En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 8 heures 5 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 9 heures 2 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 9 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 10 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Jonas Fink, le libraire de Prague" : romance dérisoire, triste printemps, mais très bonne BD

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 14 heures 49 sec
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 15 heures 19 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 8 heures 35 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 9 heures 24 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 10 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 11 heures 47 min
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 13 heures 14 min
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 14 heures 15 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 15 heures 9 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 15 heures 20 min
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
Médaille de bronze

Vous avez aimé Copé - Fillon ? Vous adorerez Le Maire - Fillon : la guerre pour la 3ème place de la primaire est déclarée

Publié le 31 mars 2016
Alors que la primaire de la droite et du centre approche, une guerre entre les outsiders semble s'intensifier. Il y a quelques semaines, Jean-François Copé raillait la tenue "en bras de chemise" de Bruno Le Maire. Récemment, c'est ce dernier qui s'en est pris au programme de François Fillon, critiquant les "propositions de ses concurrents [...] "plus thatchérien que moi tu meurs'".
Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeudy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la primaire de la droite et du centre approche, une guerre entre les outsiders semble s'intensifier. Il y a quelques semaines, Jean-François Copé raillait la tenue "en bras de chemise" de Bruno Le Maire. Récemment, c'est ce dernier qui s'en est pris au programme de François Fillon, critiquant les "propositions de ses concurrents [...] "plus thatchérien que moi tu meurs'".

Atlantico : Galvaniser les troupes, décrédibiliser l'adversaire... Quel est l'intérêt de cette tactique pour ceux qui la pratiquent ? 

Bruno Jeudy : La campagne de la primaire n'a pas vraiment commencée. Aujourd'hui les candidats déclarés, notamment ceux qui ne sont pas crédités des meilleurs scores, cherchent à ouvrir leur espace politique. Chacun tente donc de trouver sa niche électorale : c'est ce qui provoque cette course à la petite phrase, qui est aussi une manière d'attirer à soi les projecteurs médiatiques et donc de créer un intérêt autour de sa candidature dans un contexte où les annonces de candidatures s'enchaînent ; Geoffroy Didier étant le dernier à avoir annoncé son ambition. D'autant que ce n'est pas fini : Michèle-Alliot Marie et Nicolas Sarkozy voire Henri Guaino sont également sur les starting-blocks. 

Cette pré-campagne de la primaire ressemble donc à une foire d'empoigne. Il faudra voir combien de candidats il restera à la fin, car si l'on s'en tient au nombre de parlementaires de l'opposition des Républicains et du centre susceptibles de parrainer un candidat, mathématiquement, il ne pourra y en avoir plus de 17. 

Qui aujourd'hui, parmi les outsiders, concentre le plus de frappes selon vous ?

Il est difficile d'établir un palmarès car ils ne sont pas tous au même niveau et on voit déjà apparaître plusieurs catégories de candidats : les favoris, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy voire Bruno Le Maire qui se rapproche de l'ancien président, puis François Fillon. Derrière eux les "petits" candidats essayent de percer même si on voit bien qu'ils ne pourront se mêler à la bataille des grands candidats ; je pense par exemple à Hervé Mariton, Jean-Frédéric Poisson, Frédéric Lefebvre, Jean-François Copé et même Nadine Morano. Chacun d'entre-eux portent en réalité une candidature de témoignage. 

Quel est l'intérêt aujourd'hui de devenir le troisième homme ? Que peuvent-ils bien espérer lorsque l'on sait que celui qui a le plus capitalisé sur son score à la primaire socialiste n'était pas le troisième homme, Arnaud Montebourg, mais plutôt Manuel Valls ?

Celui qui a le plus fait fructifier sa campagne à la primaire est sans doute Bruno Le Maire. Il est passé dans les sondages de 10% à 15% voire 17% : le score qu'avait réalisé Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste en 2012. Aujourd'hui tout est possible pour lui, même talonner Nicolas Sarkozy. Incontestablement, il a ouvert un espace politique sur le thème de la relève, sans doute au détriment de François Fillon qui traverse par ailleurs une passe difficile. 

Les candidats à la primaire de la droite rêvent sans doute du même destin que ceux de la primaire de la gauche car tous, à l'exception de Martine Aubry ont pu avoir, après l'élection de François Hollande, un portefeuille ministériel ; même Jean-Michel Baylet ! On peut imaginer que s'inscrire dans la course à la primaire à droite est un moyen de s'assurer des responsabilités dans le gouvernement à venir

En revanche entre les candidats en lice, il semble que les petites phrases assassines aient été bannies des discours...Comment l'expliquez-vous ?

La vérité, c'est que la bataille n'a pas encore commencée entre les différents candidats. Alain Juppé et Nicolas Sarkozy préfèrent s'occuper des grandes manœuvres, préparer le champ de bataille. Et cette bataille commencera le jour où Nicolas Sarkozy annoncera sa candidature. Alain Juppé devra alors se positionner, alors qu'aujourd'hui il garde ses armes pour affronter Nicolas Sarkozy. C'est pour cela qu'il y a une sorte de "paix armée" entre les deux.

Il y a donc bien deux catégories de campagnes : celle d'aujourd'hui qui concerne les prétendants de la deuxième division, et celle de la Ligue 1 qui se lancera quand le match aura vraiment démarré, probablement avec la candidature de Nicolas Sarkozy. Au fond, la primaire c'est une petite présidentielle : un an avant, les petits candidats minent le terrain, puis les grands candidats se lancent 6 mois avant l'échéance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 31/03/2016 - 15:28
Gaspard GANTZER "petit CHEFTON" pôle communication d'Hollande
qui envoi 400 SMS/jour aux médias "aux ordres" pour leur transmettre, entre autre, les éléments de langage du jour.......Comme l'écrit si bien VALEURS ACTUELLES : "liberté d'expression, mensonges, menaces, manipulation.......presque TOUS les médias dans la main du pouvoir".
Vincennes
- 31/03/2016 - 15:22
Replay de mon message laissé sur PARIS MATCH et i TV, le 25/3
vous concernant Bruno.JEUDY, vous demandant de "mettre " la pédale douce" quant à votre SARKOPHOBIE aussi bien dans :
« c dans l’air » que sur i TV où vous affirmiez (et encore aujourd'hui) que : B.Lemaire était en passe de rattraper N.Sarkozy!!! OUBLIANT qu'avant la Présidentielle il y aura la Primaire et qu'actuellement, chez les sympathisants de droite (Ipsos) : Le Maire 38% et Sarko 62%!!! cessez de raconter l’histoire qui vous arrange....... à moins d'avoir passé un pacte avec Hollande ou avoir reçu un SMS de GANTZER ?? (qui en envoit 400/jour à ses copains les Médias. A ce propos,lisez donc « TF1, coulisses, secrets, guerre interne » chez Flammarion. Pourquoi, d'ailleurs ne pas faire de PUB pour ce livre, très instructif sur les rapports malsains qu'entretient Hollande avec les Médias auxquels, dès son arrivée, il a rétabli une TRES CHERE NICHE FISCALE, pendant que les Français, EUX, sont pressés comme ds citrons.
zouk
- 31/03/2016 - 08:52
Sarkozy c/ Juppé, Fillon c/ Le Maire et.....,
Nous sombrons dans le ridicule, et même sombrons tout court.