En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Déjà de nombreuses personnes sont concernées et sans doutes d'autres à venir, au fur et à mesure que les journalistes du monde entier arrivent au bout des 11 millions de documents. D'ores et déjà, les Panama Papers auraient mis en cause Vladimir Poutine.
On vous dit tout

Panama Papers : tout ce qu’il faut savoir sur le contenu des révélations sur les pratiques fiscales des riches et puissants

Publié le 05 avril 2016
La plus grosse fuite de documents de l'histoire du journalisme crée d'ores et déjà de nombreux scandales, et ce n'est pas fini... Décryptage...
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La plus grosse fuite de documents de l'histoire du journalisme crée d'ores et déjà de nombreux scandales, et ce n'est pas fini... Décryptage...

1. La plus grosse fuite de documents de l'histoire

Les "Panama Papers", c'est le nom d'une somme de plus de 11 millions de documents issus d'un cabinet d'avocats basé au Panama, Mossack Fonseca, et portant sur de nombreuses transactions financières offshore. Mossack Fonseca est un cabinet d'avocats avec des bureaux dans plus de 40 pays, notamment dans des paradis fiscaux et/ou bancaires comme le Panama où les Îles vierges ou encore les Bahamas ; le cabinet a nié avoir participé à toute opération illégale.

Un lanceur d'alertes, dont l'identité est protégée, a contacté un journal allemand, le Süddeutsche Zeitung, et lui a fourni les documents. Depuis plus d'un an, plus d'une centaine de médias internationaux ainsi que le Consortium international des journalistes d'investigation collaborent pour exploiter cette masse de documents pour en sortir ce qui peut faire l'actualité.

2. De quoi s'agit-il ?

Les documents montrent principalement comment les riches et les puissants de la planète utilisent des réseaux de sociétés offshore, des sociétés écran et des paradis fiscaux afin de protéger de l'argent. Ces stratégies ne sont pas forcément illégales : il est possible d'utiliser une société écran à l'étranger pour des raisons légitimes, par exemple pour gérer son patrimoine, le protéger ou le transmettre. Mais elles peuvent l'être si l'objectif est d'échapper à l'impôt…ou de blanchir de l'argent sale. Ce qui aurait été le cas notamment pour l'entourage de Vladimir Poutine, qui aurait eu recours notamment à des sociétés-écran et à des banques russes proches du pouvoir pour créer un système de blanchiment d'argent sale.

3. Qui est mis en cause ?

Déjà de nombreuses personnes et sans doutes d'autres à venir, au fur et à mesure que les journalistes du monde entier arrivent au bout des 11 millions de documents… D'ores et déjà, les Panama Papers auraient mis en cause :

  • Vladimir Poutine, donc, et son entourage, qui auraient utilisé un réseau de sociétés écran offshore pour blanchir au moins 2 milliards de dollars.
  • Petro Poroshenko, le président ukrainien, qui aurait créé une société offshore pour préserver ses actifs en pleine guerre du Donbass.
  • Le premier ministre islandais, qui aurait caché de l'argent à l'étranger, et d'autres dirigeants mondiaux.
  • Des personnalités du monde du sport, dont notamment Michel Platini et Lionel Messi.
  • Plusieurs enfants de dirigeants africains.
  • L'entreprise Petrobras, déjà au cœur d'un scandale de corruption qui secoue le Brésil et pourrait mener à la destitution de la présidente, Dilma Rousseff.

4. Et en France ?

En France, sont d'ores et déjà impliqués Jérôme Cahuzac, l'ancien ministre du Budget poussé à la démission pour avoir eu un compte à l'étranger en même temps qu'il lançait une croisade contre l'évasion fiscale. Les Panama Papers révèlent qu'il détenait une société offshore aux Seychelles.

Le directeur du Monde a également dit, sans précisions, qu'un "grand parti politique français" était impliqué, phrase qui a fait bondir toute la classe politique.

Michel Platini a également eu recours aux services de Mossack Fonseca pour créer une société offshore au Panama en 2007. L'ancien dirigeant de l'UEFA nie tout mauvais agissement. "Tous mes comptes, toutes mes participations et comptes bancaires sont connus des autorités suisses. S'ils veulent des informations sur cette société, qu'ils interrogent ma banque", a-t-il déclaré.

D'autres noms cités : Patrick Balkany, député-maire républicain de Levallois, et Patrick Drahi, homme d'affaires propriétaire notamment de SFR et d'autres groupes d'entreprises, par les producteurs du magazine d'information Cash investigation, dont un numéro spécial sera diffusé, mais sans précision sur la nature des allégations. Patrick Drahi a depuis émis un communiqué niant toute activité illégale.

5. Ce qui va sortir

Un des médias français partenaires de l'exploitation des Panama Papers est la rédaction du magazine d'investigation de France 2, Cash investigation, qui prévoit un numéro spécial mardi 5 soir, avec notamment des révélations sur Patrick Balkany, Patrick Drahi et la Société générale. Le Monde, qui a également accès aux documents, a promis des révélations au cours de la semaine, notamment sur "un grand parti politique français"…

A plus long terme, plus de 100 médias internationaux continuent de travailler sur les Panama Papers. De nombreux médias ont annoncé que de nouvelles révélations étaient à venir. Et les journalistes continuent d'écumer les documents. Et il arrive parfois qu'une première fuite pousse d'autres lanceurs d'alertes à tirer la sonnette à leur tour. On va parler longtemps des Panama Papers…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

03.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

04.

4 millions de dollars : c'est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

05.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

06.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

07.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

Brexit / élections italiennes : l’automne à risque qui attend l’Europe

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Eolian
- 05/04/2016 - 12:20
Etrange....
Les journaux sont farcis de la tête de Poutine et...... pas un Américain. Sont-ils si vertueux?
sapiensse
- 05/04/2016 - 05:57
Faux scandale, vraie guerre de la fiscalité (suite)
4 - les Etats Unis sont en train de devenir un paradis fiscal pour essayer d'attirer au mieux les capitaux dont ils ont besoin. Il n'y a pas que le Delaware, trois fois moins peuple que Panama, qui est très attractif. Une véritable concurrence s'installe entre les paradis fiscaux... Mais en France on croit l'inverse et on continue à pourchasser les méchants paradis fiscaux pour augmenter tranquillement la dette publique.


5 - ce scandale va faire pschiiittt. C'est juste la partie émergée d'une vraie guerre secrète.

sapiensse
- 05/04/2016 - 05:55
Faux scandale, vraie guerre de la fiscalité
Le peuple se réjouit de pouvoir lyncher à nouveau les riches. Bon, on ne va pas pleurer sur le sort de Cahuzac MAIS
1 - si on accède aux comptes bancaires les plus secrets, dans dix ans, tous les comptes bancaires seront publiés et le voisin qui a une moins belle voiture que vous mettra en ligne votre relevé de compte anonymement : ce sera la STASI en ligne. Un Allemand de l'Est sur deux faisait de la délation dans les années 80, on a vu le résultat.
2 - "une source confidentielle" est venu rapporter un beau jour sa clé usb avec toutes les données ? on y croit moyennement. Un Etat qui n'a pas voulu intervenir en direct est probablement derrière cette dénonciation. Il a fallu du monde pour arriver à ce résultat. Comme par hasard, il n'y a aucun nom d'américain dans la liste des riches voyous.
3 - le Panama est un Etat avec une administration, une armée, des policiers, des hôpitaux et des écoles, donc des dépenses publiques. Ce n'est pas les iles Caïman. La vraie question est la diminution de la pression fiscale et l'attractivité fiscale d'un pays.