elle pas trop sur les travailleurs étrangers ? 

Comme je viens de vous le dire, il s'agit pour l'instant d'une annonce. Obtenir une véritable diversification de l'économie saoudienne implique de nombreuses réformes profondes et qui ont des implications politiques. Effectivement, un des premiers problèmes pour l'économie saoudienne est de former des jeunes diplômés qui auront les compétences nécessaires pour accompagner cette diversification de l'économie. On en est loin puisque le système éducatif ne forme pas assez de cadres gestionnaires et que de nombreux étrangers occupent des postes de direction dans les entreprises. Par ailleurs, il faut bien se rendre compte que le développement d'un véritable secteur privé compétitif et autonome par rapport au pouvoir est une entreprise de longue haleine qui aura en outre des conséquences politiques évidentes. Est-ce que le pouvoir saoudien est prêt à prendre ce risque ? Le fameux modèle chinois, c'est-à-dire l'alliance entre une économie de marché et une dictature n'est pas transposable partout dans le monde. Il n'est déjà pas facile à mettre en place en Chine même ...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
VV1792
- 07/04/2016 - 21:15
@liberte5
100% d' accord et si les ressortissants de ce pays avaient eu la fibre industrieuse et inventive, avec les dollars qui sont tombes il y a belle lurette qu' on y produirait deja des montres ou qu' un Nobel de physique fondamentale y ait ete detecte.. Comme la religion musulmane, intrinsequement, tue la liberte de pensee, ils sont quand meme assez mal barres a la fin de la rente petroliere, si ils ne trouvent pas, justement, une autre rente. Une suggestion, qui a de l' avenir: rendre le hadj payant et trebuchant...Il y a aussi le lait de chamelle bio..
Liberte5
- 07/04/2016 - 19:59
Même en rêve ils ne s'en sortiront pas.
c'est une société sclérosée, habituée à la rente pétrolière. Ils sont habitués à se faire servir, mais pas à produire. On ne change pas le logiciel d'un peuple , comme on achète des sociétés occidentales. Ce n'est pas demain la veille qu'il seront ,seulement l'ombre, d'un pays comme Israël. Et puis ce sont des musulmans et ça ......................