En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Jetez-moi aux chiens" de Patrick McGuinness : un roman décevant, ni un subtil polar, ni un grand livre sur le harcèlement

il y a 16 min 35 sec
pépites > Politique
Indicateurs positifs
Edouard Philippe a dévoilé les nouvelles mesures pour la phase 2 du déconfinement
il y a 3 heures 1 min
pépites > Politique
Elections municipales
Gérard Collomb retire sa candidature pour la présidence de la métropole de Lyon dans le cadre d’une alliance avec le candidat LR François-Noël Buffet
il y a 3 heures 56 min
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 5 heures 19 min
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 6 heures 26 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 7 heures 47 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 8 heures 39 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 9 heures 17 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 10 heures 22 min
light > Culture
Disparition
L’humoriste Guy Bedos est mort à l’âge de 85 ans
il y a 39 min 48 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La naissance du vaccin, entre utopie et rejets" de Yves-Marie Bercé : avant Pasteur, la vaccination préventive n'était pas un long chemin tranquille !

il y a 3 heures 41 min
pépites > High-tech
Portrait flatteur
Les administrateurs de Wikipédia traquent les contenus promotionnels publiés par des agences de communication
il y a 4 heures 31 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 5 heures 59 min
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 6 heures 58 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 8 heures 27 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 8 heures 53 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 9 heures 49 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 11 heures 18 min
© Reuters
© Reuters
Nouvelle économie

Uber, Airbnb, Amazon... Quand le modèle économique des grandes plateformes Internet s’inspire des foires françaises du XIIe siècle

Publié le 31 mars 2016
Les foires médiévales ont construit les échanges entre vendeurs et acheteurs. Uber, Airbnb, WeWork, ou Amazon n'ont fait que les copier.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les foires médiévales ont construit les échanges entre vendeurs et acheteurs. Uber, Airbnb, WeWork, ou Amazon n'ont fait que les copier.

Les investisseurs en capital-risque se sont fortement amourachés du marché des plateformes, ces services qui au lieu de fournir directement des biens ou services, mettent en relation acheteurs et vendeurs, comme Uber, Airbnb, WeWork, ou eBay à son époque. Ces business models sont très attirants pour les investisseurs parce qu'ils sont à forte marge (en tant qu'intermédiaires, les plateformes n'ont pas à prendre les coûts de production) et monopolistiques (plus une plate-forme a d'acheteurs et de vendeurs, plus elle en attire, ce qui crée un monopole naturel). Cette vogue actuelle pourrait nous laisser penser que ces plateformes sont une innovation technologique du XXIe siècle. Raté. Les plateformes entre acheteurs et vendeurs existent depuis des siècles et il est nécessaire de se pencher sur l'Histoire pour en comprendre les fondamentaux, comme le décrivent Ray Fisman et Tim Sullivan dans la Harvard Business Review.

Les plateformes existent depuis le XIIème siècle

Comme la plupart des institutions sociales, les marchés ont besoin d'amour et d'attention pour prospérer. Les cartes de crédit, Facebook, notre iPhone sont tous, chacun à leur façon, des marchés qui rassemblent divers éléments pour pouvoir effectuer des transactions : Facebook et les membres de son réseau social, l'iPhone et les concepteurs d'applications iOS, etc. Les plateformes sont devenues omniprésentes avec l'arrivée d'Internet et la montée en puissance des téléphones intelligents.

Mais les plateformes existent depuis longtemps. Au moins depuis les foires de Champagne au XIIème siècle en France.

Les foires de Champagne

Autour de 1180, le comté de Champagne, situé dans le nord de la France et indépendant du roi de France, a commencé à accueillir une série de foires commerciales qui ont attiré les commerçants et les financiers de toute l'Europe, jusqu'à devenir le pivot du commerce européen. Ces foires se déplaçaient de ville en ville, six au total, pendant l'année. Elles avaient une durée de huit jours et étaient spécialisées dans le tissu, le cuir, la vente d'épices, etc. Les quatre derniers jours, les marchands soldaient les comptes. Mais inévitablement, d'autres échanges surgissaient autour de ces foires : les tavernes et les maisons closes, par exemple, réalisaient de confortables bénéfices.

Un petit pourcentage seulement

Le comte de Champagne était un pionnier, en avance sur son temps, dans la gestion de ces foires. Il jouait un rôle central en définissant les règles du jeu, en sélectionnant les participants, en punissant les indésirables, en assurant la sécurité dans une Europe médiévale assez turbulente. En retour, le comte prenait un petit pourcentage sur chaque transaction, établissant ainsi sa fortune. Juste ce petit pourcentage qui rend aujourd'hui les plateformes si séduisantes aux yeux des investisseurs...

Ces foires de Champagne ont prospéré pendant près d'un siècle, en grande partie grâce aux choix judicieux effectués dans la conception de cette plateforme médiévale.

Avoir de bonnes règles du jeu pour attirer les joueurs

Intuitivement, le comte savait comment gérer cette plateforme, et a ainsi évité de vendre ses privilèges à des groupes d'intérêts. Au lieu de cela, il a donné des garanties institutionnelles généralisées à tout le monde. Il a établi une loi impartiale et l'a appliquée à de multiples niveaux. En 1170, il a établi quatre niveaux de juridiction au sein de la foire pour résoudre les différends et faire en sorte que les contrats soient appliqués. Les prêts étaient garantis et il a offert quelques concessions sur les frais de marché pour impliquer d'autres groupes, comme l'Église, à la manière des centres commerciaux qui offrent des rabais pour attirer de nouveaux magasins et créer ainsi plus de trafic. Il a également encouragé les opérateurs à régler leurs dettes et leurs crédits par le truchement de factures validées par des notaires pour que les marchands puissent voyager sans emporter de fortes sommes d'argent.

Ne pas avoir de vue à court terme

Mais finalement les guerres eurent raison de ce système économique et conduirent à l'inévitable désagrégation de cette plateforme. Et le roi de France, lorsqu'il a voulu consolider son pouvoir, a préféré soutirer rapidement de l'argent aux marchands plutôt que d'investir à long terme sur ces foires. Puis la guerre de Cent ans a mis un terme définitif à cette expérience en déplaçant les routes commerciales.

La leçon à en tirer pour les plateformes modernes c'est qu'il ne faut pas avoir une vue à court terme vis-à-vis des marchands, comme l'a eue le roi de France. Une fois que vous êtes en position de force entre l'acheteur et le vendeur, vous avez la tentation presque inévitable d'en tirer profit.

Ansi, Uber a été accusé de rogner sur les profits de ses chauffeurs en baissant le tarif des courses... après les avoir convaincus d'acquérir une nouvelle voiture et après les avoir attirés sur sa plateforme.

Une plateforme peut être très juteuse…si on la gère bien. C'est un équilibre et celui-ci peut vite s'effondrer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires